PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Verlaine victime du sectarisme socialo-UMP

Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 30 avril 2015

Actualisation : l’intervention de Françoise Grolet a été suivie d’une réaction d’un sectarisme inouï : l’adjoint au Maire Thierry Jean après un discours insultant pour le Front National et encore plus pour ses propres capacités de jugement, a annoncé qu’il voterait CONTRE la subvention aux Amis de Verlaine parce que sa Présidente est une élue FN-RBM. Quelques suiveurs ont levé la main à sa suite dont Hacène Lekadir, adjoint à la Culture de Metz. Pas une culture pour tous visiblement ! Le reste des groupes socialiste, UMP, Centre, a approuvé la subvention, pendant que Martine Nicolas s’abstenait après avoir réitéré avec obstination ses accusations sans preuve. « Mentez, mentez… ! »

Ces gens qui accusent le FN d’émettre des jugements de valeur (de l’obscurantisme !) lorsque nous critiquons une subvention artistique trop proche de la supercherie, se permettent eux-même des jugements de valeur non sur des oeuvres, mais sur les personnes ! 

Intervention de Thierry Jean

Thierry Jean un homme qui agit avec un tel sectarisme qu’il refuse même de serrer la main des « intouchables » élus FN, surjoue le « héros de la Résistance » : posture facile bien éloignée des véritables héros, et même des honnêtes gens… Chacun formera son jugement en lisant ce qui a été dit.

Réponse de Françoise Grolet


mensonge

M. le maire, ce complément de programmation arrive enfin pour rétablir la justice. Il y a deux mois en effet, était présentée une subvention pour l’association des Amis de Verlaine, qui après avoir sauvé en 2011 la maison natale de Paul Verlaine, fait vivre la mémoire de l’illustre poète français et participe à l’animation de la vie culturelle et littéraire locale.

Le fait que la présidente de cette association soit Bérangère Thomas, par ailleurs élue municipale du groupe Rassemblement Bleu Marine Pour Metz, n’interfère évidemment en rien dans l’activité de l’association au service du patrimoine culturel de notre ville, bien au contraire. Il y a, c’est certain, d’autres élus du Conseil qui président ou siègent dans des associations messines recevant de l’argent public, et le doute ne doit pas être répandu quand l’engagement est bénévole.

C’est sans compter sur la hargne inexplicable (ou bien explicable par la proximité des élections, où toutes deux étaient candidates ?) d’une conseillère municipale, qui, alors que Bérangère Thomas avait quitté le Conseil par respect du Code général des Collectivités Territoriales, s’est mise à proférer des accusations : la première, mesquine et dérisoire, selon laquelle l’UMPS n’aurait pas été remerciée des subventions passées : outre le fait qu’il s’agit là d’argent public et non de l’argent des partis ou des élus, les contributeurs ont bien été remerciés par une réunion à leur intention, la ville de Metz est nommément citée sur le site de l’Association que je vous invite à aller voir, ainsi que la maison Verlaine si ce n’est fait. Les donateurs privés ont été invités eux aussi.
La 2e accusation de Martine Nicolas est plus grave, je la cite : « Ayant été adhérente de cette association, j’ai reçu par mail pendant la campagne municipale, un tract que Mme BT diffusait, un tract très politique (je vous passe les appréciations très politiciennes) sans doute avait-elle oublié de me retirer du listing de l’association car c’est bien de ce listing dont elle s’est servi ».
Et l’élue en question m’interpellait pour m’enjoindre de voter contre cette subvention, par cohérence avec une prise de position contre le communautarisme au début du Conseil.
Et bien non, l’Association des Amis de Verlaine ne fait pas de prosélytisme comme l’association sportive qui propose une école coranique dans ses locaux. Et non, elle ne fait pas de politique comme Couleurs Gaies qui attaque le Front National dans les tracts de sa manifestation la Gay Pride ! Il paraît d’ailleurs qu’à la prochaine, ils vont aussi attaquer la municipalité socialiste… c’est incroyable !
Immédiatement après cet épisode pénible, d’autres membres de l’association (Thierry Gourlot et Christine Singer) ont démenti ces accusations.

Vous M. le Maire, qui ne semblez pas en faire partie, avez jugé les faits « sérieux et graves » et demandé à Mme Nicolas de, je cite « apporter des preuves, sinon au prochain Conseil je vous représenterai un point spécifique ».

Au conseil suivant, je vous ai demandé de rétablir la justice pour notre collègue Bérangère Thomas, pour l’association des Amis de Verlaine, son Conseil d’administration, et ses membres choqués par cette attaque malveillante : en effet il n’y a jamais eu aucune utilisation du fichier des Amis de Verlaine à des fins politiques.

Deux mois ont passés, et vous représentez la subvention, ce qui confirme que rien n’a été prouvé et que les allégations de Martine Nicolas étaient mensongères. « Mentez, Mentez, il en restera toujours quelque chose… » disait Voltaire.

Je vous prie donc de remettre les choses au point, puisque vous êtes garant de la police de l’assemblée, sur ce que vous avez qualifié de sérieux et grave, en demandant à Martine Nicolas de retirer ses accusations. La polémique est de bonne guerre en politique, mais des attaques personnelles diffamantes ne doivent pas être tolérées sans réparation. M le maire, je vous remercie par avance.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

/

Comment faire revivre "Metz la commerçante" ?
Pluie de subventions communautaires à Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. On veut savoir les noms de ceux qui ont voté contre une subvention à une association, à cause des opinions personnelles de son président ! Si le FN avait fait ça, faut voir ce qu’on entendrait des hurleurs professionnels.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :