PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Il faut favoriser l’agriculture de proximité et rénover les logements au lieu de bétonner Grigy-Technopôle

Conseil de Metz Métropole du 26 mars 2018 – Approbation du dossier de réalisation de la ZAC du Parc du Technopôle

ZAC du Parc du Technopôle : un quartier sensible… pour notre environnement

En mars 2010, Metz Métropole décidait d’aménager le « Parc du Technopôle », une zone s’étendant sur 60 hectares au sud du Technopole, depuis la prison des hauts de Queuleu jusqu’au hameau de Grigy.

Le projet soumis aux élus au dernier Conseil métropolitain bouleverse totalement cette zone, aujourd’hui composée de champs et de prairies d’un côté de la route de Strasbourg, et de maisons individuelles au centre.
La zone est traversée par un espace naturel (une zone humide sensible) irrigué par un cours d’eau, la Seulhotte. Des vestiges gallo-romains ont été mis à jour.

Le projet de ZAC. Attention ! L’expression « fermes urbaines » n’est que du jargon technocrate. Il s’agit des habitations donnant sur le vallon…

Metz a t’elle besoin de programmes de promotion immobilière et de zones commerciales supplémentaires ?

  • 135 000 m2 d’activités tertiaires
  • 40 000 m2 d’activités de production
  • 50 000 m2 d’habitations = 700 logements
  • 5 000 m2 de commerces

 

 

 

 

Un programme démesuré quand :

Alerte sur la vacance immobilière à Metz : c’est le point suivant de l’ordre du jour du Conseil ! (Prolongation du PLH pour deux ans)

  • L’agglomération totalise 11 200 logements vacants (6000 en 2008), cela représente 12,5% des logements à Metz ! L’excès de programmes immobiliers du mandat Gros (Parc de la Seille, Amphithéâtre, Sansonnet…) dévalue l’immobilier existant. L’engorgement du marché immobilier prive les propriétaires des ressources nécessaires pour entretenir et rénover leurs biens à louer.
  • Le Technopole actuel, zone de bureaux vieillissante, a grandement besoin d’être rénové.
  • l’imperméabilisation des sols cause de graves déséquilibre à notre environnement, au point de lever un nouvel impôt GEMAPI pour endiguer les risques d’inondation – D’ailleurs, deux « vrais » élus écologistes n’ont pas voté pour cette décision, comme nous.
  • Le sillon mosellan est une zone de saturation commerciale, et les commerces de l’agglomération ne se portent pas au mieux. Il est d’ailleurs surprenant  que l’adjointe en charge du commerce à Metz ait pris la parole pour s’inquiéter de la concurrence future ! 

L’urbanisation de la zone prévue jusqu’en 2032 nécessitera des équipements publics (routes, réseaux…) représentant un total de 25 millions € HT. Cette somme doit être récupérée sur le prix de vente des terrains : 36 millions € HT. La collectivité devra inévitablement mettre la main à la poche, surtout si la conjoncture n’est pas favorable.

MM Gros et Cambianica ont insisté sur les nouveaux transports à prévoir, Mettis pour l’un et vélo pour l’autre. Devinez comment les donneurs de leçons viennent à Metz Métropole… ni en vélo ni en Mettis !


Nos propositions : favoriser les circuits courts d’alimentation et la réhabilitation des logements

  • il faut valoriser les ceintures vertes de Metz, ville jardin, et rapprocher la production agricole des habitants. Les préconisations officielles indiquent de freiner la consommation de foncier agricole, encore des paroles en l’air ? Nos concitoyens veulent savoir d’où vient ce qu’ils ont dans leur assiette, et se nourrir sainement de produits qui n’ont pas voyagé des milliers de km. Considérons enfin l’agriculture de proximité comme une priorité, en rendant les terres à leur vocation agricole.
  • Nous demandons que Metz Métropole engage un plan volontariste d’aide à la rénovation des logements vacants. Pour rendre l’ancien attractif, il faut aider les propriétaires à le mettre à niveau, notamment pour l’isolation. Les dépenses de chauffage pèsent lourdement sur le budget des ménages. Amélioration du pouvoir d’achat de nos concitoyens et préservation de notre environnement, même combat !


Françoise GROLET et Bérangère THOMAS 

Premier budget de la métropole de Metz : dette, dotations, impôts en hausse, pour quoi faire ?
Un terroriste islamiste transféré à la prison de Metz : le gouvernement joue avec le feu !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :