PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Place de la Comédie, Anciens Frigos : l’opacité des transactions immobilières de la Ville de Metz

 

Conseil municipal du 6 juillet 2017, intervention de Françoise Grolet

Cession du terrain communal « Sotrameuse » au groupe PAUL KROELY Automobiles – révision à la baisse du prix de vente.

Mercedes s’installe en face de PSA à la place de l’aire de grand passage des gens du voyage. Le problème est qu’il faudra bien mettre cette aire quelque part, et j’ai suffisamment dit à Metz Métropole combien est égoïste et choquante votre décision de proposer au préfet de l’installer juste à la frontière avec une autre interco et un village de 300 habitants.
Quant au « cadeau » qui serait fait à l’acquéreur en prenant à la charge de la Ville une partie des frais de dépollution qui se sont ajoutés depuis l’acquisition, il a été demandé en Commission des finances comment il était possible d’être autant au dessus de l’évaluation des Domaines.

Le problème essentiel de la cession d’un terrain communal réside dans l’opacité totale de cette politique à Metz, qui jette la suspicion sur toutes vos décisions.

Je veux évidemment parler de l’immeuble 1 2 3 place de la Comédie : le groupe RBM pour Metz a participé en commission des finances au vote d’une motion demandant le gel de l’appel à projet sur sa vente et sa transformation en hôtel de luxe. La motion a été votée, tant pis pour l’absentéisme des élus de la majorité, et tant pis pour l’adjoint aux finances qui s’est levé en nous traitant de charlots ! Notons qu’il a demandé à ses collègues de gauche de partir, et qu’ils ne l’ont pas suivi. Etaient ils moins gênés que lui par la demande de transparence ?
En réalité, la position de notre groupe est claire et définitive : non seulement il faut surseoir à cet appel à projet, mais il faut abandonner tout projet de vente. On ne vend pas la place de la Comédie ! Pas plus que la maison Rabelais ! On ne vend pas les joyaux de notre patrimoine !

On nous a expliqué en commission des finances que tout est clair puisque l’appel à projet concernant cet immeuble était publié sur internet… Pourquoi depuis le 21 mai et pas avant, quand on apprend que certains « initiés » sont informés depuis un an ? Pourquoi le maire clame t’il qu’il ne fréquente pas le porteur principal du projet, alors qu’ils siègent au même bureau du même discret cercle d’influence messin ? Et qu’ils sont ensemble actionnaires de la société du fils de M. Gros, domiciliée au Luxembourg, avec un tierce personne, le président d’URM ? Et pour boucler la boucle, c’est l’agence Metz Métropole Développement, présidée par le même Dominique Gros, qui est chargée de négocier la vente de l’immeuble. Monsieur le Maire, on a reproché à Raymond Mondon les destructions du patrimoine, on vous reprochera encore plus fort d’avoir bradé le patrimoine messin !


Mais ce n’est pas tout en matière d’opacité : s’ajoute la cession d’un autre terrain municipal, les anciens frigos militaires, situés derrière la porte des Allemands rue du Général Ferrié, en face de la caserne de Pompiers.

anciens entrepôts frigorifiques de l’armée (1896) Document extrait de https://www.facebook.com/Metzmetropolis/photos/a.251755125005001.1073741836.213939685453212/310919099088603/?type=1&theater

Une cession votée en Conseil municipal le 17/12/2009… et qu’on a voulu annuler il y a quelques mois car l’acheteur ne donnait plus signe de vie. On ne va pas nous faire croire qu’il était difficile à trouver à Metz ! Il n’était vraiment pas loin… : récemment dans le comité de soutien du député en Marche ex-adjoint à l’Urbanisme… ou plus récemment encore sur la liste de la majorité municipale pour désigner des citoyens grands électeurs aux élections sénatoriales, aux côtés des fils, filles, maris, épouses, pères et mères etc des élus de gauche ! Une liste édifiante, à l’heure où nos compatriotes réclament la moralisation des rapports vie publique/vie privée. La gauche ne ferait elle plus confiance à ses militants ? Allez vous donc présenter une liste commune LREM PS PC Verts aux élections sénatoriales en Moselle ? Non bien sûr !

Pour revenir à la vente des Frigos, nous avons enfin eu ces derniers jours copie des échanges entre la municipalité et l’acquéreur. Et depuis, nous admirons grandement la « sainte patience » du maire ! 18 échanges, oui DIX HUIT, pour relancer l’acquéreur entre 2009 et aujourd’hui !

Rebondissement, dans le dernier courrier datant du 19 juin 2017, celui-ci se dit intéressé à nouveau, après avoir dit le contraire via son notaire le 27 06 16.
Il fait donc appel à la « bienveillance » du Maire pour un dernier délai jusqu’à la fin 2017. Quelle crédibilité accorder à cet engagement ? De qui se moque t’on ? De votre fonction de Maire !
On ne compte pas les mises en demeure posées dans les précédents échanges « une dernière fois » « une ultime fois »… quel crédit faut il porter à celui ci ? 
Plus grave : ce courrier à l’entête d’une SCI qui n’est pas immatriculée au RCS et dont le signataire n’est donc pas gérant, n’est pas valable. D’ailleurs l’intitulé de la SCI fantôme a été interverti entre 2008 (Park Central) et 2017 (Central Park), oubli ?


Au final, ce dossier aurait dû être classé sans suite depuis très longtemps, le fait que la majorité municipale n’en pense pas autant laisse planer un doute sérieux sur toutes les décisions de ce type.

C’est d’autant plus dommageable pour l’intérêt commun des Messins, que le principe même de situer un espace de détente un peu à l’écart des oreilles des riverains aurait pu être une bonne idée, au lieu de concentrer toute la vie nocturne sur quelques places de l’hyper centre, aboutissant à faire fuir les vrais habitants.

 


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Basta l'affichage sauvage à Metz ! Le maire accède à la demande du FN
Recul de la municipalité qui abandonne le minaret, mais modifie le PLU pour la Grande Mosquée de Metz
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1 commentaire
  1. Mon intervention pour le Conseil municipal d’hier n’a pas été abordée dans cet ordre. La discussion a finalement été accaparée par la demande d’une mission d’information sur les cessions immobilières de la Ville, qui avait été demandée par la droite et que le maire a reprise à son compte avec habileté… Comme je l’ai dit, on crée une commission quand on veut enterrer un problème ! Mais puisqu’elle existe, nous avons demandé à y participer, sans illusion puisque le Maire s’entête dans son projet de vente. Nous ne voulons pas seulement la transparence des cessions, nous voulons d’abord que Metz ne brade pas son patrimoine. J’ai dit clairement que pour le FN/RBM, il n’est pas question de vendre la place de la Comédie !
    La droite a refusé de siéger dans cette mission et nous reproche de les « lâcher » ; J.Aldrin a même mis en jeu et perdu la présidence de la commission des finances. C’est donc notre élue Bérangère Thomas qui représentera seule l’opposition à la vente de ce joyau qu’est l’immeuble du 1 2 3 place de la Comédie à des intérêts privés. Son indépendance d’esprit et son amour de Metz ne seront pas de trop !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :