PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Avons-nous les moyens de financer un festival supplémentaire à Metz ?

 Intervention de Françoise Grolet  au conseil municipal du 22 février 2018  : Versement de la subvention 2018 à l’association Passages.

Un peu d’histoire… et beaucoup de subventions 

En 2011, la municipalité fait venir à Metz le festival Passages que Nancy ne voulait plus financer :  1,173 M€ de budget, dont 130 000 € de la Ville + le soutien en nature (communication, propreté, espaces verts et intervention des services techniques) + un local mis à disposition rue des Trinitaires. Alors que de nouvelles structures culturelles pèsent sur le budget culturel (Centre Pompidou Metz, BAM, bientôt l’Agora).

 Était-il opportun de financer un nouveau festival ? 

En 2016, le nouveau directeur de Passages crée, entre deux éditions du festival, les « Écoles de Passages », spectacles et ateliers d’étudiants-comédiens européens.
 
Le budget prévisionnel 2018 de l’association Passages s’élève à 579 034 euros (Région Grand Est 250 000 euros – Union européenne 100 865 euros – État 15 000 euros – Conseil Départemental 45 000 euros). En 2016 aussi, l’association Passages a recours aux fonds européens Interreg avec 9 partenaires, pour son projet « Bérénice » qui consiste à « promouvoir la diversité culturelle dans la grande région ». En 2018, cela aboutira à la mise en place dans les structures culturelles de la Grande Région d’un mois de programmation autour de la notion d’ »étranger ». Un projet sur trois ans à 3 412 075 €, dont 60% de fonds européens FEDER (2 047 245 €). 
 

Combien de spectateurs prêts à payer ? 

Sur l’école de Passages 2016 : 2500 spectateurs, 1107 billets vendus. Sur l’édition 2017 du Festival : « 9000 spectateurs (payants ?) et 20 000 visiteurs » (Républicain Lorrain du 14/01/18). 

Autant de subventions pour un public payant si restreint ? 

                        

 
« CONSIDERANT l’intérêt public majeur que représente pour la Ville de Metz les manifestations organisées par l’association Passages à Metz », indique le rapport soumis au vote. 
 
Certains ont semble t’il y trouvent visiblement un intérêt politique majeur à faire venir à Metz le festival Passages, qui « répond à un besoin de s’exprimer sur les questions d’étranger et d’identité » (Journal La Semaine). Le problème est que cette expression est à sens unique ! 
Le nouveau directeur proclame qu’il est un militant, qu’il combat le FN par son festival et que Passages est politique. Comprenez que nous ne sommes pas enclins à couvrir d’argent public une telle manifestation ! Le jour où un artiste se disant FN et anti-socialiste sera accueilli par la municipalité messine, nous croirons à la liberté d’expression ! 
 

Le maire voit des nazis partout ! 

 
La gauche et un élu de droite se sont scandalisés des propos de F Grolet. Cela rappelle au maire les diatribes des nazis sur l’art dégénéré, opposé à l’art officiel… 
Nous lui avons répondu que l’art officiel, aujourd’hui, il est exposé au FRAC de Lorraine, et ruisselle d’argent public !
 
Quant à M Thil, il a comparé notre position de vote avec les manifestations à Paris en 1966 devant le théâtre qui jouait la pièce « Paravents » de Genêt. Nous lui avons rafraîchi la mémoire en rappelant que ce sont  ses propres compagnons politiques Devedjian et Madelin qui manifestaient ! Et au sortir de la guerre d’Algérie, cette pièce ordurière, provocatrice et insultante envers les soldats français a obtenu le scandale qu’elle a cherché. 
 
Que ce soit clair : nous demandons que la liberté d’expression ne soit pas à sens unique, c’est justement la garantie de la liberté d’expression ! 
Retrouvez l’intervention de Françoise Grolet sur : https://metz.fr/pages/conseil_municipal/seances/point-4513.php
portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

 

 

La pratique culturelle doit être plus importante à Metz !
Suppression de classes, menaces sur la Cour d’Appel : ne laissons pas Macron spolier Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :