PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Couleurs Gaies, une association politisée et multi-subventionnée.

Au Conseil municipal de Metz du 25/09/14, le groupe FN a refusé de voter une subvention de 2 000€ à Couleurs Gaies parce que l’association s’est fait une spécialité du militantisme anti-FN. Dans sa réponse, Couleurs Gaies joue encore une fois la victimisation.

Tract Gay pride 2014 à Metz

Tract Gay pride 2014 à Metz

Tract Gay pride 2014 à Metz

Tract Gay pride 2014 à Metz


Mais pour être crédible, encore faut-il jouer franc jeu… Or c’est loin d’être le cas :
 Couleurs Gaies prétend ne recevoir « que » 1 700 € annuels de subventions de la ville de Metz, et ce depuis l’arrivée des socialistes à la mairie de Metz en 2008. C’est faux ! Le site de la ville de Metz annonce pour la seule année 2013 : 3 000 € de subventions (Liste des associations subventionnées par Metz)

 Couleurs Gaies prétend que la Gay pride de Metz est subventionnée uniquement par des (et non « les ») commerçants de Metz. Qu’elle produise alors les factures de la Ville de Metz, correspondant à la logistique de cette manifestation : location de tentes et tribune, valorisation du travail d’installation et de nettoyage des sites par les agents municipaux ! Qui a raison, entre Couleurs Gaies et la conseillère municipale déléguée Annie Hommel qui affirmait le 14 juin 2014 au micro de la Gay pride « La ville apporte soutien logistique et matériel bien sûr ! » « Depuis 2008, la ville est un interlocuteur fiable » ?

**

 Couleurs Gaies prétend enfin, et c’est le plus grave, avoir décliné la proposition de la municipalité socialiste de participer à Novembre de l’Egalité pour une subvention de 2000 €. Or le Conseil municipal du 25/09/14 a bien délibéré sur l’attribution de cette subvention à Couleurs Gaies. Cette subvention a été votée par tous les groupes politiques, le PS et ses alliés, rejoints par l’UMP et le Centre. Seul le FN s’est opposé (notre explication de vote). Le groupe Front National demande donc au maire de Metz Dominique Gros de répondre : cette délibération du Conseil Municipal est-elle insincère comme le dit cette association ?

COMPLEMENT D’INFORMATION : La Ville de Metz a transmis aux élus un projet de délibération sur Novembre de l’Égalité totalisant 9 000 € de subventions pour trois associations, dont Couleurs Gaies (2 000 €). Ce document (cliquer ici pour le visualiser) a été étudié pour avis par la Commission Cohésion sociale puis par la Commission des Finances. Or la subvention de 2 000 € a été retirée avant le Conseil municipal du document définitif. A aucun moment, les élus n’ont été informés, ni avant ni pendant le Conseil municipal, de cette modification et de ses raisons (puisqu’il s’agissait selon les termes du communiqué de Couleurs Gaies, d’une commande de la municipalité). Une fois encore, la Municipalité socialiste démontre son manque de transparence et de respect de l’information et de l’avis des élus municipaux. Ceci répond à notre interrogation sur le devenir de cette subvention ; cependant notre vote contre la subvention de 7 000 € à Novembre de l’Égalité garde sa justification, ainsi que l’affirmation que Couleurs Gaies dépend bien plus du budget municipal (entre autres contributions publiques) que l’association ne le prétend.

Le discrédit est d’ores et déjà jeté sur Couleurs Gaies, qui s’est arrogé la représentation des personnes homosexuelles pourtant bien différentes des stéréotypes qu’elle affiche. Le Front National de Metz juge qu’en cette période de paupérisation pour tous, l’argent public attribué serait certainement plus utile pour réduire les inégalités bien réelles qui se creusent.

 

Françoise Grolet, Présidente du groupe Rassemblement Bleu Marine pour Metz au Conseil municipal de Metz
Lor'FM, "POUR ou CONTRE" du 3 octobre avec Françoise Grolet
Fuite en avant à Metz-Métropole : tous responsables, aucun coupable
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
4 commentaires
  1. leurs mariages pour tous,c’est du flan !

  2. COULEURS GAIES AU-DELÀ DE NOS FRONTIÈRES
    Le lobby gay ne sévit pas qu’à Metz. Séjournant régulièrement en Serbie, j’ai suivi de près la percée du mouvement homo dans la capitale depuis ces dernières années. Le défilé n’a jamais pu avoir lieu à Belgrade pour des raisons de sécurité. Mais cette année, le 28 septembre, une timide gay pride a pu voir le jour sous la protection de la police. On nous dit que les ultras, les hooligans et les religieux s’opposent à cette manifestation. C’est faux. Tous les citoyens, à commencer par mes amis et voisins, ne sont pas dangereux parce qu’ils ne souhaitent pas une telle démonstration immorale.
    Alors cette fois-ci, Bruxelles qui surveillait de près ce défilé, n’a pas proféré une avalanche de condamnations, mais a laissé entendre que l’acception de la gay pride par le gouvernement serbe CONDITIONNERAIT la future entrée de la Serbie dans l’UE, propos repris par le premier ministre Aleksandar Vučić.
    Si à Metz « Couleurs gaies » veut le beurre et l’argent du beurre, il y a plus grave encore. Il ne s’agit plus de subventions de quelques milliers d’euros. Les faits ci-dessus démontrent que les pays candidats qui ne s’opposent pas aux marches des fiertés auraient leur place dans l’UE en collaborant avec une politique soumise au lobby homosexuel. Ce qui se passe dans notre ville de Metz est une émanation de tout ce lobby avec la bienveillance et la complicité de l’UMPS messine.

  3. Couleurs Gaies est une association qui prend en otage les homosexuels en les maintenant dans un ghetto idéologique et paranoïaque ! Cette association est une alliance politique quoi que ses détracteurs en disent … Les dirigeants de cette milice sont déjà bien implantés dans divers mouvances politiques comme Europe écologie les verts ou Basta qui s’est présenté aux municipales cette année avec le score record de 3 %. Couleurs Gaies et jumelé à l’association les Profanes, autres groupuscules d’extrême gauche créé par les mêmes conspirateurs pour prétendument lutter pour la sauvegarde de la laïcité … L’enjeu et de taille, puisqu’il a pour objectif de s’en prendre à l’Église catholique afin de permettre l’implantation de l’homosexualisme ! Notons que la Gay Pride est devenu le char idéologique de nombreux militants politiques et qu’à ce titre le nom de Gaucho Pride me semble bien plus approprié …

  4. au moins les choses sont claires.
    tous ceux qui tenteront de décridibiliser le FRONT NATIONAL de Metz par des mensqonges se verront remettre à leur place !

    BRAVO à vous Mme GROLET .

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :