PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Les serial taxeurs ont frappé : + 800 000 € pour la taxe d’habitation !

Intervention lors du conseil municipal du 24 septembre 2015, point n°37, Modification des abattements sur la taxe d’habitation – institution d’un abattement spécial à la base en faveur des personnes handicapées ou invalides.

Je suis obligée de relire l’intitulé de ce rapport, tant il atteint des sommets dans l’art de l’emballage cadeau. Qui ne penserait, en s’en tenant à votre communication, que la municipalité socialiste est éprise de justice sociale et de sobriété fiscale ?

Tout va bien pour les contribuables ! On diminue l’abattement à la base de 15 % à 10% mais les autres font pire, ils l’ont supprimé ou réduit à 6% comme Metz Métropole.

Tout va bien pour les familles ! On augmente l’abattement pour les deux premières personnes à charge de 15 à 20%. C’est oublier que la famille, c’est aussi la solidarité familiale et Dieu sait qu’elle joue un rôle considérable aujourd’hui : un foyer de 3 personnes a de fortes chances d’être lié à un contribuable isolé qui va voir sa TH augmenter, que ce soit un ascendant retraité, un jeune couple ou un étudiant ! Est-ce eux, que Jean-Michel Toulouze décrit sur Tout-Metz.com comme les foyers considérés comme les plus aisés ou en capacité de payer ?

Votre adjoint aux finances a un vrai talent d’illusionniste pour vendre du rêve : les augmentations ne seront que de 29 € alors que les baisses peuvent atteindre 58 € ! Si on s’en tenait là, on aurait pu penser que l’opération est neutre pour le budget de la Ville. Mais la gêne à communiquer des chiffres en Commission des finances a vite montré qu’il y avait un loup. Votre alchimiste Toulouze (je ne sais pas si vous l’appelez Jean-Michel comme sur le Républicain Lorrain papier ou Jessie comme sur la version web…?) je disais donc : votre adjoint aux finances refusait de répondre à nos questions, craignant que -je cite- l’opposition « parte dans des délires » sur ce sujet « anxiogène » : après le sentiment d’insécurité, l’anxiété fiscale ! Mais il a bien fallu lâcher une information : sur 48 000 foyers fiscaux, la Ville va ponctionner, en 2016, 1 million d’euros de taxe d’habitation supplémentaire sur les 2/3 des Messins (taux ou bases, qu’est ce que ça change pour eux !), contre 200 000 € redistribués par les nouveaux abattements famille et handicapés (1600 foyers fiscaux), mesures que nous soutenons évidemment.

Alors, monsieur le Maire, combien de personnes depuis vendredi dernier vous ont rappelé votre promesse de campagne de ne pas augmenter les impôts, taux ou bases, cette subtilité et votre annonce solennelle du débat d’orientation budgétaire : « Pour la 5ème année consécutive, la fiscalité locale ne sera pas modifiée» ? C’est vrai, vous avez choisi 2015 pour augmenter tous les tarifs possibles, parkings, transports, cantine, piscines, conservatoire… Voici 2016, l’année de la hausse fiscale d’un million d’euros !

Les Messins n’ont pas fini de payer, pris en tenaille entre un maire et un président d’agglo aussi dépensiers l’un que l’autre ! Et l’opposition (qui rime avec Contradiction) à ma droite aura du mal à justifier sa position de critiquer l’un tout en soutenant l’autre. Car la seule issue, c’est de faire enfin le choix courageux de dépenser juste, là où nos compétences nous obligent à agir et à consolider l’existant (vous venez d’exprimer votre fierté d’entretenir (enfin !) le plateau piétonnier mais il n’y a aucune raison d’être fier, l’entretien de la voirie est une dépense obligatoire !). Il est temps d’aboutir à des résultats que les Messins attendent toujours.

Françoise Grolet

Vos factures d'électricité augmentent, merci les socialistes !
104 600 € de politique Ville communautariste et inefficace
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Monsieur Gros est diplômé dans l’art de la méprise des Messins, mais ça, on le savait déjà. Le plus grave, c’est qu’il finance le culte de sa personnalité et de sa mégalomanie sur l’hypocrisie comme un « Ponce Pilate » gérerait les finances de la ville. « C’est pas moi et je m’en lave les mains », « alléluia Metz Métropole » qui pourvoit au fonctionnement de la ville pour les tâches les plus onéreuses, telles le traitement des ordures ménagères. Les Messins paieront deux fois plus. Ils subiront l’augmentation inexorable des frais inhérents au bon fonctionnement d’une ville plus une autre augmentation pour satisfaire les pulsions narcissiques du maire. Comme quoi quelques séances de psychothérapie nous coûteraient quand même beaucoup moins cher. Cela dit, c’est déjà énormément cher pour moi qui suit absent de Metz la moitié du temps.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :