PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Pluie de subventions communautaires à Metz

Intervention de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 30 avril 2015

Avec la réforme de la Politique de la Ville, et malgré la réduction du périmètre au plan national, le nombre des quartiers concernés s’étend à Metz, ce qui n’est pas un indicateur d’évolution positive pour notre ville où la pauvreté progresse. Il faudrait avant la signature du nouveau Contrat de Ville obtenir enfin un bilan des évolutions obtenues, je n’ose pas dire « des résultats » mais tout de même, quand on voit l’importance des moyens publics consacrés (plus d’un million d’€ donnés seulement par la Ville l’an dernier, sans compter les autres partenaires), il est légitime de s’interroger sur l’efficacité d’une politique.

Dans cette politique de la Ville, ce ne sont pas les bonnes intentions qui sont critiquables : donner plus à ceux qui ont moins, rétablir une certaine égalité des chances entre quartiers riches et pauvres, entre certains ghettoïsés et d’autres préservés… Ceci est d’ailleurs de moins en moins vrai, mais dans un nivellement par le bas, puisqu’on a surtout ces dernières années dilué et répandu partout les problèmes de certains quartiers au lieu de les traiter là où ils existaient et existent toujours. Je donnerai juste deux exemples à Metz : l’évolution néfaste de la Grange aux Bois, en matière d’insécurité et de trafic de drogue, alors que d’autres n’ont pas retrouvé la tranquillité comme Metz-Nord la Patrotte.

Quant aux subventions qui nous sont proposées aujourd’hui, la liste est représentative des non-dits de cette politique, puisqu’à côté d’associations touchant tous les publics, on retrouve un certain nombre – et un nombre certain – d’associations purement communautaristes qui interviennent sur plusieurs lignes de financement : l’ATTM présentée comme l’Association des Travailleurs de Moselle : le second T de l’acronyme n’est pas explicité, il s’agit en fait de l’association des travailleurs turcs de Moselle !

2015-04-30-CM-p09-subventions-antiracisme

Subventions aux associations communautaires

Même manque de clarté pour le CCAM Centre Culturel Amicale (sic) de Metz : en réalité, c’est le Centre Culturel Amical Alévi de Metz, dont les statuts précisent l’objectif : « faire connaître la culture turque alévi ».
Quant au Centre culturel Anatolie, son intitulé est plus clair mais son objectif tout autant communautaire : soit l' »amicale des ressortissants turcs », ayant pour but la « promotion de la culture turque d’Anatolie ».

Alors certes, le centre culturel Anatolie ne réalise pas que des activités de cet ordre, mais il n’est pas normal de déléguer des actions d’utilité publique, comme l’accompagnement à la scolarité, à des associations communautaires, et de leur donner pour cela des subventions conséquentes, puisque les trois associations citées reçoivent plus de 50 000 €.

Quant aux actions de lutte contre les discriminations (13 000 € de subventions), il est surprenant d’y trouver Couleurs Gaies dont on croyait qu’ils boudaient les subventions de la Ville de Metz. En novembre dernier, j’ai été induite en erreur par leur volte face de dernière minute, Couleurs Gaies était inscrit pour une subvention lors de la manifestation Novembre de l’égalité, mais la somme a été retirée après la commission, sans que le changement soit notifié aux élus. On nous a expliqué ensuite que Couleurs Gaies ne voulait plus de cette subvention. Aujourd’hui, tout en rejetant ostensiblement votre soutien pour la Gay pride, ils reviennent demander une autre subvention. Je trouve que vous êtes bien patients !

georges-marchais-immigres
On trouve d’autres associations, sous cet objectif de lutte contre les discriminations, qui pratiquent surtout la lutte finale comme les camarades du MRAP (qui milite pour les clandestins, bien loin des consignes du secrétaire général Marchais) et son alter ego SOS Racisme, pouponnière du PS avec Julien Dray. Je rappellerai aux premiers les positions de Georges Marchais qu’ils ont renié, dans l’Humanité en 1981 : « la côte d’alerte est atteinte, il faut arrêter l’immigration (officielle et clandestine) sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage ». Et aux seconds la confession de Lionel Jospin une fois à la retraite : « pendant les années du mitterrandisme, nous n’avons jamais été face à une menace fasciste, et donc tout anti-fascisme n’était que du théâtre » (France culture, le 27 octobre 2007)

Lionel Jospin disait dans la même interview « Il faut que nous rappelions les éléments essentiels de notre identité nationale, parce que si nous en doutons, nous aurons d’autant plus de mal à intégrer ».
C’est exactement ce qui nous conduit à voter contre ce rapport Politique de la Ville, qui s’éloigne à beaucoup d’égards de cet objectif tout en encourageant les associations du théâtre pseudo-anti-raciste qui ont contribué au développement du racisme anti-français.
Il nous est impossible pour ces raisons de choisir l’abstention, bien que certaines actions aient une utilité incontestable : prévention de la délinquance, défense des locataires, jardin partagé, etc…

Verlaine victime du sectarisme socialo-UMP
Palais des congrès : le PS joue au bonneteau avec le budget !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. La politique de la ville a multiplié les problème au lieu de les circonscrire !
    Sur les associations et le racisme anti français, il faut aussi citer la Halde de Louis Schweitzer « mépris du prolo franchouillard, trop protégé par les acquis sociaux, et insensible aux beautés de la diversité des cultures » (Zemmour, le suicide français, p 243 pour SOS racisme et p 288 pour la Halde).

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :