PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Demandeurs d’asile, Roms, la ville de Metz n’en finit plus de reloger. (mise à jour 2 décembre 2013)

Mise à jour, 2 décembre 2013
Et voilà. Heureux dénouement pour les 45 roms établis sur les camps de Metz Nord et de Longeville-les-Metz, qui vont tous être relogés sur Vigy et Florange.
Encore une fois, le maire de Metz Dominique Gros, a simulé une action de fermeté par l’application stricte de la loi en demandant un arrêté d’expulsion à l’encontre de ces personnes.
Mais les élections approchant, il faut bien amadouer son électorat et il a donc décidé de les reloger.
Tous les Français qui dorment dehors et qui ne peuvent bénéficier de l’hébergement d’urgence du 115 qui est totalement saturé apprécieront.


Article du 30 novembre 2013

La saison 2 des demandeurs d’asile de Metz a connu son épilogue récemment par le relogement d’environ 800 personnes sur la Lorraine hormis la Meurthe et Moselle qui est déjà saturée et ne peut plus accueillir ces personnes.

Et l’on fait croire aux Messins que la situation est réglée alors qu’une autre catégorie de miséreux fait déjà la queue par l’intermédiaire de collectifs et associations, pour bénéficier des mêmes avantages, les Roms, qui ne seraient « que » 15 000  en France.

Seulement 15 000 ? Même la Commission des affaires Européennes à l’Intégration des Roms du 18 septembre 2013 doute de ces chiffres !

source de la vidéo : Assemblée Nationale

Prenons pour exemple cette famille d’une dizaine de personnes installée à proximité de la déchetterie de la Houblonnière à Metz Nord. Les riverains qui subissent déjà des nuisances liées à cette déchetterie (bruit, odeurs, …) sont excédés par cette présence.
Et ils l’ont fait savoir lors de la plénière du Comité de Quartier le 22 novembre à M. le maire Dominique Gros.
Vols, dégradations, entrées par effraction dans les jardins et maisons.
Et certains même de dénoncer des agressions, dont celle d’une femme âgée molestée pour son sac. Article du Républicain Lorrain ne reprenant pas la teneur de ces échanges


Une solution a pourtant été trouvée. Un arrêté d’expulsion (annoncé lors du comité de quartier par M. le maire) à l’encontre de cette famille Rom.
Cette pseudo solution ne réglera rien et ne fera que déplacer le problème.
Il est bon de rappeler que la Roumanie fait partie de l’union européenne et que par conséquent les roms ont toute liberté de circulation. La loi sur le relogement ne s’applique donc pas à eux.

Les roms sont traités comme des indésirables alors que l’Europe a reversé 50 milliards aux pays membres pour leur intégration. Mais où est passé cet argent ?!?


(reportage de France 3 sur ce camp de rom diffusé le 1er décembre 2013 à 19h)


Tandis que M. Dominique Gros joue la carte anti-racisme et humaniste pour convenir à son électorat en participant à la marche du samedi 30 novembre 2013, il a une bien étrange façon de remercier ces enfants allophones grâce auxquels il peut communiquer sur les « excellents » chiffres du nombre d’enfants scolarisés depuis la rentrée.
En effet, les 90 enfants supplémentaires qui lui servent d’argument dans son courrier aux messins et dans la presse ne sont autres que ceux des demandeurs d’asile et des roms.
Rappelons tout de même que la ville a perdu 5000 habitants depuis 2008. Étrange paradoxe, dirons-nous.

Le maire et ses adjoints à la marche anti racisme 30 novembre 2013. Aimez-vous les uns les autres.

Le maire et ses adjoints à la marche anti racisme 30 novembre 2013. Aimez-vous les uns les autres.

En complément, voici l’étude de Xavier Raufer sur le problème Rom (la face noire de la mondialisation) :

xavier-raufer-sécurité-NouvelEco-Nov2013

.

Agenda : 4 décembre 2013. L'équipe pour metz sera présente sur le marche de Metz Sablon
Ecomouv' à Metz : un triste spectacle où l’UMP valse avec le PS.
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
2 commentaires
  1. reloger les roms n’est en aucun cas la solution.Dès qu’une famille est relogée vous en avez une autre qui rapplique.La ville de Metz est envahie grâce à la politique irresponsable du maire de Metz malheureusement reconduit dans ses fonctions aux dernières municipales.Je suggère donc à Dominique Gros et à ses partisans d’héberger les roms chez eux et de subvenir à leurs besoins en nourriture , vêtements ,etc…

  2. A propos des déchèteries : Lors de cette réunion avec le Maire, il a dit que toutes les déchèteries de l agglomération restent « accessibles » aux Roms par un « gentleman agreement ». Je ne vois pas qui on peut qualifier de gentleman : Haganis qui ne remplit pas sa mission de recyclage des déchets que les Messins lui confient, ou les Roms qui fouillent et renversent les poubelles ?
    À quoi cela sert il de déloger ces gens de la Houblonnière, alors que comme l a dit le maire, ils se sont installés la en raison justement de la déchèterie ? Il sait bien que si on les expulse, la loi oblige à proposer un logement. Vont ils l accepter ou revenir près de leur source de profit, la fouille des poubelles ?
    On en a plus qu assez de se poser de telles questions dans notre ville ! Qui doit se plier aux lois et modes de vie de l.autre ?

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :