PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Aire de grand passage pour les gens du voyage à Coincy : l’hypocrisie de Metz-Métropole

Intervention de Françoise Grolet à Metz-Métropole, le 27 mars 2017.

Metz-Métropole a créé lors du Conseil communautaire du 27 février 2017 un « fonds de concours » pour soutenir les projets communaux d’investissements sur la période 2017-2020. Ce fonds est doté d’une enveloppe de 1 million d’euros, chaque commune pouvant prétendre à 100 000 € sur la période.

Les projets seront examinés par une commission d’attribution composée de 10 élus de Metz-Métropole et du Président. Il reste à démontrer qu’elle répondra aux attentes de chaque commune, puisqu’il y a une part de subjectivité dans le choix : les projets doivent « correspondre au projet de territoire de Metz-Métropole ».

Il s’agit là en quelque sorte du « budget participatif » des communes membres. La démocratie participative, l’écoute des communes membres de la Métropole, c’est une très bonne chose. Encore faut-il que Metz-Métropole respecte aussi ses voisins.

Je veux parler du choix que vous avez fait d’installer l’Aire de grand passage pour les gens du voyage de 2 hectares (100 places), juste à la limite du ban de notre intercommunalité, c’est à dire en clair chez nos voisins !

Coincy proteste contre ce choix, mais aussi les communes voisines, notamment Colligny-Maizery. Monsieur le Président, vous imitez là l’hypocrisie des gouvernements qui sont très doués pour se débarrasser sur les collectivités locales de leurs propres responsabilités ! Je vous ai entendu tenir des propos rassurants sur le respect de nos voisins, j’attends maintenant de voir les suites concrètes.

La réponse de Jean-Luc Bohl a été : « Si vous connaissez un terrain de 2 hectares approprié sur le ban de Metz-Métropole, faites moi signe ». N’y aurait t’il donc aucune friche à Metz-Métropole ? Ou plutôt, est ce que M. Bohl n’a pas envie d’importuner ses administrés avec un voisinage problématique qu’il est prêt à laisser au voisin ?

L’incohérence de M.Bohl (UDI), de Mme Zimmermann (LR) qui l’a interpellé, et de M. Gros (PS) qui est bien soulagé, c’est qu’ils soutiennent les dirigeants politiques nationaux qui ont créé cette situation désordonnée, et laissent les maires se débrouiller sur le terrain avec les conséquences.

On ne changera pas de politique tant que les dirigeants de collectivités se comporteront en baronnets sur leur fief, tout en soutenant les vieux partis qui ouvrent tout grand nos frontières nationales, tolèrent tous les communautarismes, et enlèvent les moyens d’agir à la police et à la justice.

Il est temps que l’Etat assume ses responsabilités régaliennes, comme le respect des lois et de l’ordre républicain, partout, et par tous. 


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Metz : faut-il attendre l'anniversaire d'un lieu pour qu'il soit rénové ?
Siège de Metz-Métropole : un "bon père de famille" ne dépense pas 1,3M de loyers par an !
Faites le savoir Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someoneShare on Facebook0
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :