PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Conseil d’agglomération de Metz Métropole : « Levier fiscal »

Lire l’article intégral sur La Semaine

Un petit mois après, les acteurs de Metz-Métropole rejouent le DOB. Cette fois, sans filet. La hausse de la fiscalité envisagée et que chacun savait inéluctable est devenue réalité à l’issue d’un conseil d’agglomération sous tension. Là où l’opposition étrille la gestion d’une majorité jugée coupable de vouloir coûte que coûte continuer à investir, cette dernière incrimine la baisse des dotations de l’Etat pour justifier un choix difficile, néanmoins « délibéré ». Traduction(s).

Economies plutôt qu’investissement

A l’heure de la mise au débat, plusieurs doigts se lèvent bien haut, accusateurs, tranchants. Celui d’Emmanuel Lebeau provoque un grand « aaah » sarcastique dans les rangs de la majorité. « Le vote éclaire bien vos choix en matière d’investissements », persifle d’abord Françoise Grolet (FN), « hasardeux Palais des Congrès, coûteuse conteneurisation, bétonnage effréné à Metz, pari plus dangereux qu’audacieux sur la Zac de l’Amphithéâtre : oui, nous doutons ». Doute aux extrêmes, perplexité au centre et à droite.

Résultat du vote : 11 abstentions et 2 votes contre : Françoise Grolet, normal et Robert Marchal, le maire de Châtel-St-Germain, discret.

Levée d’impôts…

… et de boucliers

Pas du tout au goût de l’opposition messine, taxée de « bande d’élus irresponsables » par Jean-Michel Toulouze. L’adjoint messin (socialiste) votera pour ces augmentations.
Françoise Grolet accuse Jean-Luc Bohl de « fouiller la poche des contribuables, exaspérés par ces augmentations successives ».

Dans le camp politique de Jean-Luc Bohl, il n’y a guère que Jérémy Aldrin pour voler à son secours avec un vote favorable, « anti-renoncement ».
Le budget est voté, sans la droite messine et l’extrême droite.

Malvenue, la manifestation électro à la Basilique Saint Vincent
Des investissements déséquilibrés à Metz-Métropole
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :