PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Politique Enfance & jeunesse : dépenses excessives et mauvaises économies

Conseil municipal du 2 juillet 2015

Ce contrat avec la Caisse d’allocations familiales pour 2015-2017 a débuté le 1er janvier 2015 mais il est approuvé seulement en milieu d’année ; cette signature rétroactive vient elle du fait que vous étiez trop occupés jusque là avec la réforme des rythmes scolaires – puisque le rapport évoque le « développement du périscolaire du matin », et idem pour le soir ?
Je ne dirai pas qu’il n’y avait rien à faire, loin de là, par exemple du côté des conditions d’accueil ou du côté des acteurs : conditions de travail et formation des agents et contractuels, aide aux associations partenaires en proie à la lourdeur administrative (les appels d’offre !)

Il y avait donc beaucoup à faire d’autre que bouleverser les rythmes de vie des écoliers. Visiblement, cette réforme qui – quoi que vous en disiez – ne satisfait toujours pas, deux ans après, ni les parents ni les acteurs éducatifs, cette réforme donc a induit des coûts supplémentaires, et généré une complexité de gestion telle qu’il vous faut créer un quatrième poste de Coordinateur pédagogique « en charge des différents temps de l’enfant ».

Concernant l’accueil des jeunes enfants : l’opération phare du dernier contrat CAF a été la Maison de l’Enfance à l’Amphithéâtre, un phare tant pour son coût élevé (5 millions 350 000 €) que pour son choix architectural, dont vous vantez la « haute qualité environnementale ». C’est assez paradoxal de parler de la qualité de l’environnement de ce pauvre Centre Pompidou Metz dont l’architecte lui-même est assez dépité : interrogé sur l’environnement bétonné de son œuvre, « Je ne peux pas dire que je suis satisfait » lâche Jean de Gastines après un « silence gêné » (Républicain Lorrain 24/05/15)

Les réalisations du présent Contrat CAF seront certainement plus économes, l’une cofinancée par la Banque Populaire, l’autre n’étant pas pour la zone privilégiée de l’Amphithéâtre… Entretemps on s’est aussi rendu compte que l’argent public ne coule pas à flots !

Un sujet nous préoccupe : en effet, en page 6 du contrat, la Ville s’engage à « optimiser la fréquentation des équipements jusqu’au taux cible d’occupation », lequel est à atteindre en 1 an : 70% pour les crèches et 60% pour les accueils de loisir. J’ai déjà eu l’occasion de dire combien c’est délicat, puisqu’une place devrait être occupée par plusieurs enfants à temps partiel pour arriver à l’objectif fixé. Certains établissements en sont loin : La Vigneraie (DLP) 63%, Maison Pte enfance Outre Seille (64,4), Le Château à Metz Nord (61%), Magny 58%, sans compter Univers d’enfants dont la situation est particulière, recevant des enfants porteurs de handicap.

Nous restons attentifs à la qualité d’accueil des jeunes enfants, comme aux conditions de travail des personnels. Attention donc à ne pas faire de mauvaises économies de fonctionnement !

Françoise Grolet

La gestion socialiste à Metz : déficit et endettement !
Quattropole : beaucoup d'argent mais aucune volonté politique !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :