PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Monsieur le Président de Metz-Métropole, « how much » pour la nouvelle marque ?


Logo Inspire Metz dévoilé le 18 octobre 2016 chez Ikéa Metz

Communiqué du 18 octobre 2016

Philippe Richert, Dominique Gros et Jean-Luc Bohl

Philippe Richert, Dominique Gros et Jean-Luc Bohl

Ainsi donc, Metz Métropole est gratifiée, au terme d’une soirée de lancement, d’un slogan aussi abscons que le concept de « marque de territoire ».
C’est un quadrilatère bleu de guingois, dans lequel est inscrit : « Inspire MEtz ». Comprenne qui pourra.
Car l’identité n’a pas besoin d’être conceptualisée, elle est ou elle n’est pas. Et une agglomération, évolutive et parfois subie, ne peut avoir d’identité ! Pas plus que la mega-région « Grand Est »… Son président Philippe Richert a annoncé lors de la soirée de lancement qu’ « on vit un moment extraordinaire ». Extraordinaire de l’entendre vanter la réussite de la marque Alsace, à Metz, capitale déchue d’une Lorraine effacée !

Voilà donc Metz dotée d’un slogan qui ne porte ni ses couleurs, ni ses symboles, ni son image, ni même sa langue française.

Quant aux habitants de Metz-Métropole, ils sont ignorés et n’auront que le droit de payer. Combien pour l’agence de com’ ? Combien pour la campagne d’affichage publicitaire ? Combien pour la soirée événementielle et ses centaines d’invités ? Monsieur le Président de Metz-Métropole, faut-il vous dire « how much » ?

Soirée entrecoupée de divertissements

Soirée entrecoupée de divertissements

Orchestre d'agrément

Orchestre d’agrément


Ce gaspillage est inacceptable, alors que nos concitoyens se serrent la ceinture pour payer des impôts locaux qui ne cessent d’augmenter : + 91,7% de taxe foncière pour Metz-Métropole en 2016 ! Le manque d’attractivité de l’agglomération suffit à condamner la vanité de la démarche de Jean-Luc Bohl et Dominique Gros. Notre territoire est déjà riche d’une identité, de talents, d’un patrimoine trop peu connus, et qu’il s’agit de mettre en avant.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz-Métropole
Elue régionale Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Propos visionnaire sur le gâchis politique actuel à Metz
Hausse d’impôts: Metz Métropole sur le podium national, l’agglo se défend
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
3 commentaires
  1. Dommage que ce souci de l’attractivité messine ne concerne pas tous les secteurs municipaux, notamment relevant de son domaine de compétences régalien, en l’occurrence le logement social. Le RL du 5 novembre 2016, page 5, consacre un article très instructif aux dysfonctionnements graves de l’office HLM de Metz. C’est un contrôle récent de l’ANCOLS, avec un audit réclamé par le nouveau directeur parisien arrivé en avril.

    Pointant de grosses lacunes dans la chaîne de contrôle des dépenses, avec des failles du système qui ont mené à des dérives préjudiciables pour les finances de l’organisme (et donc des locataires et des contribuables): travaux commandés, facturés et payés, mais jamais réalisés; chantiers en souffrance ou différés sans raisons claires; surfacturation, couvrant une période de trois ans, avec des travaux surpayés ou pas réalisés ou encore différents de leur réalité matérielle. Le rapport préliminaire de l’ANCOLS a été transmis au procureur de la République de Metz par la présidente de Metz Habitat Territoire, le rapport final étant prévu pour juin 2017.

    L’ancien directeur licencié en octobre 2015, à la suite d’une série de mouvements sociaux, chargé de l’exécutif, donc de la gestion quotidienne de l’office, n’a rien vu non plus, pourtant la proportion des factures litigieuses incriminées atteint près de quarante pour cent du total vérifié. A suivre de près, puisque MHT était sensé être en période de redressement budgétaire…

  2. une fois de plus vous n’avez rien compris!

    • Je n’ai donc rien compris aux vertus de « inspire Metz » pour l’attractivité de notre ville ? Pouvez-vous argumenter, cher monsieur l’adjoint au Maire ?
      Parce que je ne suis pas la seule à convaincre. Faites un test autour de vous, vous verrez. Enfin, pas parmi les VIP invités à la soirée de lancement : plutôt dans la rue (en Outre Seille par exemple), les commerces, au marché…

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :