PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Passages, un festival pour vieux babas et jeunes bobos à 1 million €

Intervention de Françoise Grolet
Réponse de Françoise Grolet au maire

Charles Tordjman : "Y a-t-il toujours trop d’étrangers dans le monde?... C’était notre slogan en 2011. Il a été aussi celui du Festival 2013. C’est la raison même de Passages que d’ouvrir ses bras aux étrangers. On n’en a jamais trop !"

Charles Tordjman : « Y a-t-il toujours trop d’étrangers dans le monde?… C’était notre slogan en 2011.
Il a été aussi celui du Festival 2013. C’est la raison même de Passages que d’ouvrir ses
bras aux étrangers. On n’en a jamais trop ! »

Passages c’est d’abord le festival des vieux babas et des jeunes bobos. Et ses aspects esthétiques indéniables ne suffisent pas à justifier le coût énorme de cette manifestation.

En 2011, vous avez fait venir à Metz un festival nancéien. Pourquoi, mystère ! Nancy, qualifiée par un journaliste de la Semaine interviewant Charles Tordjman, le créateur du festival, de « ville de culture qui regarde les enjeux par l’oeilleton ». Est-ce à dire que Nancy, par pingrerie, voit la culture par le petit bout de la lorgnette ? Alors que « Metz la riche », Metz la socialiste, ne se refuse rien en matière de culture !
Le même article dit du fondateur du festival qu’ « il n’a pas perdu son côté militant ». En effet : face aux « particules nauséabondes (…)  je ne fais pas de politique, mais je suis prêt à défendre ces causes là ».
Pas de politique ? À voir ! « Je suis pour la préférence internationale », dit le fondateur du festival Passages au slogan révélateur : « Il y a trop d’étrangers dans le monde ».  Mais ce que disait avec talent Pierre Desproges est ici ressassé inlassablement, et avec l’argent des contribuables ! Il récupère un autre formule connue : « la France c’est comme une mobylette, elle marche au mélange ». Rappelons juste que le mélange d’une mobylette, c’est 3% d’huile de moteur 2 temps pour 97% d’essence… On en est loin !

Et on n’arrive même pas à savoir exactement combien tout cela nous coûte : l’argent n’a visiblement pas la même valeur pour les socialistes et pour le peuple.
Le festival est annoncé dans la presse à 930 000 € alors que le budget prévisionnel fait état de 1 134 699 €, et le rapport que nous votons : 1 158 528 €.
Outre la subvention de 320 000 € provenant de la Ville de Metz, une aide en nature du service Communication est accordée : 60 000 € selon la Commission des finances, 55 000 € dans le rapport que nous votons.
Impossible d’obtenir le chiffrage de l’aide en nature de la Ville concernant le local attribué à Passages, et les moyens techniques très importants mis à disposition (Services Espaces verts, services Techniques, Propreté…)
Le budget total de l’édition 2011 du Festival biennal s’élevait à 1 million 270 000 €. Dont 97 000 € de billetterie. Mais combien de spectateurs autonomes ayant payé leur place ? Combien de publics captifs (scolaires) ou invités par des partenaires obligés du Festival, par ailleurs prestataires de la Ville ?

L’édition 2015 du festival Passages verra artistes, plasticiens, vidéastes en résidence à TCRM Blida qui « interrogeront la question de l’étranger ».
Les Messins ont la réputation justifiée d’être très accueillants. Mais point trop n’en faut… et surtout avec LEUR argent !

NB : Françoise Grolet ayant précisé que le groupe voterait contre cette subvention, le maire Dominique Gros a conclu : « je le dirai à Charles Tordjman ». Les élus du peuple messin n’auraient ils pas le droit de voter librement en fonction du seul intérêt général ? Curieuse conception de la politique…

Françoise Grolet

Thierry Gourlot (FN) défend le cinéma Palace face aux socialistes Messins
Armement pour la Police municipale de Metz : enfin !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Un million de subventions pour faire la fête avec nos sous ? On ne doute de rien au PS ! J’ai bien des idées pour utiliser cet argent dans mon quartier, et sans doute beaucoup de Messins de même : un peu plus de propreté route de Woippy, remise en état de certaines routes et trottoirs, ou même diminuer les impots, on peut rêver non ??? Pour moi cette année ça devient trop lourd : 422 euros à payer de taxe d’habitation, pour un salaire de 750 euros par mois c’est tout. Alors Dominique, c’est bien la fiesta à nos frais ?!

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :