PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Transports en commun

IMG_0168« 25% de la population de Metz Métropole sera desservie par Mettis ».

Et vous, que pensez-vous de cette ruineuse décision de Dominique Gros (PS) et Jean-Luc BOHL (divers droite) ?

Quelles sont vos attentes quant à l’offre de transports (prix, ponctualité, sécurité, horaires, réseau) ?

 

Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
33 commentaires
  1. Ce vendredi 20 octobre 2017, il y’a une grève sur le réseau Le Met dans le cadre d’une journée nationale d’action. Il y’a une fois de plus le Mettis et les autres lignes. Il y’avait 25 % de grévistes sur les lignes de bus et 100 % de service assurée sur le Mettis A et B. Ce sont toujours les mêmes quartiers qui sont favorisés. Nos élus locaux continuent à acheter la paix sociale à Borny et Saint Eloy en favorisant toujours les mêmes lors des grèves pour éviter les caillassages de bus et autres dégradations dans ses quartiers.

  2. Je prends une nouvelle fois la parole au sujet de la politique de transport en commun désastreuse de Metz – Métropole. Les Mettis A et B circulent circule en double – sens ( centre ville / quartiers périphériques et inversement ) entre 21 H et 0 H 30. Ce privilège, toujours réservé aux mêmes quartiers est une manière d’acheter la paix civile ( éviter les caillassages de bus et les voitures brûlées ). Cette politique clientéliste a évidemment des résultats très mitigés. Sur les cinq principales lignes, il n’y’a plus de bus après 21 H. Le système actuel de Flexo est clairement à améliorer puisqu’il n’y’a pas de bus en double – sens. Il serrait plus judicieux de faire circuler les bus sur les cinq principales lignes comme pour le Mettis jusqu’ à 0 H 30 au nom de l’égalité entre les quartiers. Il ne faut pas oublier la circulation des lignes Citéis en journée avec seulement deux bus par heure; évidemment puisqu’ils déservent les quartiers à la plus faible proportion d’immigrés et comme ses quartiers ne représentent pas une menace, ils sont négligés et méprisés par Metz – Métropole. De plus les Mettis ont des dispositifs pour faire passer les feux au vert mais pas les autres bus ce qui n’est pas normal. Dans les Mettis ont peut monter par l’arrière mais pas sur les autres bus ce qui n’est également pas normal surtout aux heures de pointe où les gens pourraient monter plus rapidemment dans les bus. Je ne parle même pas des augmentations répétés des tarifs du bus; cinq augmentations en deux ans ce qui est scandaleux pour évidemment financer le coût abyssal du Méttis.

  3. Sachez que si vous perdez votre emploi, vous ne pouvez pas résilier votre abonnement !
    Avec les TCRM c’était possible !Avec le Met ça ne l’est plus ! Voici les deux motifs valable pour la résiliation de votre abonnement selon le règlement de celui-ci:
    le décès ça se comprend !
    le déménagement !
    Un ami de Strasbourg ( ville pionnier dans les transports ) est venu me rendre visite et la première chose qu’il me dit c’est :
     »-purée vos transports en commun coûtent très cher ici » ! ! 3.00 euros le ticket deux voyages
    Voilà le changement ! !

  4. Bonjour,

    Je vous alerte sur la poursuite de la politique de préférence étrangère en matière de transport en commun par Metz – Métropole. Sur le Mettis A, il y’a eus des Mettis tous les quarts d’heure entre 13 H et 19 H les dimanches 7, 14 et 21 décembre 2014 pour permettre aux gens de faire leurs courses. Ce sont une fois de plus, les quartiers à forte proportion d’immigrés qui sont favorisés, une manière comme une autre d’acheter la paix civile. Sur les lignes 1 à 5, on y a évidemment pas eus droit.

    Cordialement, Cédric.

  5. LE MET’ bien profond ! c’est ça leur changement ?!

    Il ne faut pas faire attention à leurs com bidon et coûteux pour le contribuable.
    Le prix du voyage est énorme! Retard constant sur les lignes annexes, mal desservie les dimanches et jours fériés. Abri de bus peux éclairé dans les quartiers.Bus parfois pas nettoyer ! Information pancarte horaires écriture trop petite Augmentation des incidents avec les personnes ages à cause de leurs portes automatiques qui se referme immédiatement au bout de 5 secondes. Sur le fléxo de nuit règne parfois des situations chaude, une organisation du voyage anarchique et peu économique parfois même dangereuse.J’ai effectué des voyages peu rassurant avec la conduite du chauffeur.Juste un chauffeur pour ce voyage c’est joué sur l’insécurité et la qualité du service.Il fait froid il fait chaud dans le Mettis il existe constamment des différences de température puisque le réglage est assuré par le chauffeur de bus.j’ai eu des arrêts maladie pour de bon rhumes et infections avec des voyages qui se sont mal passer pour moi!
    Pour le transport des personnes à mobilité réduite c’est pas encore le point sur les lignes annexe hors Mettis. Individualisme et incivilité règnent souvent sur le réseau. Les quartiers ont été délaisser au profit du bus Mettis ! NAVETTES inter-quartier sans repasser par le centre ville aurait du être privilégier.Leurs services de contrôle des billets fait trop cow-boy répressif ! Les amendes pour infraction ça va fort mais pas pour tout le monde selon les tensions ! Dans son ensemble l’amabilité du personnel obtient une note de 5/10 sauf pour l’agence place de la république.

    Point faible le prix du voyage et des abonnements et l’éclairage du réseaux.A quand un tarif privilégié pour les Messins et un éclairage plus sur dans les arrêts isolé des quartiers ?
    Point fort: Leur service des objets trouvé devient plus efficace !

    un avis d’un voyageur en colère de 20 ans sur tout le réseau ! Je publierai prochaine mon enquête complète sur un an de voyage avec le Met’ on a pas finie de payer les pots cassés !J’suis en Groslère Dominique !

  6. Les corbeilles devants les arrêts ligne A et B du mettis
    son vidé par une entreprise de recyclage déchet et non la ville de Metz
    Pourquoi?

  7. Je vois que tout va bien avec le dieu Mettis. Les tickets ponctuels vont encore augmenter. Et tout cela va être repensé en fonction de l’âge et des habitudes des voyageurs. Tout cela pour combler le gouffre financier de notre bus adoré (qui dérape sous la pluie, je le signale au passage, j’ai déjà peur de l’hiver!). Donc ce sera la 3eme augmentation depuis sa mise en route.
    Merci Môssieur le maire!!!!!

  8. A M. Dominique Gros

    Vous annoncez fièrement que ,rempli au maximum, le bus mettis équivaut à 70 voitures particulières transportant chacune 2 passagers.
    C’est indiscutable !

    Mais lorsque ,comme c’est fréquent ,ce Mettis ne transporte que 4 passagers, chacun de ces passagers consomme autant de carburant diesel que s’il conduisait simultanément 4 voitures particulières…

    Quant à votre projection dans l’avenir, où vous prévoyez, « comme dans d’autres grandes villes » , l’installation de péages urbains à l’entrée de Metz, le produit de ces péages suffira-t-il à combler le manque à gagner induit par cette mesure ?

    Il y a des centaines de garages particuliers dans le centre ville (une centaine dans ma seule rue ), et si la ville interdit l’usage de ces garages, elle ne pourra pas continuer longtemps à faire figurer ces garages dans le calcul de la taxe d’habitation et de l’impôt foncier ; et les commerces du centre-ville, fermés faute de clients, ne paieront plus ni taxes ni impôts ni TVA…

    A ce sujet, vous êtes-vous amusé à compter le nombre de cellules commerciales vides dans le centre-ville, en y incluant les « fermetures avant travaux » dans lesquelles une affichette discrète annonce qu’il s’agit d’une liquidation judiciaire ?…

    Bien sûr ,les clients se reporteront (comme il le font déjà) sur les centres commerciaux de la périphérie.
    L’ennui ,c’est que ces grandes surfaces ne sont pas installées à Metz ,mais sur des communes de la périphérie ,et que c’est là ,et non plus à Metz, qu’elles paient taxes ,impôts et TVA…

  9. Ce matin, j’ai parlé avec ma concierge des problèmes de transports dans la ville. Et comme beaucoup de messins, elle se plaint du METTIS :
    – il nous a coûté les yeux de la tête, n’est pas rentable
    – il ressemble à un train de l’extérieur mais à l’intérieur il manque singulièrement de places assises, ne serait-ce pour les personnes âgées, handicapées, ou les femmes enceintes. De plus il n’est pas adapté pour l’accès aux fauteuils roulants.
    – pour la ligne C12 (Saint Julien les Metz – La Grange aux Bois), tous les usagers râlent car le bus ne s’arrête plus à la République mais à la gare (cela va peut être changer en septembre, à vérifier)
    – les chauffeurs de la ligne C12 se sont faits agressés au moins 4 fois à la Grange aux Bois, ils en ont marre.
    – quand elle voit passer le dieu METTIS, il est vide les 3/4 du temps et quand il est plein aux heures de pointe, il n’arrive plus à avancer.

    Quand je lui ai dit que GROS prétendait que son bus faisait le plein de passagers tous les jours et qu’il était rentable, elle a éclaté de rire en me disant : »quel con celui-là!!!! ».
    J’ai bien rigolé aussi.

    Le temps passe et la rengaine reste : tout le monde déteste le Mettis
    et regrette les anciens transports.

    Et oui, monsieur GROS, votre Dieu Mettis ne fait pas l’unanimité, loin de là, pas comme vous le prétendez.

  10. bon le metiss est ni fait ni a faire …. je suis et j’ai toujours étais contre ça …. donc je ne m’y attarderais pas

    par contre

    les bus,

    _ ont étaient entièrement refait, certes ils sont plus beaux mais les sièges bien moins confortables !!!

    _ j’aimerais plus de sécurité dans les bus, principalement sur les heurs tardive et les matinal ( 5/6h du mat)

    _ et le prix ! que dire du prix ! c’est une honte !! forcement j’aimerais que les tarif redeviennent correcte il ya les tarifs étudiants, séniors, mais je ne crois pas qu’il y-est de tarif chômeurs ou revenu faible style travail a mi temps

    ceci serai deja très bien !!

  11. depuis que les medecins specialiste ont demenagés rue de sarre les personnes agées qui veulent voir leur medecins ont beaucoup de mal a se rendre aux cabinet médicaux car aucun bus ne passe par la rue de sarre en y fesant des arrets proche des immeubles afin de rapprocher les patients et leurs eviter une marche trop penible pour leur age tout comme les parents accompagnés de jeunes enfants

  12. Au sujet des problèmes de transports, j’habite le quartier de Vallières qui est desservi par la ligne C12 SAINT JULIEN – LA GRANGE AUX BOIS. (anciennement ligne 17)
    Cela fait des années que je prends ce bus (déjà pour aller au collège, et avec mes 49 ans, çà ne date pas d’hier), le problème est toujours le même. Nous n’avons 1 bus que toutes les demi heures, ce qui est long par rapport à d’autres lignes. En plus beaucoup d’usagers s’en plaignent et voudraient un bus tous les quart d’heures. Il serait bon de revoir la chose et pas seulement aux heures de pointe.

  13. Le maire sortant, parlant du système Gertrude de régulation informatisée de la circulation, nous livre un scoop : , « il n y a pas plus d’embouteillages qu’avant » (Repu du 5 /12). Mais c’est qu’ il se moque de nous en plus !!!

    Ce n’est pas lui ni son adjoint vert en voiture avec chauffeur qui subit les attentes interminables aux feux !

    Et quel aveu d.echec, après avoir dépensé quasi 300 millions d euros, s.etonner comme le ravi de la crèche qu il n y ait pas plus d.embouteillages à Metz !

    • Quand la caravane « Mettis » passe, c’est toute la circulation urbaine qui s’arrête et les automobilistes crient ! Le passage d’un Mettis met automatiquement tous les feux au rouge, bloquant la circulation des voitures. La fréquence élevée, souvent aléatoire (un Mettis suivi de peu d’un autre dans le même sens ou non), augmente les embouteillages, donc la pollution, le stress et la nervosité des conducteurs. Les conditions de circulation sont dégradées. On serait tenté de penser que la mairie a touché des commissions, vu le nombre effroyable de feux installés sur les grands axes. Quel gâchis pour des rames vides la plupart du temps. Mais le dieu Mettis a la priorité et retient toute l’attention de la mairie.

  14. QUAND LE METTIS DEVIENT BRUYANT DANS LES QUARTIERS DE QUEULEU ET PLANTIERES.

    Le 6 novembre 2013, j’ai passé deux heures et demie dans le secteur du Cimetière de l’Est, dans les rues du Roi Albert, Baudoche, Laveron, Bompart,Colini de Villeneuve, Clérisseau, d’autres encore et une petite partie de l’avenue de Strasbourg.

    Pendant tout ce temps, j’ai été contraint de supporter le bruit incessant des sirènes des véhicules de secours essayant de se frayer un chemin parmi les automobilistes, pour se rendre à l’hôpital de Mercy par l’avenue de Strasbourg.

    Ce quartier, que j’ai connu si calme et si paisible auparavant, est devenu un enfer pour les tympans et je plains les habitants qui, à moins d’avoir des doubles voir triples vitrages, subissent journellement ce vacarme. Cela grâce à cet autobus nommé le METTIS, cher à qui vous savez, mais encore plus cher à notre porte-monnaie.

    En effet, grâce au rétrécissement de cette avenue, nommée par ces habitants « la ruelle de Queuleu », les véhicules de secours sont bloqués par les automobilistes, malgré leurs avertisseurs.

    Malheur aux personnes transportées : si elles arrivent en retard aux urgences, à cause de cet autobus qui ne dessert que 25% de la population messine, leur famille et leurs amis pourront dire merci (sans jeu de mot) aux irresponsables concepteurs de ce projet.

    Ce sont des personnalités, qui dans leur gestion, ne se préoccupent pas des problèmes et des soucis de leurs concitoyens. Car ils ne pensent qu’à leurs propres orgueils et ambitions.

    Il est vrai aussi qu’à l’UMPS on n’aime pas les intrus, on s’arrange pour les évincer comme des galeux et faire ses propres petites magouilles.

  15. Aujourd’hui, en début d’après midi, dans le bus de Saint Julien (ligne C 12), j’ai entendu deux passagères parler de notre cher METTIS adoré. Une des passagères (qui se reconnaitra peut-être) faisait visiblement de la propagande pro-Mettis. Moi, tout en regardant le paysage, j’avais l’oreille tendue. Et j’ai remarqué que la dame en question se tournait souvent vers moi pour guetter ma réaction. Elle prétendait que le Mettis était un transport génial et qu’avec le nombre de passagers qui l’utilisait (plus que la prévision), le bus était déjà rentabilisé.
    Sachez, madame, si vous me lisez, que les messins ne sont pas dupes.
    Votre bus « à la gomme », très peu de personnes le prennent (environ 15 personnes à chaque passage, et encore quand il n’est pas complètement vide). Alors, arrêtez votre cinéma, personne n’y croit et n’y croira jamais………

  16. C’est le pied de prendre le bus depuis l’inauguration du Mettis!!!!
    Entre les changements de numéros des lignes, des arrêts, des horaires, plus un plan qui est franchement incompréhensible (ou alors je suis la reine des cruches, c’est possible), j’essaie de rester zen. Mais pour combien de temps? Remarquez, je ne suis pas la seule. Beaucoup de gens se plaignent du bazar (et je suis polie) provoqué par le transport préféré de notre maire « adoré »(hum, hum…). Même certains chauffeurs qui ne roulent pas le Mettis refusent d’y mettre les pieds. Personne ne s’y retrouve, et je plains sincèrement les personnes âgées qui doivent aussi être très perturbées.
    C’est franchement du n’importe quoi!!!

  17. Le gag de la matinée: montée de la route de Strasbourg à 15 à l’heure derrière un courageux ( mais un peu paniqué!) papy à vélo…..Impossible bien évidemment de le dépasser vu l’étroitesse de la voie de la circulation….Constitution d’une file de voitures, automobilistes plutôt goguenards, la bonne humeur était au rendez-vous en ce milieu de matinée mais je n’ose imaginer la scène en heure de pointe….Ca promet!!!!!

  18. Notre maire Dominique Gros fait du METTIS l’innovation phare de son 1er (et unique !) mandat…

    Mais, les Messines et les Messins attentifs aux projets de M. Rausch savent très bien que ce « projet de bus articulé » pour désservir certains axes TCRM de Metz sur un « site propre » (=cheminement réservé au bus)remonte en réalité aux années 1995-2000 et un montage-vidéo illustrant le cheminement de ce « bus articulé » dans les rues de Metz existe et a été largement diffusé à l’appui d’une plaquette.

    Donc, en réalité, l’imagination stérile du maire et de son équipe se limiterait au plagiat des idées de son prédécesseur : Metz méritait sans aucun doute bien mieux que ça !

    Mais il vrai qu’en matière de « faire savoir » l’équipe de M. GROS est beaucoup plus performante qu’en « SAVOIR FAIRE » hélas…

    • que dire de plus? 🙂
      Après, certaines idées, même si elles émanaient des élus précédents peuvent être bonnes à prendre! Le tout est de les réaliser à bon escient et intelligemment, pour qu’elles profitent à tous, tant au niveau pratique que pécuniaire!

  19. METTIS – IMPORTANT – INFORMATION A VERIFIER
    On vient de m’ apprendre aujourd’hui 28 août 2013 que Le Mettis n’ arriverait pas à monter la côte de l’ avenue de Strabourg, même à vide.
    MOTIF : moteur pas assez puissant paraît-il ……

  20. Merci à tous les intervenants de la réunion de cet après-midi qui était vraiment très intéressante !

    Il y a été mentionné que le Mettis avait été conçu pour répondre au plan Espoir Banlieue 2008 « pour une meilleure intégration urbaine des populations » (http://mettis.metzmetropole.fr/faq/mettis-favorisera-t-il-la-mixite-sociale-fr,1822.html).

    Il faut rechercher sur Internet ce qu’était cet « Espoir banlieue » pourtant lancé début 2008 par Nicolas Sarkozy à grand renfort de tambours : http://fr.wikipedia.org/wiki/Espoir_Banlieues

    Sans doute le Mettis est-il à mettre dans la rubrique « 500 millions d’euros sont prévus pour désenclaver les quartiers sensibles ». Wikipédia nous apprend aussi que ce plan n’a pas obtenu les financements nécessaires, preuve que ses concepteurs eux-mêmes étaient les premiers à ne pas croire à cette usine à gaz…

    Et en effet, quand on regarde la page budget du site Internet du Mettis (http://mettis.metzmetropole.fr/le-budget.html), on voit que la subvention Espoir Banlieue reçue est de 7,99 millions €, soit à peine plus de 3% du budget total !

    Cela fait 5 ans que le PS nous donne quotidiennement la preuve de son incompétence et de son irresponsabilité. Mais on se demande bien comment l’UMP pourra apporter la moindre solution intelligente et courageuse à la situation catastrophique que laissera cette municipalité, alors que certaines lois votées avant 2012 y auront grandement participé (cf. aussi le grenelle de l’environnement).

  21. Et voilà, l’augmentation des impôts liés à ce bus commence le 1er juillet.
    Le ticket de transport simple augmente de 25 cts (1.50 euros) et le ticket aller-retour de 30 cts (2.70 euros).
    Le mensonge socialiste dans toute sa slendeur. L’arrivée de ce bus dont Metz n’avait nullement besoin ne devait rien coûter aux Messins

    source de l’information : http://loractu.fr/metz/4424-info-loractu-metz-les-nouveaux-tarifs-pour-circuler-en-bus.html

  22. Il faudrait des minibus électrique dans toute la ville

  23. Avec l’arrivé du Mettis le quartier de Queuleux / trivoli les arrêts de bus seront modifiés ( les bus 4/34 et 8) pourquoi ne pas envisager des minibus dans les quartiers

  24. Pour les personnes âgées; Transport gratuits plus de maison de retraite mais surtout avec des tarifs moins élevés que maintenant car tout le monde ne peut pas y accéder…
    Faire des réductions des impôts locaux pour ces personnes: au on aurait pu faire autre chose avec l’argent du Metiis (comme créer des emplois et aider les vieux!)

  25. 100% des messins profiteront de la modernisation des transports en commun, que ce soit parce qu’ils emprunteront le Mettis, parce que leur ligne de bus sera développée grâce aux moyens des deux lignes supprimées par le Mettis, parce qu’ils profiteront des nouvelles pistes cyclables ou parce qu’il y aura moins de circulation/pollution grâce aux transports en commun modernisés.

    • J’adore les opposants du FN. Toujours à nous asséner des blocs d’inepties comme s’il s’agissait de vérités irréfutables, alors qu’il n’y a jamais le moindre argument mais simplement une suite de mots prémâchés et sans aucun sens. Mais vous faîte partie du camp du bien, donc personne ne vous contredira.
      Alors je vais vous offrir la réponse détaillée de la part d’un cycliste qui exècre le bus METTIS :
      1- Oui, ce bus Diesel profitera à 100% des Messins. Enfin à part ceux qui prennent déjà le bus et ceux qui seront contraints de le prendre suite à la disparition des routes, je ne vois pas qui serait assez demeuré pour faire des km afin de rejoindre les zones de parking pour avoir l’immense honneur d’emprunter ce bus.
      2- Vous parlez de modernisation. Personnellement j’ai du mal à saisir ce que vous nommez moderne. Est-ce à dire que les Messins se déplaçaient encore à cheval et qu’il n’y avait ni routes, ni transport en commun fonctionnel ?
      3- Pour les pistes cyclables, il faudra repasser. Et je parle en connaissance de cause. J’ai la malchance de suivre l’itinéraire de ce bus pour mon trajet domicile-travail. Et les pistes cyclables n’ont rien de révolutionnaire. On retrouve comme toujours quelques parties discontinues à partager avec les piétons sur le trottoir. Et moi le tape-cul je n’aime pas. Donc je roule avec les voitures. J’ai déjà bousillé un vélo au plus fort des travaux. A tel point que je n’ai même plus besoin d’aller au St Quentin le dimanche pour un parcours VTT, vu que j’y ai droit tous les jours à Metz.
      4- Pour la circulation, vous avez encore raison. Il n’y aura plus une seule voiture sur le tracé du METTIS, vu qu’elles seront toutes tassées à côté sur une infrastructure inadaptée. Je prévois quelques scènes de violence extrême aux heures de pointe.
      5- Il y aura moins de pollution. Merci pour le fou rire. Ce bus diesel consommera plus que les bus actuels (54l/100 http://mettis.metzmetropole.fr/les-atouts-de-mettis.html#faq_9602). Et surtout, essayez donc de calculer le nombre d’années de circulation automobile qu’il aurait fallu pour produire autant de pollution que celle générée par ces travaux. Il faudra 150 ans pour compenser la pollution des travaux (voir le vivre à Metz du 12/12. Je vous laisse le plaisir de chercher). Vos petits-enfants vous remercieront encore pour ce «modernisme moyenâgeux », mais eux auront la chance de voir matures les 1200 nouveaux arbres qui remplacent les 900 assassinés.
      6- Vous n’avez pas abordé ce sujet, mais le coût de ce délire est astronomique. De 146 millions on est passé à 240 M (et je parie que ce n’est pas finie, on dépassera très certainement les 300 M).
      7- on a encore rajouté 500 000 euros au dernier conseil municipal pour 200 caméras (2 par abribus + tout le long du trajet). C’est dire la confiance accordée au public visé par ce « bus moderne ». 100% des Messins seraient donc enclins aux dégradations ?
      8- Quid du coût de fonctionnement, d’entretien et surtout de réparation. Je vous invite à longer à pied les voies du METTIS. Les trottoirs sont déjà éclatés, les joints centraux sont désagrégés et à Metz Nord, le pont Eblé est déjà tagué, alors qu’aucun bus n’a encore emprunté ces voies.
      9- Et pour le grand final je vous invite à lire ce lien de Metz Métropole qui annonce fièrement que Metz n’avait PAS BESOIN DE METTIS !!!! Je pense qu’il n’y a rien à ajouter sinon que ce projet est purement idéologique et n’apportera rien que Metz ne possédait déjà.
      http://mettis.metzmetropole.fr/les-objectifs-mettis,457,fr.html#faq_1816

    • Brice, je suis messin et je ne profiterai pas du Mettis. Pourtant j’habite au Sablon, quartier somme toutes, résidentiel. à plus de 15min à pieds du centre ville (non pas que je n’aime pas marcher), mais sous la pluie et le vent je préfère de loin prendre le bus. Qui ne passera plus ou très TRES rarament. Merci Mettis.

      Quant à la pollution, comme l’a dit Arnaud, ça sera démentiel.

      Par contre, Arnaud, non 100% des messins ne sont pas enclins aux dégradations, mais au moins 90% sont susceptibles d’en devenir victimes, par les 10% restants qui eux seront bien contents d’avoir un nouveau terrain de jeu entre Borny et Woippy 😉

  26. Pensez vous, le trafic (sans mauvais jeu de mot :D) entre les cités va pas assez vite avec les bus normaux, en plus les vilains contrôleurs osent demander des titres de transport à cette population ultra-chanceuse qui aura bientôt un nouveau terrain de chasse.
    J’ai appris récemment qu’il y aura des tas de caméras toutes neuves dans les Mettis. Un pronostic du temps qu’elles tiendront avant d’être dégradées?

  27. Mettis est un impression de modernité.
    ce « truc » est un incongruité technique
    80 % thermique et si tout va bien le reste en électricité stockée donc 100% gazole.
    Bien sûr il n’y a même plus un constructeur de bus Français…
    donc tous nos défenseur de l’industrie française sont allé se faire vacciner chez Van Holl petit fabricant belge..

    les transports en communs messins seront toujours aussi chaotiques et inconfortables.
    mais l’important est là ..
    valoriser les deux quartiers phares.
    Borny Woippy.

  28. Oui du n’importe quoi, uniquement déplacer des populations de Borny et Woippy vers Metz plus rapidement et pourquoi??? Certainement pas pour y travailler mais uniquement pour trainer dans les rues et pour que les messins se sentent encore en insécurité!! quel but que ce Mettis roulent à des heures tardives?
    Merci Monsieur le Maire pour ce choix judicieux qui coutent aux messins!

  29. seulement 25%? Mais… Mais? Le Mettis n’est il pas appelé un Transport à Haut Niveau de Service? Alors qui y aura droit? Ah oui, Borny, La Grange au Bois, Woippy, La Patrotte et Metz Nord…
    Chouette! Et le reste des messins? Les 75 autres pourcents? Eux ils se contenteront d’un peu de passage de bus de temps en temps? Parce que finalement, ils ne vont pas embaucher plus de personnel, donc ça veut dire qu’il y aura moins de transports en commun sur le reste de l’agglomération? Et c’est pour ça qu’on augmente les impôts de 75% de la population? Pour permettre aux 25% qui souvent n’en payent pas de profiter ENCORE une fois du système?
    Ah oui c’est vrai, il fallait gagner 7min de trajet entre Borny et Woippy… C’est vrai que bon, c’était LE sujet d’importance à Metz, celui dont il fallait s’occuper, LA priorité absolue…

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :