PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

« Novembre de l’Égalité » encore une diversion du PS

Tel le chien de Pavlov qui se met à baver à l’audition d’un stimulus sonore, Dominique Gros, dès qu’on contredit les dogmes socialistes, dégaine immédiatement son arsenal d’indignation vertueuse, sans admettre aucune nuance chez ses adversaires. Selon lui, voter contre sa politique, c’est être pour les inégalités et les discriminations ! On en jugera en lisant l’intervention ci-dessous. Emprisonné dans son idéologie, le PS ne voit pas que les préoccupations de bien des Français (y compris parmi ses électeurs et ceux de l’UMP, lequel a voté cette subvention) sont très loin de ce discours formaté. Lors du Conseil municipal du 25/09/14, le maire socialiste a montré son intolérance à l’expression du pluralisme démocratique : en témoigne sa décision instantanée de barrer le nom de l’élu FN de la liste des représentants de Metz au QuattroPole, une fois annoncée notre opposition à cette évolution d’un outil transfrontalier utile en une lourde et coûteuse institution. Cette place a été attribuée à un élu UMP. À Metz, les opposants à la politique européiste de l’UMPS n’auraient-ils plus le droit de s’exprimer ?

Le Conseil municipal a discuté d’une subvention à la manifestation « Novembre de l’Égalité ». Le Groupe Front National, par la voix de Françoise GROLET, a exprimé ses doutes sur l’utilité de cette politique, qui coûte 17 000 € dont 9 000 € de la Ville de Metz.

Novembre de l’Égalité… Une journée de l’égalité, encore, ça passe vite, mais un mois entier ! Depuis 30 ans que ce discours tourne en boucle, sans résultats probants puisque selon la gauche ça va de plus en plus mal, je crains que le PS finisse par créer l’Année de l’égalité, qui serait automatiquement reconductible pour l’éternité ! Et pendant ce temps, dans la vraie vie, les inégalités se creusent.

On y trouve de tout, expositions, colloques conférences, projections… Et même une Dictée contre l’illettrisme : j’espère que vous n’oublierez pas d’envoyer une invitation à Emmanuel MACRON, qui doit bien ça aux ouvrières de GAD !

L’égalité, c’est un sujet sérieux, une des valeurs de notre devise nationale. Mais vous, vous amalgamez la correction nécessaire d’inégalités réelles, comme le handicap, avec des situations personnelles comme le fait d’être une femme ou un immigré. Les discriminations, ça existe, mais en dehors des cas délictueux susceptibles de sanction pénale, il est tout à fait abusif de mélanger les deux catégories.

xiJUILDgAO0WSz_UKS9OF33F3DoAu lieu d’aider à surmonter les difficultés d’intégration, ce qu’ont fait des générations d’immigrés, votre politique provoque l’exacerbation des conflits, la singularisation des différences comme l’orientation sexuelle, et des revendications communautaristes. Dans le même temps, vous avez renversé le concept de discrimination avec la discrimination positive, qui rompt le principe d’égalité entre les citoyens : alors à quoi rime cette célébration de l’Égalité ?!

En réalité, votre manoeuvre est claire, et elle est politique. Ainsi l’association Couleurs Gaies, qui reçoit 2 000 €, s’est fait une spécialité de la lutte contre le Front National, thème phare de leur Gay pride qui envahit le centre piétonnier de Metz depuis votre arrivée. Subventionner une association poursuivant un objectif politique, c’est illégal !

Quelques manifestations donnent l’occasion de sensibiliser à des problèmes réels : l’illettrisme, le handicap, la reconnaissance envers les combattants de l’Empire français en 1914-1918. Mais pour la grande majorité des événements, c’est l’opportunité pour le PS de nous faire un de ses tours de passe-passe.

En effet, qu’attendent les Messins, toutes origines confondues (j’insiste car ils sont de plus en plus nombreux à venir nous le dire) ? Ils attendent que les politiques s’occupent du chômage, de l’insécurité, de leur pouvoir d’achat… Pas d’exalter des différences touchant aux personnes, pour distraire l’attention des vrais problèmes qui s’aggravent à Metz ».

Françoise GROLET

 

(Pour réentendre l’échange sur Quattropôle : http://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-2964.php )

 

 

PIMMS à la gare SNCF de Metz Nord
Les difficultés d'intégration à Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
2 commentaires
  1. Il serait à mon sens bien plus judicieux de fêter le novembre de la différence ou de la complémentarité … Je ne comprends pas cette volonté PS de vouloir faire en sorte que tout le monde soit « égal » (En droit certes. […]) Pour moi, cela relève plus de la doctrine égalitarisme que de l’égalité… Mais cela cache aussi, me semble t’il, et ça n’engage que moi, une véritable volonté d’uniformisation des masses. Une standardisation du peuple Français pour que celui-ci entre dans le moule de la mondialisation …

  2. L’égalité, mais ça fait 50 ans que la gauche fait tout pour la tuer :

    . Dans l’éducation, l’école n’enseigne plus les fondamentaux, et 150.000 jeunes quittent l’école chaque année sans aucun diplôme ; nombre de ces diplômes sont eux-mêmes dévalorisés, et il est plus difficile que jamais à un jeune issu d’un milieu modeste de faire mieux que ses parents.

    . Dans le monde du travail, il fut un temps, pas si lointain, où un ouvrier pouvait gagner sa vie mieux qu’un employé de bureau, où quelqu’un qui débutait en bas de l’échelle sociale pouvait espérer gravir les échelons par son travail et sa débrouillardise. Alors que tout a été fait officiellement pour tuer l’emploi et l’initiative, on fait venir des travailleurs étrangers pour tirer encore les salaires des rares emplois restants vers le bas, y compris sur les chers chantiers de notre maire si intègre et si juste : http://pourmetz.com/chantiers-de-metz-mains-doeuvre-etrangere-a-bas-cout/

    . Dans le domaine culturel, les petites gens sont étranglés d’impôts pour que la mairie puisse offrir à des bobos friqués un spectacle à la maison qui leur parlera… d’exclusion, d’errance et de solitude ! http://www.youtube.com/watch?v=d9yo1QvC50o#t=79

    Égal à lui-même dans son hypocrisie et son inutilité, le printemps de l’égalité, c’est du Gros n’importe quoi !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :