PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Un maire résiste à la cogestion UMPS de Metz-Métropole !

Robert Marchal, maire de Châtel-Saint-Germain : « Quel crime ai-je commis ? »

Comme de coutume, l’édito du dernier bulletin municipal de Châtel-Saint-Germain est signé de la main du maire Robert Marchal. Mais cette fois, il ne se résume pas en lignes mais en pages. Deux pages dont la primeur a été donnée aux Châtelois et au fil desquelles l’élu, à la réputation plutôt discrète et « sans étiquette », règle ses comptes avec « la gouvernance de Metz -Métropole ».

Car, depuis le mois d’avril et son vote contre le budget, le torchon brûle bel et bien entre l’élu de Châtel et le président de l’agglo, Jean-Luc Bohl. Le retour de bâton ne s’est pas fait attendre. Depuis le 17 mai, Bernard Marchal est privé de sa délégation Archéologie préventive.

Voir l’article intégral sur Le Républicain Lorrain du 22 juillet 2016.


chatel-saint-germain.fr_bulletin-juillet-2016_extrait

Extraits de l’éditorial du bulletin municipal de juillet 2016 :
« Côté voirie, Metz Métropole nous propose (sic !) d’importants travaux «Avenue de la Libération». La création d’une voie réservée aux bus devrait modifier considérablement les habitudes des usagers … De toute façon, dixit la vice présidente déléguée à la mobilité et aux déplacements : la circulation des voitures est beaucoup trop fluide ; cela n’incite pas les automobilistes à emprunter les transports en commun. »
« … le maire de Metz, sur un ton plutôt courroucé et cinglant, nous a reproché de fréquenter des trotskistes ( resic !) avant de nous souhaiter bon vent au sein de notre « club de communes ». Le Président a enchainé, sur le même ton, en nous invitant fermement à quitter l’agglo.« 


Depuis 2014, main dans la main, « droite » et gauche dirigent Metz Métropole. Jean-Luc Bohl (UDI), son vice-président aux finances Thierry Hory et son premier vice-président François Grosdidier (tous deux cadres des « Républicains ») mènent l’agglomération dans le mur de la dette et des dépenses pharaoniques en parfaite complicité avec le socialiste Dominique Gros et son équipe.

Le Front National dénonce ces dérives, dans une parfaite cohérence depuis le début du mandat. Nous avons été rejoints par certains élus de la vieille droite messine, encore une fois divisée et illogique, puisque ceux qui critiquent aujourd’hui les hausses d’impôts sont les mêmes qui ont porté Jean-Luc Bohl au pouvoir.
Il en est même, très virulents en paroles, qui s’éclipsent au moment du vote !

Je l’ai l’ai souligné maintes fois : la construction du palais des congrès a été rejetée par plus d’1/3 du Conseil . Jean-Luc Bohl aurait dû renoncer, mais il aurait fâché son meilleur allié socialiste !

Pour le budget 2016, qui augmente les impôts directs, les maires ont « voté avec leurs pieds » en boycottant la séance. C’est le signe que les dirigeants de Metz Metropole règnent en autocrates.

Aujourd’hui, Robert Marchal, maire de Châtel-Saint-Germain, dit courageusement tout haut ce que beaucoup de ses collègues pensent tout bas. Il a voté contre un budget confiscatoire, le président Bohl lui retire ses responsabilités… Qui va t’il choisir pour le remplacer ? Un socialiste ? Beau symbole de la cogestion UMPS !

On notera dans les explications du maire de Châtel-Saint-Germain que le mépris des dirigeants de Metz Métropole pour les « petits » maires n’est pas une invention. C’est une réalité que nous avons dénoncée maintes fois.

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Metz-Bellecroix : halte à la folie bétonneuse, destructrice du patrimoine !
Les Récollets : Pour une charte de l'écologie urbaine à Metz
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :