PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Si Metz était une entreprise, ce serait la faillite !

Durant la campagne municipale, la candidate du FN , Françoise Grolet n’a eu de cesse de le répéter : « La bonne gestion prônée par Dominique Gros n’est qu’illusion. »

Souvenez-vous ! Le maire sortant se vantait du faible endettement des Messins, et avançait comme preuve des articles de presse soigneusement sélectionnés et volontairement tronqués de toute critique et avertissement sur les risques à venir.

Les avertissements du Front National de Metz n’ont pas été pris au sérieux, et nous étions accusés d’incompétence quand nous annoncions une hausse de 14 325% de l’endettement de Metz-Métropole entre 2007 et 2012.
En effet, l’illusionniste Dominique Gros a profité des transferts de compétences sur la Métropole pour financer ses projets, le plus emblématique étant le bus diesel Mettis. Dans le même temps il vidait les caisses de la ville avec sa politique socialiste, mortifère pour l’image de la ville, son commerce, son dynamisme… et plus que tout, son avenir.

Et voilà que notre analyse est confirmée par la publication des dernières données comptables sur le site gouvernemental des Collectivités locales (*).
Les comptes de 2013 sont parus, et oui, si Metz était une entreprise, elle serait en faillite !

Ce que disent ces chiffres, entre 2007 et 2013

  • à Metz Métropole, l’endettement par habitant est passé de 4 € à 834 €, ce qui signifie 20 750 % d’augmentation (soit une explosion de la dette de 867 000 € à 186,637 millions d’euros en seulement 6 ans)
  • Mais surtout, à Metz, le fonds de roulement devient pour la première fois négatif, atteignant tout de même – 8,046 millions d’euros !
Evolution du Fonds de roulement de la ville de Metz, 2007-2013

Evolution du Fonds de roulement de la ville de Metz, 2007-2013 (Source :  le site gouvernemental des Collectivités locales)

Selon les économistes, « le fonds de roulement est un indicateur qui ne PARDONNE PAS :  négatif, il révèle de manière infaillible une situation grave ». La ville de Metz n’a donc plus aucune liquidité, et sa solvabilité est remise en cause.

On comprend mieux que Dominique Gros se soit octroyé les pleins pouvoirs lors du Conseil Municipal du 3 juillet 2014, afin d’emprunter sans limites.

Car si le Maire socialiste avait, grâce à la gestion de son prédécesseur, une trésorerie conséquente permettant de satisfaire ses envies, son deuxième mandat (après le Mettis, le Palais des Congrès…) laissera des traces difficiles à résorber par son successeur.

Le Groupe FN au Conseil municipal de Metz


* http://www.collectivites-locales.gouv.fr/ (menu, liste déroulante « Communes et groupements » dans la colonne de droite)

Sarkozy : juste une illusion...
Cadeau spécial rentrée du PS Messin : les tarifs de stationnement augmentent
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Avant toute chose, je précise que je ne suis adhérant à aucun parti politique. C’est en tapant ces mots clés : fermeture commerce Metz; que je suis tombé sur ce blog.

    Je suis aller sur Metz cette après midi y voir un ami, ça fessait une bonne année que j’y avais pas mis les pieds.

    Au moins la moitié des commerces ont fermé.
    Un samedi après midi le centre St Jacques était pratiquement vide !

    C’est hallucinant, j’avais l’impression d’être dans une ville désertique. En sortant de la gare et en pénétrant dans la ville la plupart des enseignent on comme affiches : « bail à céder », « à vendre » ou « à louer ».

    Moi, la question que je me pose si il y a plus de commerce et d’artisan commerçants qui est-ce qui va payer les impôts ?

    Je vis à Nancy. Metz et Nancy c’est le jour et la nuit. Sur Metz la « fnac » à fermée ses portes sans parler du Virgin.

    Les Messins n’ont plus le choix pour effectuer des achats ça sera soit Nancy ou le Luxembourg.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :