PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Les contribuables, mécènes forcés du Centre Pompidou Metz

Intervention audio de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 26 février 2015

M. le Maire, le 16 janvier après le conseil d’administration du Centre Pompidou Metz, il a été écrit  que le Centre Pompidou Metz avait « retrouvé la sérénité ». Peut-être juste un certain soulagement ?

Mais à quel prix et pour combien de temps ?

Revenons à l’été 2013, où le Conseil Régional de Lorraine annonçait le retrait d’1 million d’euros sur les 4M€ habituels.
Et pourtant Pompidou a continué à fonctionner avec un budget surréaliste pour 2014, comme si de rien n’était, en faisant omission volontaire de l’avertissement de Jean-Pierre Masseret.
Vous avez peut-être trop attendu du nouveau concept de l’exposition semi-permanente (ce qui en soi est déjà un terme un peu hasardeux), mais cette révision du dogme originel du Centre Pompidou Metz était la bienvenue pour faire venir des visiteurs et faire revenir ceux qui avaient pu être déçus de trouver cette belle enveloppe à moitié vide.

Le public est revenu mais pas en assez grand nombre pour pouvoir remplir les caisses.

Notre groupe avait proposé l’idée lors des élections régionales puis municipales d’une galerie dédiée aux artistes contemporains Lorrains voire transfrontaliers. Idée que Jean-Pierre Masseret a trouvé intéressante quand Thierry Gourlot l’a évoquée dernièrement. 

Mais à ce jour, l’imprévoyance des administrateurs amène l’institution à un trou financier, non seulement pour l’année écoulée mais également pour la préparation du nouveau budget.

En décembre 2014, le conseil d’administration refuse de voter le budget réformé à la baisse et en un mois, magie des finances publiques, l’argent est trouvé !
– Le Conseil régional est resté sur sa position. Ce sont donc les autres collectivités qui mettent la main à la poche. Finalement, le Conseil regional socialiste se comporte comme le Conseil Général UDI qui reniait subitement son engagement contractuel de 10M€ au Palais des Congrès.
Là aussi, la question de la validité d’un tel retrait se pose.
– Le Conseil Général entre, lui, dans le budget de fonctionnement, rien de plus normal selon nous.
– Metz Métropole passe de 4.6M€ à 5.1M€ et la Ville de Metz de 400 000€ à 550 000€.
Alors là, c’est étonnant ! il nous semblait qu’il fallait se serrer la ceinture partout.
Pour la ville de Metz, nous verrons dans un rapport ultérieur que l’arrivée d’une nouvelle structure (la BAM) oblige à redistribuer le budget culture au détriment des institutions existantes.
Et pour ces 150 000 € ajoutés par la ville de Metz, M. Lekadir a dit : «cette somme ne sera pas prise sur le budget culture actuel ». Où alors ?!

Quand à Metz Métropole, elle communiquait l’été dernier sur l’asphyxie budgétaire imminente. Et la, Jean-Luc Bohl explique, sur l’origine des 550 000 € qu’elle apporte : « on fera des choix ». Quels choix ???

Le rapport que nous votons, lui, dit que les 500 000€ ajoutés par Metz Métropole proviendront du mécénat. Pourtant dans les recettes du Pompidou Metz, il y a déjà dans les fonds propres un certain nombre de mécènes !

Comptez-vous les démultiplier, reniant les propos virulents d’une future ex ministre de la culture ?
Je cite : « les musées se bradent à des entrepreneurs. Quand je vois le nom de « de Wendel » sur les murs du Centre Pompidou Metz, cela me fait mal ». Mais ça c’était avant… pendant la campagne présidentielle de 2012.

En attendant, mis devant le fait accompli par la Région socialiste dont vous légitimez finalement le comportement, les mécènes obligés, ce sont les contribuables de Metz et Metz Métropole ! 

Le camping de Metz menacé par les socialistes
Débat sur les orientations du Règlement Local de Publicité de Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Le centre Pompidou devait amener des milliers de visiteurs par an , il fallait presque doubler l’autoroute pour canaliser le flot des visiteurs , Metz allait rayonner dans le monde entier grâce à ce  » hangar  » très beau du reste , qui abrite des « oeuvres d’art d’une valeur inestimable  » puisqu’il faut appeler ainsi nombre d’objets qui semblent récupérés à la déchetterie, sa toiture qui finira bien par percer le jour où la décennale de l’architecte prendra fin… avec quel argent le centre paiera-t-il le coûteux entretien ? J’ai appris qu’il ne peut même plus payer ses factures d’électricité qu’il va bien falloir payer mais avec le fric des con… tribuables . Personne n’en parle !!

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :