PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

4 bonnes raisons de ne pas approuver la gestion 2018 de Metz Métropole

Metz Métropole, 24 juin 2019 : intervention de Françoise GROLET sur le Compte administratif 2018

Comment ont été utilisés nos impôts en 2018 ? En étudiant le Compte administratif 2018, on peut retrouver :

  • Le très cher siège de Metz Métropole qui fait bondir l’endettement : + 21,9%, soit un encours de dette de 86 millions € contre 71 millions en 2017. Il vient s’empiler sur la dette du très cher Palais des Congrès et du très cher Mettis. Certes, on n’a plus à renflouer le budget transports, mais si l’on suit votre projet de 3ème ligne Mettis, ça repartira à la hausse. 

Et, pour payer le fonctionnement de la ligne 3, vous utiliserez le Versement Transport pour taxer ceux qui travaillent, ici les emplois précaires d’Amazon !

  • La nouvelle ZAC du Parc du Technopôle, approuvée en mars 2018, avec seulement trois voix contre (2RN + P.Casin). L’éclairage du G7 Environnement tout récent permet de souligner l’énorme erreur environnementale que vous commettez ici. De plus, c’est sur cette ZAC que des permis de construire ont été signés dans des conditions fort contestables. La commission Urbanisme et son président, Me Gandar, ne les avaient pas validés, et coup de théâtre, le maire de Metz est passé au dessus pour les signer. Le président de la commission a démissionné de sa charge. Personne n’a bougé, ni écolos ni « gauche intègre ».

C’est pour moi, qui observe régulièrement l’avancée des pelleteuses sur les terres agricoles, les prés et les bosquets, un argument supplémentaire. Ces permis de bétonner sont entachés d’illégitimité ! 

  • Le passage en Métropole : + visibles, + de compétences, + d’argent de l’Etat… Oui mais aussi : + d’éloignement des citoyens, + de postes créés pour faire face, + de vice-présidents (15 => 20, avec même des élections surprise), et + de subvention aux cabinets d’étude. Ainsi,  les 165 000 € (sur un budget de 258 000€ ) votés avec 8 abstentions au bureau des maires. Il s’agit du programme La Transfo de « design des politiques publiques » : on nous abreuver de projets, schémas, colloques….

Ils veulent tous nous vendre un territoire + intelligent… je ne suis pas sûre que nos concitoyens apprécient le mépris sous jacent !

Des taxes, toujours des taxes

  • Enfin, on trouve les 1 100 000 € de la nouvelle taxe GEMAPI instaurée en janvier, comme on trouvera l’an prochain la recette de la nouvelle Taxe sur les facture d’électricité (TCCFE), instaurée en septembre. Il s’agissait de « renforcer la solidarité entre communes » : superbe, on vous fait des cadeaux avec votre argent. Enfin… la moitié seulement, puisque l’autre reste à la métropole, sauf pour les grandes communes qui se mettent au dessus de la solidarité, un culot fascinant !

Favorable à une autre politique, celle du bon sens, je ne valide pas ce qui a été fait avec l’argent public.

Je voterai donc contre ce Compte administratif, car je me prononce :

POUR une politique du logement qui aide à la rénovation des bâtiments publics en friche et des logements vacants, une calamité à Metz, l’AGURAM le rappelle dans chaque publication. 

POUR une politique des transports publics raisonnée, incitative, avec des tarifs adaptés pour augmenter la fréquentation, et plus de parking relais, mieux répartis.

POUR la résorption des points noirs de la conteneurisation : en 2018, sur les 6,9 M€ votés dans la ligne « ordures ménagères », on n’a réalisé que 3,9 M€. De quoi augmenter la fréquence du ramassage, échanger les containers par des Points d’apport enterrés ou des locaux de collecte !

POUR une gouvernance réellement partagée, notamment sur les choix d’investissement, et allant vers une collectivité fiscalement responsable. C’est ce que nos concitoyens et les entreprises attendent. Le suivisme des lubies du maire de Metz par Metz Métropole, ça suffit !

Françoise GROLET

Élue de la Ville de Metz et de Metz-Métropole – Conseillère régionale du Grand Est 

Réunion mercredi 3 juillet : amis du RN, soyez les bienvenus à Metz !
Transfrontalier : y a t'il un pilote dans l'avion Grand Est ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :