PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Fort de Metz-Queuleu, l’exigence d’aboutir.

L'entrée de la casemate A

L’entrée de la casemate A du Fort de Queuleu

Enclos  de nature dans la ville, apprécié des sportifs et des promeneurs, le Fort de Metz-Queuleu recèle également des vestiges douloureux et héroïques de notre histoire récente.

Pièce fortifiée de la défense de Metz achevée sous la première Annexion, casernement après le retour de Metz à la France, le Fort est transformé en 1940 en Stalag (pour les prisonniers de guerre) puis en Camp spécial (Sonderlager) où transitent des prisonniers qu’il s’agit de « faire parler ». Résistants, passeurs, réfractaires… 1500 à 1800 hommes et femmes sont passés par ce lieu, entre octobre 1943 et août 1944, et 36 y sont morts.  La page n’est pas tournée à la Libération, où les autorités françaises entasseront jusqu’à 4400 personnes en « Séjour surveillé » (Allemands, personnes accusées collaboration…) jusqu’en 1946, et sans doute même 1948.

Le site recèle des témoignages historiques à recenser et sauvegarder : ici, graffiti sur une porte de cellule.

Le Fort de Queuleu recèle des témoignages historiques à recenser et sauvegarder : ici, graffiti sur une porte de cellule.

Sauvegardé par l’Amicale des survivants et leurs familles, le site mémoriel a été repris en main par une équipe interpellée par les actes de vandalisme récents. Depuis plus d’un an, des efforts spectaculaires ont été déployés par ces bénévoles pour ouvrir la Casemate A à la visite, inventorier, défricher, et… préparer l’avenir ! Car après des décennies d’indécision, les responsables politiques s’engagent aujourd’hui sur un plan de réhabilitation d’1 million, piloté par Metz Métropole, et financé à parité par l’Etat, la Région, la Moselle, et Metz.

Ce samedi 12 mars 2016, s’est tenue l’Assemblée générale de l’Association du Fort de Metz-Queuleu, à laquelle ont participé Françoise Grolet, Thierry Gourlot, et Sébastien Brodbeck. La somme de travail déjà réalisée, comme l’ampleur des objectifs des responsables, ne peuvent qu’impressionner.

On mesure aux tas de déchets verts jonchant le sol tout ce qui reste à faire, pour respecter l'esprit de ce lieu.

On mesure côté parking tout ce qui a été fait (défrichage) et reste à faire (tas de déchets verts jonchant le sol) pour rendre au Fort de Queuleu son esprit.

La volonté d’aboutir semble enfin présente côté politique, rejoignant la détermination remarquable des responsables de l’association. Nos concitoyens sont de plus en plus nombreux à vouloir comprendre et transmettre notre mémoire ; le public nombreux qui se pressait dès le dimanche après-midi en fait foi. C’est maintenant une exigence, comme l’a dit le colonel Planchette au nom de Metz, que ce projet aboutisse avant que les derniers survivants n’aient disparu. 

Françoise Grolet

 

Metz : signature d'une nouvelle charte qui enfonce des portes ouvertes
Qui veut couler le Conservatoire de musique de Metz ?
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1 commentaire
  1. effectivement ils ont fait une bon nettoyage !et l’association organise de nouvelle fouille !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :