PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Le maire de Metz a t’il voulu détourner l’attention sur l’insécurité dans les transports ?

Au Conseil de Metz Métropole du 25 septembre 2017, Françoise Grolet a interpellé le maire de Metz 

Il serait important de savoir combien coûte à la collectivité la parodie de procès que m’a intenté le président des TAMM et maire de Metz.

Parodie, parce que la veille de l’audience du 14 septembre au Tribunal Correctionnel, les Transports en Commun de l’agglomération de Metz (TAMM) et la Ville se sont désistés en apprenant que le procureur ne requerrait pas contre moi, vu le vide du dossier.

Et de fait, j’ai obtenu la relaxe du délit de « publication de fausse nouvelle de nature à troubler la paix publique ».

Vous pouvez tous « remercier » le Vice-président de Metz Métropole et Président des TAMM d’avoir engagé nos finances et la crédibilité de nos institutions dans ce qui s’apparente à une persécution judiciaire qui a duré des mois.

C’est un fait : le tribunal correctionnel m’a relaxée, parce que les faits d’insécurité que j’ai rendus publics sont bien réels, même si des informations mal retransmises m’ont induite en erreur sur certaines circonstances. Il y a bien eu non une mais DEUX agressions de bus, il y a bien eu des tirs comme attesté par les dépositions des chauffeurs et les constatations de la police, il y a bien eu des chauffeurs et des passagers durablement traumatisés. Le pire pour eux, c’est de minimiser le problème.

Je n’étais pas au courant de tout quand j’ai publié mon message.

En revanche, la question légitime se pose de savoir si celui qui m’a prise à partie devant vous tous, lors des voeux de la Ville de Metz, celui qui m’a accusée de mensonge, était, lui, au courant de ces deux attaques de bus du 1er janvier.

On ne peut imaginer qu’il ne savait rien.

Alors, n’y a t’il pas un acharnement à faire passer mes informations pour mensongères, pour détourner l’attention des problèmes d’insécurité multipliés (+ 42%), qui ont poussé les agents des TAMM à déposer un droit d’alerte 2 semaines après ? Ces personnes qui connaissent des conditions de travail de plus en plus difficiles (grève suivie à 75% en juin) demandent à être soutenues, et je l’ai fait.

J’ai parlé d’omerta concernant l’insécurité, n’est-ce pas vrai ?

Je conclus de cette misérable affaire que les joutes politiques ne peuvent pas justifier pas tous les procédés. Le discrédit que M. Gros a tenté d’infliger à une opposante politique se retourne contre lui.

 


Ajout après le Conseil communautaire

Bien que désavoué par la justice, M. Gros, dans sa réponse, s’est entêté dans sa fausse dénonciation : très énervé, il a martelé trois fois : « fausse nouvelle !» Plus facile à dire au micro que devant les juges… puisqu’il s’était piteusement désisté de sa plainte la veille du procès ! Selon lui, il y a une diminution des faits d’insécurité. En revanche, il n’a rien trouvé à répondre à mon interrogation sur sa volonté de détourner l’attention des deux agressions de bus du 1er janvier. 

Le maire m’a répondu que sa plainte n’a rien coûté au contribuable, l’avocat de la Ville ayant tenu à travailler gratuitement « pour une noble cause »… Remarquons qu’il a mal travaillé, puisque cette dénonciation a fait pschitt !

Combien coûte au contribuable français l’encombrement de la police et de la justice par ces persécutions politiques ?

 

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Élue régionale d’Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

Nouveau siège de Metz Métropole : nous demandons un choix démocratique !
Françoise Grolet invitée sur France Bleu Lorraine Nord
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1 commentaire
  1. Un coup de force inutile, de l énergie pour rien
    Le bec dans l eau !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :