PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

VIDÉO – + 2,5M€ pour le siège de la Métropole, rien pour les transports et le logement

✅ VIDÉO : cliquez ici pour voir la vidéo de l’intervention de Françoise GROLET au Conseil de Metz Métropole

Françoise Grolet est intervenue dans le Débat d’Orientations pour le budget 2020 de Metz Métropole, lundi 16 décembre 2019. Rien sur la rénovation urgente des logements sociaux, sur la sécurité des Mettis, mais + 2 500 000 € pour le pharaonique siège qui coûtera 35,5 millions !

Les dirigeants Bohl et Gros n’ont pas voulu entendre les propositions du RN (mettre aux normes les ralentisseurs, revoir le tracé de la navette N83 pour ne pas oublier le Pontiffroy et St Ferroy). Contribuables, souvenez-vous en en 2020 !

✅ Texte de l’intervention de Françoise Grolet

Après toutes les belles promesses du processus de Métropolisation, j’observe au final que la collectivité met en chantier de nouveaux concepts tous azimuts, alors que le bon sens indique de conforter ses bases, pour bien faire ce qu’on a à faire. 

Je pourrais parler du parc de logements sociaux, dont les carences d’entretien élémentaire sont pour moi un motif d’indignation permanent. 

Quand un organisme de logement social  participe à des opérations de promotion immobilière au dessus de Muse (prix moyen de l’appartement 195 000 €) et  laisse des ascenseurs en panne dans les quartiers de Metz, les décisionnaires ne méritent pas la confiance de la population. 

Sur les Transports Publics, il y a beaucoup à dire.

On navigue à vue, ce qui est gênant s’agissant d’un débat d’orientation. 

En octobre, suite au 2e accident matériel de Mettis de l’année (en avril, blocage d’essieu directionnel, la remorque du Mettis avait heurté des voitures en stationnement), j’ai à nouveau interrogé Metz Métropole sur mesures de contrôle des véhicules. 

Réponse : Mme Isler Béguin balaye d’un revers de main ces inquiétudes : la flotte a été vérifiée dans la semaine (mais pas d’immobilisation immédiate, donc risque d’accident plus grave)  

Vous affirmez avoir corrigé le problème ? Comment pouvez vous le dire, puisqu’il y en a déjà eu 2 différents ? 

Vous affirmez que le Mettis serait « particulièrement fiable » : après 6 ans d’exploitation, c’est le contraire ! 

Aussi j’aimerais savoir quelle est la durée de vie d’un véhicule Mettis ?

Je persiste à croire que le choix de ce véhicule non éprouvé a été hasardeux, et on vient d’en commander 3 supplémentaires à presque 1 million pièce. On essuie les plâtres, et là je ne parle pas des voies Mettis toujours à refaire partout ! 

Les dysfonctionnements et alertes sont incessants, source de stress pour les conducteurs déjà soumis à la pression des cadences et des plannings de travail : la gestion du délégataire Keolis tire les coûts vers le bas en quête de gains de productivité.  

J’aspire à plus de communication et de dialogue sur ces sujets, il s’agit tout de même de la qualité du service public. 

Aucune communication sur ces incidents avant que j’interpelle Metz Métropole. La réponse que j’ai reçue m’accuse d’instrumentaliser les craintes, mais au contraire c’est le manque de transparence qui nourrit la défiance des citoyens !

Et je souligne que les problèmes ne sont toujours pas identifiés ni résolus, mais + ou – sous surveillance, avec corrections aléatoires. A ce coût !

Deux propositions : 

  • Budget  Optimisation des lignes structurantes (10 millions, pas tous consommés ) = Je demande une intervention sur les ralentisseurs pour les mettre aux normes => (coussins berlinois). La législation stricte n’est pas respectée : en plus de la santé des conducteurs, les enjeux sont l’usure des véhicules, la pollution, les risques pour les passagers. 
  • Revoir le parcours de la navette N83 : Suite au changement d’itinéraire de la Ligne 3, il fallait se douter que cela n’allait pas pas faciliter les déplacements de la population âgée du Pontiffroy-Ancienne Ville  et l’attractivité du centre-ville. Il est indispensable de mettre les moyens nécessaires pour que les réformes que vous avez décidées ne lèsent personne, le service public doit être pour tous. 

Dérapage de +8% pour le pharaonique siège : les flambeurs de la Métropole se moquent de nous.

Quelle a été ma surprise en commission des finances de découvrir votre façon assez désinvolte de clôturer ce mandat : Deux millions et demi d’euros de dépenses supplémentaires pour le palais métropolitain ! Voici le dernier signal adressé aux électeurs par les cogérants droite-centre-gauche de Metz-Métropole ! 

Raison invoquée ? L’ajustement des besoins d’aménagement intérieur du bâtiment ! 

Je n’oublie pas qu’en juin 2017, c’était déjà avec cet argument que vous avez fait passer le budget du Siège de 23 millions à 33 millions d’euros : le premier montant n’intégrait pas l’aménagement du bâtiment… 

Vous aviez affirmé que le choix de construire le siège via un contrat de VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) avec Demathieu et Bard éviterait ces dérapages puisqu’il s’agit de l’achat d’un bien finalisé. Le maire de Rozérieulles exprimant la réticence de nombreux maires, avait eu raison de protester contre une formule qui nous met entre les mains du promoteur et contourne la procédure de commande publique.

J’avais proposé d’installer le futur siège dans un bâtiment vacant à réhabiliter (il n’en manque pas) afin de préserver le dépose-minute et le pôle multimodal de transports publics. Vous avez préféré bétonner un peu plus le quartier de l’Amphithéâtre, concentré de toutes les erreurs de cette Métropole. 

Nous honorons d’avoir voté contre ce projet de plus en plus pharaonique dès juin 2017, seuls parmi les candidats actuels à la mairie de Metz. Contribuables, souvenez-vous en en mars 2020 ! 

Affichage sauvage : avec nous, votre cadre de vie sera respecté
Dérapage de +8% pour le pharaonique siège : stop aux flambeurs de la Métropole
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :