PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz : signature d’une nouvelle charte qui enfonce des portes ouvertes

uclg-logo

Intervention de Thierry Gourlot lors du conseil municipal de Metz, le 31 mars 2016.
Approbation de la Charte Européenne des Droits de l’Homme dans la Ville.

Monsieur le maire, chers collègues,

Ce dossier fait partie de ceux qui enfoncent les portes ouvertes et qui parfois agrémentent nos conseils municipaux. Encore une fois il est annoncé un coût zéro mais vous créez pourtant un dispositif de suivi et d’évaluation. On nous demande donc de signer la Charte Européenne des Droits de l’Homme dans la Ville, initiée à Barcelone en 1998.

Question ? Y aurait-il en France des villes contre les Droits de l’Homme ?
Ces droits étant inscrit dans la constitution, il ne peut y en avoir et il n’y en a pas, donc première inutilité de ce projet.
Ne disposant que peu de temps, je vais cueillir symboliquement dans ce dossier, ici ou là, quelques fleurs de ma réflexion.

Dans le préambule : il est dit que la ville est l’avenir de l’homme, permettez pour ma part de croire encore aux vertus de la campagne, de nos villages ou se pratique la « sobriété heureuse » chère à Pierre Rabhi, hors de la vaine agitation des villes.

Dans l’article 3, il est dit : « que les enfants appartenant à des groupes minoritaires linguistiques minoritaires puissent étudier leur langue maternelle« , pour moi une bonne intégration veut que les enfants appartenant à de tels groupes apprennent déjà et en premier la langue majoritaire afin de s’intégrer à leur nouveau pays et de mettre tous les atouts de leurs coté.
Dans le même article, il est dit : « la liberté de conscience et de religion individuelle et collective est garantie par les autorités municipales à tous les citoyens des villes » , à ma connaissance cette liberté n’est menacée nulle part.

Article 3

« les villes prennent toutes les mesures pour faciliter l’intégration sociale de tous les citoyens quelle que soit la raison de leur vulnérabilité, en évitant les regroupements discriminatoires ». Il ne faudrait pas oublier les citoyens respectueux des règles sociales, qui forment la majorité du genre, et qui sont victimes de minorités agissantes de « sauvageons » comme dirait Jean-Pierre Chevènement.

Dans l’article 4,

il est écrit : « les villes encouragent la connaissance mutuelle des peuples et de leurs cultures », je pense que cette connaissance passe par la culture, le cinéma, la musique, le tourisme ou les loisirs. En revanche, une ville est le fruit d’une culture et d’un terroir propre et il bon que les nouveaux étages, si l’on compare une ville à une habitation, connaissent les fondations sur lesquelles ils reposent.

Art 8 – Droit à la participation politique.

Je lis : « les villes signataires encouragent l’élargissement du droit de suffrage et d’éligibilité dans le domaine municipal à tous les citoyens majeurs non nationaux, après une période de deux ans de résidence dans la ville ».
C’est le rôle des partis politiques, pas d’une ville, de demander cela, de plus je rappelle que Metz est devenue socialiste par défaut, la majorité des électeurs n’ont pas voté pour vous et ils méritent le respect de leurs opinions.

Enfin, avant d’élargir les droits des nouveaux venus, je rappelle, que les élus FN de conseil municipal, sont exclus des conseils d’administrations des écoles de la ville et de la plupart des établissements culturels. On stigmatise certains élus du peuple et l’on veut donner plus à de nouveaux venus !

Art 10 : Protection de la vie privée et familiale,

je lis : « la ville protège le droit à la vie privée et familiale et reconnait que le respect des familles, dans la diversité de leurs formes actuelles, est un élément essentiel de la démocratie locale », j’espère que vous n’y incluez pas les familles polygames ? En effet de nombreux arrangements existent déjà envers celles-ci, notamment chez certains bailleurs sociaux.
Je lis encore : « tout individu a le droit de s’associer sentimentalement avec la personne de son choix et de se marier sans qu’aucun obstacle autre que ceux fixés par la loi ne puisse s’y opposer ». Pourquoi ces lignes, ce n’est pas le cas actuellement ?
Je lis : « les autorités locales créent les conditions pour que les enfants puissent bénéficier d’une enfance heureuse », un enfant heureux ne l’est que si la famille est heureuse, les villes se doivent d’aider les familles, première source d’une enfance heureuse.
Article 13 Droit à l’éducation, il est dit : « les autorités municipales contribuent à l’élévation du niveau de citoyenneté (sic) par des pédagogies éducatives, en particulier en ce qui concerne la lutte contre le sexisme, le racisme, la xénophobie et la discrimination.
Quid de l’homophobie et de la francophobie ?

Art 14 droit au travail

Je lis : « les citoyens des villes ont le droit de disposer de ressources suffisantes, moyennant un emploi digne et garant de la qualité de vie ».
Une ville ne peut se substituer aux carences d’une politique gouvernementale, ou alors voulez vous créer un RSA municipal ?

Art 19 droit à un urbanisme harmonieux

Alors là, il y a des choses à faire, en commençant par le quartier de l’Amphithéâtre.

Art 20 « droit à la circulation et à la tranquillité dans la ville », il manque le droit à la sécurité, la sécurité étant la première des libertés, c’est pour le moins fâcheux.
Art 26 « Police de proximité », je lis : « les villes signataires favorisent le développement de corps de police de proximité hautement qualifiés, avec des missions d’agents de sécurité et de convivialité ». Ces agents appliquent des politiques préventives contre les délits et agissent comme une police d’éducation civique. »
Les agents de police outre la prévention font et c’est leur rôle, de la répression en interpellant les délinquants et les criminels avant de les remettre à la Justice.

Cette charte qui enfonce des portes ouvertes, est complètement inutile (à lire ici) et c’est pour cela que notre groupe ne la votera pas.


portrait_gourlot
Thierry Gourlot
Conseiller municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Metz : des dépenses croissantes pour les seniors depuis 2008
Fort de Metz-Queuleu, l'exigence d'aboutir.
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :