PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Face au mauvais bilan municipal, le FN demande une dépense publique responsable.


Chantier du très cher Palais des Congrès

Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal de Metz du 27 avril 2017 : Compte Administratif 2016.

Intervention :

Explication de vote :

Des socialistes économes de l’argent public ? On aurait dû se méfier !
Le maire annonçait 12 millions d’économies sur 3 ans, vous aviez même inventé un nouvel acronyme, l’ « ANCF » (Adaptation au Nouveau Contexte Financier), les Messins étaient pleins d’espoir ou du moins d’intérêt…
Et puis voilà que de commission des finances en commission des finances, on ne voit rien venir, ou loin de ce qui était promis ! Il y a, à chaque fois, un changement de présentation, de cadre, de périmètre, qui empêche de comparer budget à budget, Compte Administratif à Compte Administratif, de visualiser clairement le niveau des économies réalisées.
Déjà, le malaise est là.
Il y a ensuite les choix opérés. Les économies ne sont pas forcément vertueuses, il y a de bonnes économies et de mauvaises économies : comme celles qui réduisent le niveau de service public indispensable, celles qui dégradent l’état du patrimoine en reportant des travaux indispensables ou en rognant sur l’entretien (il a été dit en commission des finances « on a réinterrogé le niveau d’entretien »), celles qui suppriment de la présence humaine et coûtent plus cher ensuite au niveau du lien social ou de la tranquillité.

Pour faire des économies sur le fonctionnement, la solution facile a été de faire des coupes sombres sur les charges de personnel, avec 6 millions de baisse de la masse salariale. Mais en supprimant 135 emplois, des postes techniques d’encadrement, d’entretien, on l’a payé assez rapidement et cela continue, par la dégradation des conditions de travail de ceux qui restent, leur motivation et leur santé.

Est-ce pour cela que l’on trouve dans la rubrique « Formations des élus » :
• KAUCIC Isabelle – Pilotage et mise sous contrôle de la masse salariale (« mise sous contrôle »…)
Remarquez, on trouve bien en dessous une formation :
• SALLUSTI Patricia – Revitalisation commerciale des centres villes

Il est toujours permis d’espérer pour le commerce messin… mais on n’a pas encore vu les effets. À moins qu’il ne faille lui attribuer la volte-face sur le racket du parking, devant le marché couvert ?

Quand le service public se dégrade, pendant que les impôts augmentent, que les taxes augmentent, que les tarifs augmentent… nos concitoyens ne s’y retrouvent pas ! On retrouve au Compte Administratif 2016 les augmentations d’impôts que vous avez votées en 2015, les contribuables messins ne sont pas dupes.

Mais ils ne savent pas forcément – parce que là dessus vous ne communiquez pas – que leurs enfants paieront aussi les pots cassés, puisque le niveau d’endettement augmente de façon spectaculaire à Metz, soi disant bon élève de la strate !
La DETTE par habitant est de 425€, en 2015 on était à 344€, soit +23,5% ! Et selon vos projections, on pourrait monter jusqu’à 100 millions d’emprunts d’ici à 2020.

Et en parallèle, aucune remise en cause des investissements de périodes fastes, je pense évidemment à votre très cher Palais des Congrès que vous vous êtes obstinés à engager exactement au même moment que le fameux plan ANCF ! Parce que ce n’est pas la médiathèque de la Patrotte qui a grevé le budget d’investissement en 2016…

Alors que fallait-il faire, notamment pour s’adapter au nouveau contexte financier, c’est à dire à l’Etat en faillite, comme disait votre allié Fillon ?
Il fallait, et il faut toujours, apporter des réponses structurelles, opérer des choix bien sûr, mais nous le disons à chaque budget, il est indispensable de concentrer l’action municipale sur nos compétences.
C’est pourtant le contraire que font la majorité des collectivités territoriales françaises qui continuent à disperser l’argent public et les énergies des agents dans toutes les directions, pour pouvoir continuer d’exister, d’inaugurer, de communiquer avec logo officiel sur tous les événements et réalisations.

L’efficacité de la dépense publique, que nos concitoyens foyers comme entrepreneurs, demandent de plus en plus, on ne l’obtiendra qu’en déterminant clairement les compétences et les responsabilités. Et accessoirement imaginez déjà combien on gagnerait en durée du conseil municipal, si l’ordre du jour se concentrait sur l’essentiel de nos compétences !


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
"Metz la commerçante" déclassée par la municipalité socialiste : c’est le constat des professionnels.
Rue Haute-Seille : le gâchis esthétique de Metz au profit des promoteurs.
Faites le savoir Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someoneShare on Facebook0
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :