PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Insécurité dans les transports : le juge donne raison à l’élue FN Françoise Grolet

Communiqué du 15 septembre 2017

Le 5 janvier 2017, j’alertais publiquement sur un fait d’insécurité dans les transports de Metz, et sur le silence des autorités, avec pour préoccupation de rétablir l’ordre et faire respecter la loi.

Le lendemain, le maire de Metz me prenait à partie dans son discours des voeux devant des centaines de personnes (Préfet, Président du Grand-Est, du département, de l’agglomération, Maire de Nancy… et même les écoliers du Conseil municipal des enfants, dont mon fils de 9 ans…)  : mensonge, il ne s’est rien passé le 4 janvier, le FN crée la peur !

Dominique Gros portait plainte ensuite contre moi, comme maire de Metz et président de la société de transport TAMM, pour délit de « publication de fausse nouvelle de nature à troubler la paix publique», me réclamant 40 000 €. Les media ont largement relayé cette accusation sans donner la parole à la défense. Et pourtant, le contexte appelait à plus d’objectivité : dès le 20 janvier, dépôt d’un droit d’alerte par le CHSCT des TAMM pour dénoncer l’augmentation des agressions (+42%), puis grève suivie par 75% des agents le 6 juin.

Le tribunal correctionnel a jugé hier que cette accusation n’a aucun fondement et m’a relaxée. Le procureur lui ayant dit qu’il prendrait la même position, Dominique Gros et les TAMM se sont désistés de leur plainte 24 heures avant l’audience. Le comble de la lâcheté, après avoir traîné dans la boue une élue qui remplissait son mandat d’informer et défendre ses concitoyens. Et ce sont les contribuables qui paieront les frais d’avocat du Maire de Metz, et l’encombrement injustifié de la Police et de la Justice !

Le juge m’a relaxée parce que les faits que j’ai publiés sont bien réels, même si des informations mal retransmises m’ont fait les dater du 4 au lieu du 1er janvier, et situer sur un mettis à Borny au lieu de bus à Woippy ET Bellecroix. Oui, il y a eu non une mais DEUX agressions de bus par des tirs, ayant traumatisé chauffeurs et passagers.

La question essentielle reste à poser, concernant l’absence de communication des TAMM sur ces faits graves, et l’acharnement du maire à faire passer mes informations pour mensongères. Qu’est ce qui trouble la paix publique et crée la peur ? Mes informations ? Ou l’insécurité, surtout si les autorités la cachent, voire détournent sciemment l’attention ? Peut-on imaginer qu’en me prenant à partie le 6 janvier, le maire n’était pas parfaitement au courant des attaques de bus du 1er janvier ? Le discrédit que D. Gros a tenté d’infliger à une opposante politique par sa persécution judiciaire en pleine période électorale se retourne contre lui. Je me suis engagée en politique pour défendre mes compatriotes avec le Front National, et je continuerai à le faire avec leur soutien.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Sénatoriales : Défendons la Moselle & ses 727 clochers avec la liste FN/RBM et Françoise GROLET !
Que pensent les touristes de la propreté en Outre-Seille ?
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
2 commentaires
  1. Il est déraisonnable et dangereux pour la population d’accueillir de nouveaux migrants, d’ailleurs
    combien la ville en a t-elle déjà fait venir? Ce chiffre devrait être publié, par respect pour les Messins!
    Il est facile d’avoir « le coeur des autres sur la main »…
    Mais on n’en peut plus!!!

  2. Félicitations Françoise à faire remonter la vérité à la surface. D’autant plus que les chauffeurs de bus ont des déjà fait grève à plusieurs reprises en raison de l’insécurité.
    Le maire ne veut jamais entendre parler de l’insécurité de sa ville qui s’accroit chaque année.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :