PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Pour faire de Metz une ville où il fait bon vivre, s’installer, entreprendre : stop à la gabegie !

Extrait du Républicain Lorrain 29/11/18

Conseil municipal du 20 décembre 2018 – Budget 2019 – intervention de Françoise GROLET

Monsieur le Maire, vous nous dites que Metz est obligée de se restreindre ? En réalité vous augmentez vos frais de fonctionnement « seulement » de + 1 million 700 000 € et l’endettement « seulement » de + 18 millions 500 000 € ! Alors non, je ne féliciterai ni vous, ni Macron qui vous bride et « en même temps » charge la barque des collectivités – en tablant sur l’appétit de pouvoir des élus.

Vous affichez donc un séduisant programme : Projeter – Protéger – Rassurer. 

Oui, mais il y a maldonne. Pour vous, Améliorer la sécurité n’entre pas dans la rubrique « Protéger » mais « RASSURER » ! Comme si les Messins, les victimes d’agressions, étaient des enfants qui ont peur du noir ! Il ne fallait attendre des adeptes de « Metz ville sûre » qu’ils découvrent qu’il y a des problèmes à Metz et qu’il faut une police la nuit. Ah mais si, au dernier conseil, certains d’entre vous (R Lioger) ont tenu ces affreux propos sécuritaires… Les élections approchent !

Je l’affirme, contrairement aux déclarations inacceptables du responsable de la sécurité publique : ce n’est pas à nos concitoyens de s’habituer, ce n’est pas aux étudiantes du Saulcy de s’enfermer, c’est aux racailles de trembler !

Qu’y a t’il dans ce budget pour renforcer la sécurité à la hauteur des évolutions de cette ville ? Vous avez développé la vie nocturne sans moyens corollaires de tranquillité publique. La fréquentation de la ville s’est dégradée, avec des bandes oisives cherchant l’occasion de nuire. Cette insécurité touche toute la ville. Il suffit de lire – sans lunettes roses – les rapports de politique de la Ville qui confirment ce que je dis depuis longtemps malgré vos cris d’orfraie : dans les quartiers, ce que les habitants demandent en premier, c’est la sécurité ! 

Vous répondez : 80 000 € en « sécurité des manifestations ». Or c’est juste une obligation préfectorale pour pouvoir organiser des festivités, puisque dans notre pays le terrorisme islamiste tue !

Vous répondez : 100 000 € de renouvellement de la vidéo surveillance. C’est une gestion normale qui n’a que trop tardé.

Et même les 35 000 € de dépenses de matériel, ce n’est pas à la hauteur. 

Je propose de faire plus : augmenter les effectifs, pour avoir PLUS de policiers sur le terrain, dans TOUS les quartiers et à TOUTES les heures. 


Mettre dans la rubrique « Rassurer » la fiscalité « qui n’augmente qu’à la marge » (sic), il fallait oser.

Lorsqu’il reçoit son avis d’imposition, le citoyen ne connaît que deux responsables : le Président de la République, et son maire. Et qu’avez vous fait ? Après avoir augmenté impôts et taxes à Metz, vous avez voté des deux mains les augmentations de Metz Métropole. Après avoir augmenté les tarifs municipaux, vous avez voté des deux mains les augmentations de tarifs de la Métropole. Et lundi à Metz Métropole, j’ai entendu avec stupéfaction votre adjoint aux finances proposer des baisses de tarifs des transports. Lui qui a voté toutes les augmentations, y compris des tarifs sociaux, il fallait oser ! L’ « Envie de Metz » (nouveau nom du PS messin), une ambition qui rend fou !

Nos propositions :

  • Stopper les hausses d’impôts, de taxes, d’emprunts : nous nous y engageons !
  • Redéployer les dépenses – à budget constant – vers les priorités qui auront été choisies par consensus des Messins 

La vraie politique de développement durable, sans com’ ni green washing, elle reste à faire.

« Protéger » selon vous, ce n’est pas protéger nos concitoyens, mais le climat. Si seulement ! Les Macronistes ne sont plus dans votre groupe, mais vous nous rejouez le pipeau de Macron avec ses taxes pour la planète !

Nos propositions : arrêter d’artificialiser des terres fertiles, et lancer une grande politique de soutien à  la rénovation des logements individuels. avec un triple effet positif :

  • des économies d’énergie non consommée
  •  une amélioration du pouvoir d’achat pour les foyers messins, locataires et propriétaires dont le patrimoine sera réévalué
  • du travail pour les petites entreprises locales, premières créatrices d’emplois durables et non délocalisable. 

Enfin, « projeter », c’est un terme militaire qui correspond mal à votre municipalité qui se projette sur les théâtres d’opérations extérieurs sans avoir assuré ses bases :

  • Vous avez  construit du neuf à tout va, en laissant la vacance des logements s’aggraver.
  • Vous avez promu des nouvelles zones commerciales en laissant les commerces fermer. Votre seule proposition pour le commerce : des « boutiques éphémères ». A Metz c’est toute l’activité commerciale qui est devenue éphémère. Quel symbole pour votre fin de règne !
  • Vous avez dilapidé le trésor de guerre, la capacité d’investissement, en « projets mirobolants » (je cite le journal) au lieu d’améliorer le quotidien des quartiers. Si rien de nouveau n’est prévu dans ce budget insipide, c’est qu’il faut éponger les « projets mirobolants » de vos mandats, réalisés au détriment de l’attractivité durable de notre ville ! 130 emplois municipaux supprimés en 3 ans (en alourdissant le travail des autres) pour construire le Palais des Congrès !

Parce qu’on ne peut pas tout se payer, sauf à mentir à nous ou à nos enfants, nous proposerons trois actions, trois priorités :

  • SERVIR : avec des services publics de qualité, pour tous et partout. Cela sera toujours la base du consentement à l’impôt pour nos concitoyens.
  • PROTÉGER efficacement tous ceux qui habitent et fréquentent Metz. Protéger les plus faibles (et je n’accepte pas – comme dit mardi au conseil d’administration – que le budget du CCAS de Metz, qui a tant à faire contre la misère, serve encore de pompe aspirante à l’immigration clandestine). Protéger notre patrimoine, nos traditions, notre cadre de vie : quel meilleur vecteur d’attractivité ?
  • LIBÉRER enfin : libérer les initiatives du fardeau fiscal, celui des taxes, des horodateurs omniprésents, des agences et satellites toujours plus coûteux.

Ainsi, nous ferons de Metz une ville où il fait bon vivre, s’installer, et entreprendre. 

portrait_groletFrançoise Grolet
Élue FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Bidonville Rom de Metz : 30€ / jour pour découvrir les métiers, le sport et la culture !
Egalité homme/femme : priorité aux jeunes filles déscolarisées ou à l'écriture inclusive ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. demander voir à l’opac et/ou MHT si l’humain est face aux humains !! Si c’est pour avoir amazon qui se bouscule ça c’est sûr !! leur mégalopole cosmopolite est mortifère, mais quel toupé !!

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :