PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Mauvais bilan de la gauche à Metz : la droite n’a pas mieux fait à la métropole

Françoise GROLET au Conseil municipal du 1er octobre 2020

VIDÉO – Françoise GROLET interpelle François GROSDIDIER sur les difficultés financières de Metz : responsabilité partagée avec les dirigeants de la Métropole ! À voir en cliquant ici

Monsieur le Maire, Nous n’avons pas eu d’informations financières en amont – A quoi sert-il d’être conseiller municipal, donc conseiller du maire ? – Je m’appuierai donc sur vos interviews-fleuve (on pourrait presque parler de feuilleton) dans les media locaux (citations du Républicain Lorrain du 30/09/20).

La gauche laisse Metz en mauvaise santé financière

Je vous cite : « j’ai hérité d’une situation catastrophique, avec des marges financières quasi nulles, Metz est en surendettement, ce qui laisse un cadre financier très contraint ». Ce n’est pas une surprise ! Les conseillers d’opposition n’ont cessé de faire cette analyse d’un emballement de l’endettement et de l’alourdissement des charges de fonctionnement.  Les budgets et délibérations sont accessibles à tous, qu’y a t’il de nouveau ? 

Comprenez notre perplexité. Avant le premier tour, B. Agamennone disait qu’elle ne partageait pas vos valeurs… C’est vous maintenant qui ne partagez pas ses valeurs, du moins celles qu’elle portait sous l’ancienne mandature ? 

Françoise GROLET au Conseil municipal du 01/10/20

Le nouveau maire de Metz veut faire payer ses « grands projets » par la Métropole

Nous sommes aussi perplexes en voyant que votre sévérité méritée envers l’ancienne gestion socialiste/macroniste ne s’étend pas à la Métropole. La situation financière n’est pas non plus brillante, et l’endettement a explosé : l’encours a décuplé, à 192M€ fin 2019.  
Par un arrangement que j’ai régulièrement dénoncé, la ville prenait même des charges qui n’étaient pas de sa compétence pour soulager Metz Métropole. Ainsi le Palais des Congrès, équipement relevant du développement économique (donc de l’intercommunalité), que Dominique Gros a sciemment imposé au budget de Metz pour épargner la Métropole, croulant sous la dette Mettis et engagée dans la construction du palais de la Métropole. On ne vous a pas entendu à l’époque ! 

Et maintenant vous allez inverser la « pompe à financement » : « s’il doit y avoir de grands projets, ils seront financés par la métropole ». Mauvaise nouvelle pour les habitants et les maires de Metz Métropole !

F Grosdidier découvre que la Métropole a dépensé à tort et à travers

On ne vous a jamais entendu non plus, et j’avoue que j’atteins le comble de la perplexité, critiquer le Mettis ou le Palais des Congrès jusqu’à aujourd’hui : « on aurait pu les mener à bien avec un coût moins élevé ». Ce n’était pas « les grands projets de Dominique Gros ». En tant que 2e Vice Président de JL Bohl, et Maire de Woippy qui a largement bénéficié du Mettis, vous avez votre part de responsabilité. Vous n’avez pas écouté les maires et les élus. Et maintenant vous dites « on ne va pas refaire l’histoire » ?  Facile !

En réalité, on aurait dû écouter les maires et élus qui voulaient des investissements réfléchis pour améliorer notre attractivité économique et notre réseau de transports mais opposés aux « réalisations pharaoniques » que vous devez reconnaître maintenant. Même pour la future ligne 3, je rappelle que lors du vote du Plan de déplacements urbains, JL Bohl a déjà acté le fait que les véhicules ne seraient pas des Mettis mais des bus en site propre (TCSP). 


Ces très chers Mettis (1 million € par véhicule), que j’ai tant de fois signalés pour leur manque de fiabilité (un risque toujours actuel), ce qui me valait des réactions hostiles des dirigeants de la Métropole, c’était aussi VOTRE CHOIX ! 

Je répète ce que les Messins nous disent aujourd’hui : « on ne sait toujours pas ce que veut le maire »… « on n’a rien remarqué de changé après un trimestre »… Vous ne pouvez pas toujours invoquer la crise ou l’héritage. C’est le mauvais signal de votre incapacité à anticiper. Alors écoutez nous, vos conseillers de BON SENS !

Françoise GROLET au Conseil municipal du 01/10/20
Antennes-relais : le RN veut un contrôle sanitaire
Budget supplémentaire pour 2020 : sous les annonces, rien ne change
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :