PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz Habitat Territoire, un fonctionnement toujours trop opaque

Metz Habitat Territoire, l’organisme HLM de Metz, mériterait-il de retrouver son ancien nom d’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction) ? À moins qu’on le réserve pour LOGIEST ?

L’opposition ne siège pas à son Conseil d’Administration, et vous voulez proposer à Metz Métropole de reconduire cet équilibre, plutôt cette absence d’équilibre ?

Je vais vous dire quelque chose : « UNE ASSOCIATION QUI GÈRE DES FONDS PUBLICS DOIT AVOIR DES MEMBRES DE LA MAJORITÉ ET DES MEMBRES DE L’OPPOSITION ! C’EST COMME ÇA QUE CELA SE PASSE ! PARTOUT !« 

…Reconnaissez-vous vos propos, Monsieur le Maire ? Je les ai trouvés en tapant sur internet « trou OPAC » : Conseil municipal du 24/02/05 (p115), vous étiez dans l’opposition ! Vous n’êtes plus d’accord avec vous ?

Vous avez botté en touche au dernier conseil municipal en disant que ce n’est pas le lieu pour discuter de ce qui se passe en Conseil d’Administration, mais justement, si, puisque nous délibérons et qu’il s’agit de l’argent et de l’intérêt des Messins !

Et quand c’est une adjointe au maire qui préside cet organisme, est-ce plus adéquat ? Beaucoup de remous autour de MHT… comme au sein du personnel de la Ville de Metz (70% de grévistes il y a un mois) dont la même adjointe est chargée… comme dans une grande association de travail social de Metz, l’AIEM dont elle est la directrice… cette contagion de souffrance au travail devient troublante !

Après les échanges d’accusations entre la droite et la gauche, caporalisme d’un côté, clientélisme de l’autre, favoritisme des deux côtés… qu’ajouter sinon qu’une dose de transparence serait la bienvenue ! Il s’agit tout de même d’argent public, concernant une gestion régulièrement pointée pour sa faible performance.

Le Front National propose :

Je rappellerai que notre programme municipal de 2014 proposait que les commissions d’attribution deviennent accessibles au public (notre programme municipal de 2014). Le Front National souhaite aussi inscrire la priorité nationale, et subsidiairement européenne, dans les grands principes d’attribution du logement social, qui ne devrait en aucun cas bénéficier à des étrangers en situation irrégulière. Actuellement c’est plutôt l’inverse qui prévaut, déjà pour des critères de revenus et de taille des ménages. Nous disons que le logement social doit correspondre à un principe de solidarité nationale, pour faciliter temporairement la vie de nos compatriotes en difficulté.

Un audit complet est indispensable avant le transfert :

sur l’augmentation des loyers et des charges (où sont les promesses gouvernementales), sur l’évolution des services rendus (concierges, disparition d’une grande part des agences territoriales de MHT), sur les conditions d’occupation actuelles, sur les revenus des locataires et l’application réelle des surloyers dits de « solidarité », sur la politique menée envers les locataires mauvais payeurs de mauvaise foi, ou ceux qui commettent des dégradations…

Metz-Métropole y a tout intérêt, puisque l’agglomération cumule des garanties d’emprunts pour les différents bailleurs (28,6 millions € pour le seul MHT) : si l’un d’entre eux est en difficulté, l’agglomération le sera aussi. Où en est le plan de redressement financier de MHT ? Veut-on uniquement transférer des dettes (13 millions en 2008) ?

Il fut une époque où l’office rénovait, jusqu’à creuser le célèbre trou de l’OPAC, aujourd’hui la politique de MHT se tourne à nouveau vers la construction, mais il y a un trop plein à Metz, de même que pour l’habitat classique.
À la lumière des évolutions soulignées par la dernière analyse de l’AGURAM (déc. 2015) : la vacance du parc social augmente (5,5% à Metz , 4,2% en 2014 3,6% en 2013).
Malgré la baisse démographique de Metz, la demande augmente comme la pauvreté dans notre ville : fin 2014, 7724 ménages en attente à Metz Métropole, 2/3 demandeurs sont de Metz (2730 attributions en 2013), avec une ancienneté de 15 mois.

Il faudrait que MHT, au lieu de construire, se tourne vers la rénovation des logements existants pour améliorer leur taux d’occupation et le cadre de vie des locataires (certains bâtiments sont en triste état, tour Ste Barbe, Queuleu par exemple).

Nous ne sommes pas favorables au transfert à Metz-Métropole de MHT, même s’il redevient un bailleur social au service des Messins. En l’état, ce transfert permettra peut-être, on l’espère, un rééquilibrage de l’offre en direction des petites communes qui l’attendent : 43% de l’offre nouvelle est concentrée à Metz. « A l’inverse des années précédentes, où on pouvait constater un redéploiement de l’offre en périurbain, on assiste à une nouvelle concentration de l’offre qui va à l’encontre des préceptes du PLH (Plan local de l’Habitat) » avertit encore notre agence d’urbanisme, que décidément vous n’écoutez jamais. (AGURAM, étude de décembre 2015 sur l’habitat dans Metz Métropole).


Une théâtrale colère de Dominique Gros a suivi cette intervention. Il paraît qu’il est « dégoûtant » de parler de « préférence nationale » devant Monsieur le Maire. J’ai dû lui rappeler que ce principe de bon sens élémentaire prévaut dans la plupart des pays du monde… Il n’y a qu’en France que la citoyenneté n’est pas valorisée ! 


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Tourisme : quelle politique d'accueil pour les touristes étrangers à Metz ?
Relations transfrontalières : à défaut d'agir, Metz s'agite !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
4 commentaires
  1. MAIRE-INFO.COM du 6 janvier 2015 précise que l’ANCOLS remplace la MIILOS pour le contrôle et le suivi du fonctionnement des bailleurs sociaux, dotée de 150 collaborateurs. Les rapports sont enfin rendus publics, suite aux deux dénonciations de la CLCV sur l’opacité entourant ces documents, souvent compromettants pour certaines municipalités ayant une gestion approximative dans les conditions d’attribution des logements et sur l’utilité des dépenses engagées, comme cela semble être le cas à MHT. Il faut que l’opposition nationaliste municipale exige la publication annuelle de ces vérifications, pour éviter le népotisme ambiant. La recommandation numéro 8 soulignant que l’évaluation de la qualité du service rendu au locataire devant occuper une place centrale, sur un total de dix recommandations, disponibles en ligne, en lien sur ce site (Décembre 2014).

    – Jean-Marc STEBE. Le logement social en France. PUF/ Que sais-je?
    – Jean-Claude DRIANT. Les politiques du logement en France. La Documentation Française
    – Nicolas BOUZOU et Denys BRUNEL. Logement: le fiasco français. Pourquoi est-il si difficile de se loger? Eyrolles
    – Yankel FIJALKOW. Sociologie du logement. Repères/ La Découverte.

  2. je suis locataire de mht et il y un abus monstrueux au niveau des rappels de charges , c’est du vol autorisé… et en plus les travaux a charge de mht ne sont pas effectués , comme par exemple: fenetres defectueuses , pas de volets , en hiver c’est glacial et en été c’est une fournaise, en plus c’est trés sale et pas entretenu et nous les locataires nous payons toujours de plus en plus pour ça , aucune qualité de vie ici: cafards etc et tout le reste trés répugnant….c’est inadmissible de voir tout ça et mht se construit des agences trés luxueuses sur notre dos…..

  3. Le problème est du à une seule personne qui est incapable de faire correctement sont travail, partout ou elle passe il y a des problèmes avec le personnel, commission d’attribution opaque, amis placé dans les logements, et quid des élus qui vivent dans un hlm !

  4. trop fort le slogan avec leur ancien nom ! 😉 ça change de nom mais les gabegies persistent !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :