PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

La fin du dépose minute de la gare au profit de bureaux vides ?

Intervention lors du conseil municipal du 24 septembre 2015, point n°11, Désaffectation et déclassement de parcelles du domaine public.

Ce rapport, c’est l’enterrement de première classe qui continue pour Metz.
En bref, on va chasser : les automobilistes venant déposer quelqu’un à la gare, les usagers des bus urbains et interurbains, ceux qui prennent la navette pour l’aéroport et la gare Lorraine TGV, les cyclistes, les clients des taxis…
Tous ces citoyens, usagers de l’embryon de pôle multimodal actuel, sont priés de s’éparpiller, de changer leurs habitudes, au profit de la construction d’immeubles dont Metz n’a que faire.

Dire que le pôle multimodal sera réinstallé là, c’est une pure farce vue la bande de terrain que vous lui laissez. Et aucune place n’est laissée pour l’avenir, à l’évolution prévisible des usages.

Le type architectural des bâtiments nouveaux est à l’image de tout ce qui enserre le Centre Pompidou Metz : gris métallisé, ultramoderne et venant étouffer la silhouette fantaisiste et aérienne du Pompidou.
Du haut de leurs 7 étages, ces nouveaux bâtiments vont masquer toute perspective vers la ville depuis les quais de la gare. Et ce n’est pas comme si on avait besoin à Metz de m2 de bureaux ! Il y a en fait un seul impératif pour cette municipalité, ce n’est pas la promotion de la multimodalité en un lieu unique, visible et complet, l’amélioration des services aux Messins et visiteurs de Metz. Non votre impératif catégorique, c’est de remplir la ZAC de l’Amphithéâtre. Dût la ville en souffrir.

Le dernier point qui achève de discréditer ce rapport est l’usage qui doit être fait de ces bâtiments.
Car ils ne sont pas destinés à attirer à Metz les nouvelles entreprises, les nouveaux emplois, les nouveaux services qui -eux- sont nécessaires à notre ville où le chômage progresse.
Non, pour une partie de ces constructions, il s’agit en fait de satisfaire l’appétit pharaonique de Jean-Luc Bohl et de ses princes consorts, qui à côté du Palais des Congrès veulent leur propre palais.
26 M€ a t’on déjà appris ! C’est la double peine pour les Messins, fin du dépose-minute + hausse d’impôts à Metz aujourd’hui comme à l’agglomération demain, pour financer ces folies.

Françoise Grolet

Ancienne école St Martin : Dominique Gros brade le patrimoine messin
Quel avenir pour le parking gratuit du Pontiffroy ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :