PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Immigration

P1090568

Dominique Gros et l’équipe municipale socialiste considèrent que l’immigration est forcément une chance pour Metz.

Ils sont prêts à admettre des flux illimités d’immigrés, même clandestins (que « tous les enfants puissent prendre racine ici »).

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
16 commentaires
  1. Bonjour,

    Je viens de voir cet article sur internet :
    http://www.fdesouche.com/522237-laid-el-kebir-a-metz-borny-carcasses-de-moutons-jetees-sur-la-route

    Je peux vous dire qu’il n’y a pas besoin d’aller à Borny pour voir des carcasses de mouton…
    samedi matin il y en avait une dans la rue, jetée sans emballage, au pied d’un arbuste devant les nouveaux bureaux de la SNCF, rue Royale, entre la place Coislin et la place St Louis.
    En plein centre ville (enlèvement fait par la voirie de Metz à 10h30).
    Cordialement

  2. petit rappel de français !
    Qui se fait en secret, en cachette : Activités clandestines.
    Qui est en contravention avec les lois et règlements ; qui se dérobe à la surveillance ou au contrôle de l’autorité : Des passagers clandestins
    Larouse

  3. corrigé

    Salut camarades compatriotes,

    Mes condoléances car nous patriotes, sérieux, responsables, cultivés, civilisés, tolérants, jamais racistes mais plutôt victimes, nous avons hélas perdu…
    Je suis scandalisé car aujourd’hui j’ai croisé un Tsigane, après n’avoir pas vu ce mec pendant quelques années, faux demandeur d’asile, de confession mahométane, malheureusement et scandaleusement régularisé par le Préfet de la Moselle, tricheur de problèmes d’ordre psychiques imaginaires…
    Après des menaces de mort contre moi et contre le médecin psychiatre – et de plus il s’agit d’une dame – du secteur géographiquement compétent, donc dans le cadre de nos missions professionnelles, j’ai porté plainte à l’Hôtel de Police de Metz.
    Quant à lui, après l’audition à la Police il m’a proposé de l’argent afin d’abandonner mon procès, ce que j’ai refusé résolument et officiellement bien entendu. Même j’ai dénoncé tout ça à la Police.
    Et malgré tout il a eu sa carte de séjour (sic!)!?!
    Alors que moi, même je n’étais jamais informé sur la suite de ma plainte déposée.
    Son bagage socioprofessionnel et culturel est « ZERO », non francophone, sans diplôme, sans expérience professionnelle, inemployable à long terme, petites tricheries et fraudes sociales ce sont son monde pour l’instant.
    Condamné à être assisté jusqu’à fin de sa vie!!!
    Vive la France patriote!!!
    PS Je connais que deux pays dans le monde où il est et/où il a été interdit d’être patriote: première c’est l’ex-Yougoslavie et malheureusement n’existe plus et la deuxième c’est la France et elle est gravement menacée…
    Déclin démographique, pays qui se tsiganise, islamise, devenu attractif uniquement pour les assistés et faux demandeurs d’asile, déclin économique, politique, militaires, patriotique…disait défunt Général Pierre Marie Gallois, fondateur de la stratégie française nucléaire de la défense – (je suis très fier d’avoir eu cette chance dans ma vie de le connaître personnellement) – meilleur ami d’Antoine Saint-Exupéry.
    Sommes-nous des extrêmes?
    Qui vivra verra!!!

    • Le 12 avril, à Paris, marche nationale pour l’égalité, l’espoir, la lutte contre toutes les injustices, à l’appel de personnalités, de personnalités du monde associatif, syndical et politique.
      Sans nécessairement reprendre à son compte l’ensemble des revendications mises en avant en particulier dans les domaines économiques et social, le Réseau Education sans frontières entend participer pleinement à cette manifestation. Parce que nous avons besoin d’espoir alors que la politique du gouvernement désespère son propre électorat et tous ceux qui rêvaient d’un changement après des années de droite. Ensuite parce que, comme l’ensemble des milieux populaires, les jeunes et les familles sans papiers sont victimes d’une politique de précarisation et d’exclusion. Mais aussi parce qu’ils subissent, comme tous les sans papiers, la politique du gouvernement en matière d’immigration, incarnée par Manuel Valls.

      Même débarrassée des discours aux relents racistes de la période Sarkozy (à l’exception des propos de Valls sur les Roms), la politique du gouvernement Ayrault à l’égard des sans papiers ne marque pas de rupture significative avec celle de Guéant et compagnie. Valls est fier de faire davantage d’expulsions qu’Hortefeux, Besson et Guéant. Il se vante d’appliquer avec fermeté des lois, des textes et des procédures… ceux-là même mis en place par dix années de Sarkozy à l’Intérieur puis à l’Elysée !

      Cette attitude du gouvernement accrédite l’idée que si les mots peuvent changer et si des aménagements peuvent être trouvés à la marge, il n’est qu’une seule politique possible en matière d’immigration : celle élaborée par Sarkozy et appliquée par Valls.

      C’est grave pour le présent et dangereux pour l’avenir. Les résultats des élections municipales, le rejet du gouvernement que traduit l’abstention, la progression de la droite, le « triomphe » du FN sont les fruits de la politique voulue par François Hollande dans le domaine de l’immigration et les autres. Ils sont annonciateurs, si rien ne change, d’un 21 avril 2017 suivi de dix ou quinze années de pouvoir de la droite pain au chocolat. Ou pire encore. Revenue au pouvoir cette droite aura beau jeu de s’appuyer sur les paroles et les actes de Valls et de Hollande pour justifier les mesures les pires : celles que l’extrême-droite appelle de ses voeux.

      Pour le présent et pour l’avenir, il faut que change pour de bon, et vite, la politique du gouvernement à l’égard de l’immigration aussi.

      Les jeunes et les familles sans papiers, ceux qui dans les établissements scolaires, dans les quartiers leur manifestent soutien et amitié, le diront le 12 avril dans la rue, solidaires de tous ceux qui ont à souffrir des conséquences des décisions injustes de ce gouvernement.

      mardi 1er avril 2014.


      Pour RESF Thionville
      Roger RICHARD
      Blog: http://resf-thionville.over-blog.com

      « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer »

  4. Je constate jour après jour que quelque soit l’endroit ou je me trouve (sauf le dimanche à l’église)
    j’entends de moins en moins parler le français…
    En plus d’être choquant cela en devient inquiétant.

  5. Je souhaiterais que notre politique sociale et nos impôts servent uniquement à aider les Français qui sont en difficultés (jeunes et personnes âgées) plutôt que des étranges sans papiers qu’on héberge dans les hôtels. Quelle Honte pour les notres et pour nous, les anciens.

  6. Je souhaiterai qye notre politique sociale et nos impôts servent uniquement à aider les Français qui sont en difficultés(jeunes et personnes âgées) plutôt que des étranges sans papiers qu’on héberge dans les hôtels. Quelle Honte pour les notre et pour nous mémés

  7. Stop à l’islamisation dans les commerces français

  8. …faut pas lire « Planté par Dominique Gros » mais « Dominique Gros s’est (encore) planté ! »

  9. Proposer aux étrangers de s’enraciner quand le PS fait tout pour détruire les racines des Français (histoire, culture, religion, …), quel beau paradigme.

  10. Pour une ville riche et vieillissante comme Metz, l’immigration et la jeunnesse sont des chances. A nous de ne pas la ghettoïser, de lui donner une les chances de faire valoir son dynamisme et sa créativité.

    • Descendez du monde des Bisounours ! Tous les Messins ne sont pas riches ; le Hollandisme, c’est le déclassement pour tous.
      « L’immigration, chance pour la France » ? Ce slogan des années 80 a fait place à la réalité : « la France, chance pour l’immigration ». Même votre ministre Rocard avait dit que notre pays ne pouvait pas assumer toute la misère du monde.
      Aidons d’abord les familles françaises ! Et aidons ceux qui le veulent vraiment à s’intégrer à notre pays.

      • A devant les ponts nous avons les anciens locaux et bureaux de la DDE et La Pergola route de plappeville qui sont dédiés aux émigrés de l’ex Yougoslavie ,ils ne sont pas dehors mais au chaud avec matelas et électricité en non-stop(ayez du retard pour régler votre facture uem on vous coupera votre compteur et il vous faudra payer 80euro pour le rebrancher)on leur donne de l’argent pour se nourir mais ils vont au simply pour acheter tablettes tactiles et alcool,obligez donc les commerces à n’accepter ces bons que pour de l’alimentaire sans parler des incivilités dans le mettis ils montent et crachent à l’intérieur(où sont les contrôleurs). Quand arrêtera-t’on cette hémorragie!

        • Ben oui, il faut bien les chouchouter nos pauvres petits Roms!!!
          Le problème est le même en bas de Saint Julien, à Blida. C’est vrai qu’ils vivent dans des tentes, mais bon, la France n’est pas une terre d’asile.
          C’est lamentable de voir ce fléau. Quand je pense que des associations les défendent, je ne comprends pas, où ont-ils la tête ?
          Les Français sont dans une misère noire et on accueille encore cette faune (il n’y a pas d’autres mots).
          Allez demander à ceux qui les défendent de les prendre à leur charge, chez eux, je voudrais bien voir leur tête!!!!!

  11. facile de se donner bonne conscience! et que propose t -il ?
    Dominique Gros n’a aucunes solutions sur les personnes immigrées , sans papiers ou clandestins! aucun local de prévu sauf le fait de stationner sur des trottoirs à la vue de tous, quelle bonne image de Metz

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :