PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz Métropole : la disparition des communes est en marche


Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 23 février 2017 : Métropolisation.
Metz a été lésée par perte du statut de capitale régionale. Certes ! Mais pour pallier à la néfaste loi NOTRe, qui a choisi Strasbourg comme capitale de la grosse région Grand Est, faudrait-il pousser Metz à devenir une grosse agglomération ? Les mêmes causes produiront les mêmes effets.

Dans une compétition territoriale où l’Etat a abdiqué son rôle d’aménagement du territoire, chacun défend son territoire comme il le peut.

Certes, dans un calcul à court terme, on peut considérer le fait que les dotations d’Etat vont aujourd’hui aux grandes agglomérations. Mais demain ?
Demain, vous nous demanderez d’aller jusqu’à Thionville, parce que la course au gigantisme ne s’arrêtera pas là. En s’opposant, toujours, au besoin de proximité et d’efficacité de nos concitoyens, et en aggravant la complexité du système, c’est inévitable avec l’éloignement du terrain.

La question d’aujourd’hui est finalement très politique. On s’accorde sur la nécessité de simplifier le mille-feuille territorial qui va de la commune à l’Union Européenne.

Sortez du flou, Mesdames et messieurs les représentants du peuple, dites vos intentions : transformer les communes en coquilles vides, supprimer les départements ? On a bien compris ?

L’avenir de Metz ?

Selon vous, cela pourrait être une métropole XXL Metz-Thionville, dans une grosse région de Mulhouse à Charleville-Mézières, dans une Union Européenne ingérable à 28 ?
Nous choisissons le triptyque Etat département commune. Nous voulons restaurer les communes dans leur libre administration et dans leurs compétences, avec les moyens qui leur sont nécessaires.
Nous préférons les coopérations ciblées, les mutualisations choisies entre communes (comme cela existait avec les syndicats mixtes).

Sur le statut de Métropole de Metz, il n’y a pas eu d’unanimité de nos élus nationaux. De même, vous savez bien que les 44 maires de Metz Métropole ne sont pas unanimes sur les ambitions du couple Dominique Gros-Jean-Luc Bohl. Les mariages de raison peuvent faire de beaux enfants, mais les mariages forcés… laissent un goût amer.

Nous choisissons le triptyque Etat-Départements-communes, qui a été moqué avec mépris à Metz Métropole car il date de l’Empire. Et pourquoi pas ?!


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Les mairies dépouillées de leur urbanisme
Rénovation du plateau piétonnier, écologiquement incohérent.
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :