PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Attention au dérapage des dépenses au centre Pompidou Metz


Intervention de Thierry Gourlot lors du conseil municipal de Metz le 26 janvier 2017 : Versement de la contribution financière de la Ville de Metz pour 2017 au Centre Pompidou-Metz.

M. le Maire,
Permettez-moi un petit cavalier en préambule afin de ramener un peu de sérénité dans les débats (Le centre commercial XXXL Muse continue d’avaler le centre-ville de Metz). Surtout quand il s’agit de la délinquance dans les transports publics qui est en pleine explosion comme le titrait le Figaro d’hier.
Et de témoigner aussi que l’on peut être au Front National et avoir le souci de votre santé, ce qui évitera aux docteurs Wendling ou Pitti, d’intervenir le cas échéant. Profitant aussi du fait qu’on aborde le point sur le Centre Pompidou Metz, témoignage d’une architecture asiatique à Metz conçue par le Japonais Shigeru Ban, je vous offre ce bouddha, M. le Maire qui respire la tranquillité et la sagesse, puisse-t-il vous inspirer dans vos devoirs et votre action.

J’en reviens au dossier. Avec une fréquentation en 2015 de 300 589 visiteurs pour 7 expositions proposées, le centre Pompidou Metz est une réussite bien qu’il serait intéressant de connaître la part de visiteurs payant et celle des scolaires ou autre.
Nous attendons avec impatience l’anniversaire des 40 ans du Centre Pompidou qui présentera à cette occasion une exposition sur Fernand Léger avec « Le Beau est partout ».

Les démarches d’ouverture sur la ville et la volonté de marquer son ancrage sur le territoire messin nous semblent positives. Comme le dit le proverbe, « Mahomet ne vient pas à la montagne, Mahomet vient à la montagne » et donc si les messins ne viennent pas encore au Centre Pompidou il est judicieux que le Pompidou vienne aux messins, par la mise en œuvre d’évènements hors les murs tel le jardin infini ou les séances de cinéma sur le parvis.

Je voudrais évoquer mon étonnement sur les travaux à venir concernant le cloisonnement de l’accueil et le Républicain Lorrain s’est fait écho. Il était temps de s’apercevoir que Metz n’est pas une ville du Sud mais une ville de l’Est et que le froid y est intense en hiver et ce malgré le réchauffement climatique annoncé.

Il en est de même pour la toiture faite d’une voilure qui ne supportait pas le poids de la neige et qu’il a fallu percer pour y remédie. Eh oui, même si elle peut évoquer le Fujiyama, de temps en temps il y aussi de la neige et notre architecte aurait pu s’ne inspirer.

Au point que l’on aurait pu durant certaines périodes glacières de cet hiver placer la féerie des glaces dans le hall d’accueil du Pompidou.
Alors, pourquoi pas un nouveau concept de sculptures de glaces contemporaines et tout cela sans dépenser d’énergie polluantes pour maintenir en l’état les œuvres. Ce qui de surcroit aurait fait plaisir à notre collègue René Darbois.
Toujours est-il que cette cloison va couter 125 000€ à Metz Métropole et 125 000€ à l’État, mais les finances sortent quand même de la poche du contribuable.

Cette année, la Ville de Metz attribuera 550 000 € de subvention au Centre Pompidou. Jusqu’à présent nous donnions 400 000€ issus de la taxe de séjour. Taxe que vous venez de transférer à Metz Métropole alors que c’était une possibilité donnée par la loi mais pas une obligation.

Ma question est : « où allons-nous trouver ces 400 000€ manquants et par ailleurs à qui allons-nous les prendre ? ».

Pour finir, la région Grand-Est étant devenue plus généreuse que l’ex région Lorraine on aurait peut-être aussi pu rester à 400 000 €. C’est pourquoi nous nous abstiendrons tout en saluant le travail d’Emma Lavigne et de son équipe au service de la renommée internationale de notre cité qui est si chère à mon cœur.


portrait_gourlot
Thierry Gourlot
Conseiller municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Le retour de la nature en ville est une nécessité.
Fiasco de la piscine Lothaire : pas un centime pour le contribuable, vraiment ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :