PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz submergée de migrants : le maire doit des comptes.

 

Bidonville de Metz Blida, entre Pôle Emploi, la Région Lorraine, et le pôle numérique TCRM Blida.

Bidonville de Metz Blida, entre Pôle Emploi, la Région Lorraine, et le pôle numérique TCRM Blida.

AU CONSEIL MUNICIPAL DU 29/09/2016

Monsieur le Maire, quelques questions :

Pourquoi – sinon pour suivre la com’ présidentielle – faire croire à la fin du camp de Blida, alors qu’il est seulement déplacé 500 m plus loin… cachez cette misère qu’on ne saurait voir !
Vous avez dit :  » Un camp de cette nature perturbe les projets qu’on peut avoir là  » ! En attendant, c’est le quotidien des riverains qui est plus que perturbé !

Aveu du maire dans le Républicain Lorrain du 27/09/16. Cachez ces migrants à nos électeurs et visiteurs !

Aveu du maire dans le Républicain Lorrain du 27/09/16. Cachez ces migrants à nos électeurs et visiteurs !

Pourquoi donner l’impression que le problème est réglé, alors que les occupants vont être relogés puis remplacés ? Le flux ne cesse de grossir depuis 2011, à chaque fois disséminé dans nos quartiers et nos communes.

+  les 100 clandestins imposés de Calais, après les 50 passés par Arry et présentement au Sablon, où le vivre-ensemble est plus qu’intolérable pour les riverains ? + les 250 Syriens que vous attendez depuis 1 an ? + la misérable foule que la mafia des passeurs continuera de déposer, au rythme de 100 par semaine!

Combien sont de réels demandeurs d’asile, et parmi les autres – les clandestins – combien seront expulsés ? Très peu, malgré les postures électorales de François Hollande !

Combien de migrations dont sont co-responsables les gouvernants successifs français, qui après une complaisance coupable envers des dictateurs, prêtent main forte aux intérêts américains et autres, pour mettre le feu dans ces pays ? La Libye, l’Irak, la Syrie… et aujourd’hui, on reste muets devant la Turquie !

Et parmi le flot de clandestins qui arrive chez nous, qui peut affirmer qu’il ne se glisse pas de terroristes ? Deux individus arrêtés à Metz ont été expulsés pour « menace grave pour l’ordre public ».

Selon le gouvernement marocain, ils « projetaient des attentats au nom de Daesh ». Les voisins avaient repéré un va et vient autour de chez eux, ce qui les a fait arrêter. Où sont passés leurs visiteurs ? Monsieur le Maire, êtes-vous informé des fichés S pour terrorisme présents à Metz, et quelle est votre action de prévention ?

« La situation ne peut plus durer en termes de sécurité et d’accueil » a dit le préfet. Mais cela, les Français le pensent depuis longtemps ! Et je les entends souvent dire : « On ne changera rien avec les mêmes ! »

Nous voulons un vrai accueil des vrais réfugiés.

Nous voulons une vraie coopération, sans complaisance style Françafrique, pour fixer ces populations chez elles.

Et nous voulons que chez nous, les citoyens français soient prioritaires parce que chaque année, 2500 sans-abris meurent dans la rue.

Pendant que Metz se paupérise, il est injuste pour nos compatriotes que les moyens publics soient détournés dans le puits sans fond de politiques irresponsables.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Education musicale : la faiblesse du système scolaire
Journées du Patrimoine et islam, dernière provocation PS
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
5 commentaires
  1. concernant l’accueil des migrants,un refus simple ,c’est négatif ,ne serait-il pas plus positif de proposer de réserver l’accueil des migrants ( et les dépenses qui en découlent ) aux SEULS partisans de cet accueil ?…

    • bien sur ,c’est tellement plus facile de « faire le généreux » avec l’argent des autres ! Comme disait ma grand-Mère ( sans instruction mais pleine de bon sens) :  » Si on était Bon Dieu et marchand ,quelle belle boutique on ferait »…
      Mais le bon sens ,de nos jours…

  2. Loin des migrants de Calais, originaires de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan, les abonnés de l’avenue de Blida proviennent en majorité des Balkans. Ces pays sont réputés aujourd’hui stables et sûrs pour ne pas s’opposer aux choix et décisions de la politique internationale et Bruxelloise durant les années 90. Des filières très bien organisées nous apportent ainsi à chaque printemps de nouveaux candidats à l’exil économique. Les responsables politiques maîtres dans l’hypocrisie le savent très bien et se taisent. Ce serait tellement facile de s’attaquer aux têtes de réseaux. Toujours faut-il le vouloir. Mais ils préfèrent ignorer la cause de ce déferlement et s’en remettre à des associations serviles et bien naïves qui veillent au grain pour que la carrière politique de beaucoup se passe sans encombre.
    TCRM Blida continuera à vivre de ses graffitis tandis que des politiques messins se complairont dans la culture bobo à gogo. Les trafiquants marchands de rêve continueront à déplacer les foules affamées dans notre ville et le pauvre contribuable que l’on n’écoute jamais n’en finira jamais de faire les frais d’une politique décadente. Metz est devenue une bien triste ville. Cette face cachée échappera-t-elle aux conditions requises pour figurer dans la liste des lieux retenus par l’UNESCO ?

  3. Une seule jungle à CALAIS ne suffisait pas, alors, l’on en a crée 13 dans « TOUTE LA FRANCE » sauf à PARIS, il n’y a pas de places pour ces gens là, dans les jardins de l’Elysée, ni, chez les « CORSES », c’est bientôt une île indépendante.
    Ceux qui payent tout cela, ce sont les contribuables honnêtes, et, pas ceux qui vont mettre « LEUR ARGENT » à l’étranger, et, continuent à vider les « CAISSES » par des dons, qu’ils vont se faire rembourser par des « NOTES DE FRAIS SALES ».

  4. devinez qui a nettoyé ? c’est les responsables propreté de la ville, les agents n’ont pas voulu y aller…ca ne fait pas partie du service public, de devoir nettoyer une telle décharge insalubre ! et il paraît que les cables électriques ont été volés la nuit même ou ils venaient d’etre posés sur le nouveau terrain par les agents techniques de la Ville. Qui paye pour tout ça ?????

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :