PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Trop de logements vides à Metz, que faut-il faire ?

Intervention de Françoise Grolet sur le Programme Local de l’Habitat (PLH) au Conseil de Metz-Métropole du 12 décembre 2016


Plaçons le débat sous l’expertise de notre agence d’urbanisme, l’AGURAM, qui alertait en décembre 2015 : « A l’inverse des années précédentes, où on pouvait constater un redéploiement de l’offre en périurbain, on assiste à une nouvelle concentration de l’offre qui va à l’encontre des préceptes du PLH » (Etude sur l’habitat de Metz-Métropole).

Les objectifs de la politique de l’habitat sont, comme il se doit, très louables, et nous les partageons : attirer les jeunes ménages, répartir l’offre et garantir la mixité, promouvoir l’habitat durable…

Cependant, nous avons régulièrement attiré l’attention sur certains risques, notamment la surproduction de logements neufs au centre de l’agglomération. L’objectif du PLH est de 1000 logements nouveaux par an ! La réalisation est enfin revue à la baisse (716 en 2015) après des années de dépassement – dont François Grosdidier vient de dire qu’il est fier – mais en attendant, le mal est fait. Et l’attractivité que vous promettiez, économique comme démographique, n’est pas au rendez-vous !

En lisant la conclusion du bilan 2015 et les évolutions proposées, chacun peut constater que Metz métropole n’a pas fait les bons choix.

La vacance de logement s’était aggravée à 9,5% en 2012, 11,8% à Metz une des villes de France où la vacance est la plus forte (7600 logements). Le rapport avoue que ce « phénomène perdure et semble se renforcer dans le parc privé ancien ». Mais cela fait des années que nous tirons la sonnette d’alarme ! En saturant le marché immobilier de produits neufs, dans les villes principales, vos politiques ont contribué à ce résultat.

Par ailleurs, les programmes immobiliers évoqués dans ce bilan (notamment logements sociaux) sont très largement concentrés dans les grandes villes, ce qui rend difficile l’objectif affiché de mixité sociale. 50 % des nouveaux logements sont concentrés à Metz, où la pauvreté s’aggrave par ailleurs. Et maintenant le rapport recommande la vigilançe quant à la répartition sur le territoire pour ne pas recréer de déséquilibres sociaux !

Nous constatons un détournement des outils du logement social dans un certain nombre d’opérations immobilières : les bailleurs sociaux sont utilisés pour démarrer les ZAC, puisqu’ils ne sont pas soumis à la logique du marché comme les promoteurs privés qui n’engagent une construction qu’à partir d’un certain taux de préventes. Les organismes HLM rachètent aussi des constructions à réaliser (VEFA) aux promoteurs. Richard Lioger vient d’ailleurs de parler de l’ « effet de levier » des bailleurs sur les zones ! Dans la reconversion de bâtiments publics, c’est bien.

Mais où est l’intérêt commun lorsqu’il s’agit de Muse, qualifiée dans la presse de « zone XXL » ? XXL = c’est justement un facteur de l’obésité morbide qui menace Metz !

On peut souligner au passage le poids de la dette des organismes HLM que Metz Métropole cautionne : 32 millions € en 2015, 306 millions € depuis 2003 dont 192 millions de constructions nouvelles !

Je ferai enfin quelques propositions :

  • Favoriser l’accession sociale à la propriété doit être l’objet d’une vraie politique, comme facteur de stabilité sociale. Il faut s’en donner les moyens en privilégiant les projets des petites communes de l’agglomération. En proposant aussi des maisons individuelles, qui sont plébiscitées par nos concitoyens. On a subi un discours idéologique en faveur de l’habitat collectif, mais heureusement le bon sens semble finir par prévaloir.
  • Pour attirer les familles et contrecarrer la baisse démographique il faudrait une politique fiscale bien différente de celle pratiquée ici, notamment avec la hausse des impôts que vous avez décidée en 2016. Avant d’acheter, nos concitoyens futurs propriétaires regarde de près les impôts locaux, et Metz Métropole donne un bien mauvais signal. Si les communes périphériques de l’agglomération gagnent de la population et que Metz en perd, cela a un sens : pour le contribuable messin c’est la double peine, augmentation des impôts assumée à Metz Métropole + augmentation d’impôt camouflée à la Ville de Metz !
  • Enfin et pour rappel, l’objectif d’habitat durable sonne mal, quand certains des programmes immobiliers que Metz Métropole soutient utilisent des terrains agricoles comme la ZAC des Coteaux de la Seille, ou des terrains maraîchers comme la ZAC du Sansonnet à Devant les Ponts, juste à côté de l’ancienne caserne Desvallières , friche qu’il faut maintenant réhabiliter en logements : le comble de l’incohérence ! Dans cette politique de logement durable, des actions indispensables sont déjà entreprises, en matière de lutte contre la précarité énergétique, de réhabilitation de l’habitat privé dégradé, notamment les copropriétés, et il reste encore beaucoup à faire.

Une intervention que F. Grosdidier, le vice-président de Metz Métropole chargé du logement, a qualifié de « vision de la ville et du monde étriquée, rabougrie ». Non, c’est, tout simplement l’expression du bon sens, qui se permet de contrarier leurs ambitions pharaoniques !


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

/

Budget participatif : le palliatif à la mauvaise gestion de base d'une ville ?
Prolifération de zones commerciales : un début d'explications
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :