PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Le bus Mettis, une « balafre urbaine » sur Metz

Lu dans Ville, Rail et Transport, le magazine des mobilités

 

Dans sa livraison du 3/09/13, le magazine spécialisé dans les transports urbains s’inscrit en faux contre la Mettissolâtrie de la municipalité socialiste. 

  • Le monde entier nous envie le Mettis ?
Capture d’écran 2013-10-21 à 23.40.55

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

« Des BHNS il y en a beaucoup en France » ! (BHNS : Bus à Haut Niveau de Services)

  • Un week-end d’inauguration à 500 000 €, apothéose d’années de communication invasive ?

« Aucun projet n’est à ce jour allé aussi loin que Metz dans (…) le marketing offensif « 

  • D Gros parle du « bonheur de voir la ville encore plus belle » (RL du 3/10/13)

Les bus en site propre (=BRT) « constituent des balafres urbaines ».

Après « Metz ville sûre », «Metz, ville bien gérée »… une fois encore, le maire socialiste prend ses désirs pour des réalités !

"Les minarets c'est totalement interdit"
[Agenda] : Visite de quartier
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
8 commentaires
  1. le transport métissé n’est pas rentable vu le prix de la réalisation et la sous occupation des rames; il ne sert qu’aux déplacements d’une certaine population de Borny et de Woippy qu’il met en liaison directe.
    Ceux là pourront voter pour celui là : il a tant fait pour eux…

  2. Personne ne demandait ce Mettis au coût exorbitant, c’est Monsieur Gros qui l’a voulu !

  3. « BUS en site propre » ? Pas avenue de Strasbourg ,où il se traîne sur la voie montante des véhicules particuliers …

  4. A Jean ok avec vous pour certaines stations mais les distributeurs de ticket pour recharge sont quand même utile, plus besoin de faire la queue a la république
    mais il et vrai que c’est chers quand même

  5. Je les vu et écouter à son discourt de l’inauguration, il inspire pas la franchise mr gros menteur !

  6. Réponse à Jean,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai emprunté le Mettis plusieurs fois et franchement, quelque soit l’arrêt, il n’était jamais plein, les clients se plaignent du prix élevé du ticket. En plus, les trajets directs n’existent plus, pour aller d’un quartier à un autre, il faut parfois prendre 3 bus. Il y a une grosse perte de temps, d’argent.
    L’ancien système était nettement mieux.
    Pourquoi le maire de Metz a-t-il tout compliqué? Pour marquer son territoire? Je ne lui tire pas mon chapeau….

    • pas pour marquer son territoire, simplement pour obtenir un peu plus d’électorat… Vous savez, les mêmes à qui on construit une mosquée à Metz? Ah ben oui, le Mettis pour gagner 7 minutes entre Borny et Woippy, il faut bien le dire: nos quartiers populaires. Une mosquée pour nos gens des quartiers populaires… Si ça ce n’est pas une visée d’un certain électorat? Son erreur c’est de croire que l’ancien électorat est acquis. Pour avoir discuté avec bon nombre de citoyens, je peux vous dire qu’une bonne partie de l’electorat de gauche en a assez d’être délaissé au profit des quartiers et que leurs votes se tourneront vers qui de droit le moment venu!

  7. Absent de Metz plusieurs mois et aussi lors de la mise en service du Mettis, je suis choqué de retrouver ma ville effectivement balafrée. Adepte de la petite reine, les pistes cyclables sont encore plus inadaptées et sans signalisation, perdue dans les grandes artères ou inexistantes. Je me suis même retrouvé à crapahuter sur les hautes bordures de la voie du Mettis, à proximité de la gare, en portant mon vélo pour retrouver un semblant de piste cyclable. Pourtant je ne suis pas mauvais en course d’orientation, j’ai eu des médailles.
    Mon épouse voulant se rendre en ville, je me suis vite rendu compte du prix exorbitant de ticket deux voyages, et j’ai opté pour la voiture (deux aller/retour soit 1,5 euros d’essence). Résultat : le Mettis ne contribue pas à la diminution du trafic en ville, ni à des économies.
    Enfin, je vois sur Borny et le Technopole des stations tout le temps désertes. Qui va payer la non rentabilité de cette infrastructure, des distributeurs de tickets que personne n’utilise, etc… ? Sans parler de la fréquence élevée des bus qui sont, pour la plupart du temps, occupés par quelques voyageurs. Tout cela a un coût, bien évidemment reporté sur les tarifs.
    Metz n’est pas Paris avec un métro tous les trois minutes et justifié par le nombre d’utilisateurs. Le maire de Metz voudrait-il que Metz soit au même niveau que notre capitale ? Après Metz et son centre Pompidou, Metz et son métro métissé.
    Conclusion : je ne changerai pas mes habitudes et le Mettis ne nous apporte absolument rien de plus.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :