PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Françoise Grolet – « Palais des Congrès : Metz-Métropole vit au dessus de NOS moyens »

Intervention de Françoise Grolet le 17 novembre 2014 à Metz Métropole , palais des congrès

Intervention de Françoise Grolet le 17 novembre 2014 à Metz Métropole , palais des congrès

Monsieur le Président,
Monsieur le premier Vice-président,
Monsieur le 2e Vice-président,
Quant aux autres, ils ne vous suivent pas forcément…

Pour exprimer notre opposition à votre projet, je voudrais vous adresser une supplique.
Parce que du factuel, j’en aurais beaucoup à citer. Mais d’autres se chargeront ce soir d’égrener la multitude d’arguments d’une opposition multicéphale.


• Supplique d’abord, pour les agents de Metz-Métropole.
Depuis des mois, depuis que vous avez avoué -je n’ose dire « découvert »- l’état de nos finances après le passage du « très cher » Mettis, chaque service planche sur les 7% d’économies à réaliser pour éviter la faillite. Saine démarche, j’en conviens, bien que tardive.
Mais si vous persistez dans votre politique, sur quels budgets devront-ils rogner les prochaines années, avec quelle dégradation dans la qualité de service, et les conditions de travail ?
Notre agglomération est dans une grande fragilité après la saignée des déstructurations militaires, puis les reniements des gouvernements successifs quant aux compensations promises. Nous n’avons plus les moyens de VOS ambitions.

Autour de Centre Pompidou : la désolation

Autour de Centre Pompidou : la désolation

• Supplique pour le quartier de l’Amphithéâtre. Les adjoints de DGros ont voulu lui donner la stature de Konrad Wahn, l’architecte de la Neue Stadt, la Nouvelle Ville qui fait rêver d’un classement par l’Unesco.
Mais la réalité, c’est que progressivement, dans ce paysage de désolation, la silhouette aérienne du Centre Pompidou-Metz disparaît sous un fatras de constructions disparates, froides, et démodées avant que d’être occupées.


Un aperçu des 4 projets architecturaux de Palais des Congrès

Un aperçu des 4 projets architecturaux de Palais des Congrès

• Supplique pour le Centre-ville de Metz. Car le modèle économique de cette ZAC d’intérêt communautaire a pour effet de faire éclater le centre d’une ville déjà anémiée par les centaines de vitrines vides, les milliers de logements vacants, l’abus de taxes et la cherté du stationnement.
Détourner au sud de la voie ferrée le flux de circulation, de shopping, d’amateurs de cinéma (on a appris aujourd’hui que Kinepolis s’installera à Muse) , ce choix est lourd de conséquences.
La cité des Congrès renforcera cet effet : lorsque les congressistes sortiront du TGV (sur un tapis rouge, comme vient de nous dire le représentant de GL Events ?), quelques mètres les sépareront du nouvel hôtel (il est démontré que les hôtels existants ne seront impactés qu’à la marge) puis encore quelques mètres du Palais des Congrès, et ils n’auront besoin que d’un parapluie pour aller visiter le Centre Pompidou Metz, se restaurer, et consommer à Muse. Encore une chance si un bus les emmène visiter la Cathédrale !

• Supplique pour les autres quartiers. Si la construction d’un Palais des Congrès avait été opportune, pourquoi pas sur une friche militaire comme rue Franiatte, ou hospitalière comme Bon-Secours, où est prévu un énième projet municipal de construction de logements+commerces+bureaux dont notre agglomération regorge ?
Mais puisque nous estimons un nouveau Palais des Congrès inopportun, si vous persistez, vous allez déséquilibrer les autres structures qui bénéficient des ressources des congrès et réunions.

• Supplique pour l’intérêt général de notre région. Pendant les élections municipales, on m’accusait de manquer d’ambition pour Metz quand je rappelais que Nancy était sur le point d’ouvrir son Centre des Congrès.
Vous vous gargarisez sans cesse avec le Quattropole, le Sillon Lorrain, la Grande Région transfrontalière, et la future région Lorraine-Alsace-Champagne-Ardenne. Alors quelle inconséquence de vouloir créer une concurrence à 50 km de distance !
Il y a 10 ans, pour accompagner l’effet TGV, Nancy a fait un choix : celui d’un nouveau centre de Congrès, pendant que Metz se laissait envoûter par le palais de l’Art contemporain. Il vous faut maintenant, en période de disette, assumer les conséquences de vos choix.

• Supplique pour les maires de notre agglomération. Ils pratiquent dans leur commune une gestion de bon père de famille. Pendant ce temps, vous vous entêtez à vivre au dessus de NOS moyens. Ils sont à portée de leurs concitoyens, qui les interpellent sur chacune de leurs décisions. Et les édiles des villes principales voudraient les embarquer dans cette périlleuse aventure ?
Avec une insouciance troublante, vous avez plombé l’ancienne structure Metz Congrès, en lui coupant les vivres en 2011, plutôt que de lui donner la marge nécessaire pour surmonter la crise conjoncturelle de cette activité.
Vous avez ensuite sabordé l’association, pour conclure un mariage d’affaire (pour ne pas dire plus) avec un grand groupe plus préoccupé par son profit que par le bien commun que nous sommes sensés défendre ici-même. Et nous devrions dire oui à VOS projets d’avenir ? Je me souviens encore des dernières Assises organisées par Metz Métropole Développement -réunion à l’Arsenal, soit dit en passant- digne d’une émission de téléshopping pour vendre le Palais des Congrès , qui a aligné les promesses mirobolantes. 15 millions € de retombées annuelles, et aujourd’hui on redescend déjà à 11 millions €.

Françoise Grolet RL 18-11-2014 PDC MM

Le Républicain Lorrain, 18 novembre 2014

Et enfin, supplique pour les contribuables. Un Français sur cinq n’a plus les moyens de se chauffer. Les familles prévoient de rogner presque 5% sur leur budget de Noël. Et vous, vous continuez de vivre au dessus de NOS moyens !
Quand Patrick Weiten a déclaré forfait, la vox populi disait : « alors, sans ces 10 millions, ils vont abandonner leur projet ? » Et bien non… avec vous, l’obstination est toujours au rendez-vous ! Nos concitoyens ne croient plus aux belles promesses et ils nous somment de garder les pieds sur terre. Nous avons l’opportunité aujourd’hui de revenir au bon sens dans ce dossier.

Pour nous, c’était depuis longtemps NON pour un Palais des Congrès initialement prévu à 70 M (chiffre initial). Mal calibré, mal situé, mal planifié dans le temps. Nous devons investir. Mais dans les structures existantes, pour les adapter, les moderniser, les pérenniser.
Après le retrait du Conseil général, devant l’incertitude des autres financements, nous souhaitons que Metz-Métropole, par la voix de ses maires, dise NON à l’appétit pharaonique de quelques uns.

Après tout, n’avons pas nous ici d’autres priorités que de construire de nouveaux palais à leur gloire ?
N’oublions pas que nos concitoyens, auxquels nous devons rendre compte, sont juges des décisions prises par notre assemblée à l’aune du bon sens, et qu’à travers un récent sondage, ils ont exprimé (à 71%) leur refus de ce projet.
Vox Populi, Vox Dei. Nous voterons contre ce projet !

Les maires se libèrent de la tutelle UDI-PS-UMP : 34 élus se sont prononcés CONTRE le Palais des Congrès, 4 abstentions, 69 POUR.

Les maires se libèrent de la tutelle UDI-PS-UMP : 34 élus se sont prononcés CONTRE le Palais des Congrès, 4 abstentions, 69 POUR.

Les maires se libèrent de la tutelle UDI-PS-UMP : 34 élus se sont prononcés CONTRE le Palais des Congrès, 4 abstentions, 69 POUR.

Françoise Grolet

Elections départementales : Françoise Grolet bien placée face à Dominique Gros ? (RL)
Voie ferrée de Metz Nord : Dominique Gros l'homme qui réinventa la roue.
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
4 commentaires
  1. encore un truc de farfelue merci le ps !

  2. petite question
    la boite a musique Fonctionne telle ?

    • Oui, il y a des concerts. Après un certain temps de fonctionnement, un bilan de son activité pourra être fait.

    • En passant à vélo presque tous les jours devant la BAM, je peux dire qu’il y a de la lumière à l’intérieur et même sur la façade art « socio ». Mais pas la trace de la moindre activité.
      La question à se poser, c’est combien d’employés à temps complet pour cette BAM et pour assurer quel travail (2 M d’euros de budget de fonctionnement par an ?) . Il faudra qu’un jour je pousse la porte et je vous en dirai plus.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :