PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Contrat de ville : des subventions contre l’intégration.


Intervention de Françoise Grolet au conseil municipal de Metz le 23 février 2017 : Contrat de Ville Première programmation
Intervention
Explication de vote

Pour cette première programmation 2017 du Contrat de Ville, 686 000 € de subventions sont accordées (26 bénéficiaires), qui seront abondées par le soutien de l’Etat et autres co-financeurs. C’est ainsi que Metz Pôle Services, qui fait un important travail d’insertion économique, reçoit 343 000 € de la Ville, somme démultipliée par les aides à l’emploi.

C’est là une action indispensable pour permettre à ceux qui en sont le plus éloignés de sortir du chômage et des aides sociales pour accéder à l’autonomie.

Certaines cibles de cette nouvelle programmation sont intéressantes : comme les Repair’ cafés (café réparation) qui mixent les générations, ou les séjours sportifs ou nature/environnement construits avec des adolescents, très bénéfiques, notamment pour rompre avec un milieu néfaste : vous savez, ces drogues faussement dites « douces », que certains veulent dépénaliser…  Et ce n’est pas moi qui le dis : « le rapport que certains jeunes entretiennent avec les drogues notamment le cannabis constituent une difficulté supplémentaire » (APSIS Emergence).

Un objectif à intensifier, ce sont les actions à destination des femmes, dont la situation est alarmante : « elles vivent confinées et se sentent dévalorisées » (Borny ANIM FLE), « isolement social et culturel des filles, pour qui il est difficile d’accéder aux dispositifs communs » (CMSEA Aide à la réussite Sablon Sud)

En se penchant sur le détail des actions subventionnées par le Contrat de Ville, On voit le travail réalisé, mais aussi les limites de cette politique dite de la Ville, qui est l’alpha et l’oméga du « vivre ensemble ».
Que constate t’on ? Des difficultés croissantes, alors que les budgets alloués sont toujours très importants, ce qui devraient inciter à remettre en cause les politiques menées au niveau national.

Comment ne pas être préoccupés, quand même les acteurs de terrain disent que l’intégration est bloquée par le trop plein de population à intégrer, et formulent le constat d’un repli communautariste ?

Pour les citer :
– « l’action est de plus en plus difficile au vu de la diversité des arrivant et du nombre en forte progression » Bellecroix (Atelier lecture et écriture ADAC’S)
– « Nous observons depuis quelques temps des comportements discriminatoires, les nouveaux mouvements migratoires suscitent une réticence auprès des familles du territoire » alors qu’on sait qu’à Metz Nord, elle-mêmes sont souvent d’origine étrangère. (Centre Social Georges Lacour Metz Nord)

Face à ces replis identitaires plusieurs fois mentionnés, l’objectif 2 de la programmation « Mise en valeur de la diversité » ne va pas dans le bon sens.

Sans vouloir pour autant effacer les racines propres à chacun, la priorité de l’action publique est la nécessité de l’intégration à notre société, qu’il s’agirait de mettre en valeur. C’est de cette façon que l’intégration s’est faite, avec de très bons résultats pour les générations précédentes, qui ne se disent pas « immigré de la 2e ou 3e génération » mais tout simplement citoyen français (de parents italiens, polonais ou autre). Il y a un risque évident de renvoyer chacun à ses origines, voire d’instrumentalisation.

C’est si vrai que sur cet objectif « valorisation de la diversité », l’une des associations revendique un discours qualifié de « quasi-militant », parce que ses « actions peuvent être balayées d’un jour à l’autre par l’actualité et les flux changeants de l’opinion » ! (Association Bouche à Oreille, « Flâneries à Borny » 25 000 € de la Ville, sur un budget de plus de 100 000 €). Monsieur le Maire, comment justifiez vous un tel discours politisé ? 

Une association subventionnée qui revendique un discours quasi-militant et méprise le « flux changeant de l’opinion ». Extrait des fiches du Contrat de Ville 2017.

Je terminerai par deux questions :

1- Sur La Patrotte Metz Nord, quartier que les associations intervenantes décrivent comme très dévalorisé : « espace public déserté, insécurité, mixité ethnique et culturelle importante »… Il serait utile, monsieur le Maire, que vous nous informiez sur le chantier de l’Agora : heureusement que les « actions de préfiguration », elles, sont bien réelles !

2 – Certains projets du quartier (Centre social Pioche ASBH) étaient menés avec l’aide d’Inter Service Migrants/Est, que va t’il advenir avec la mise en liquidation de l’association, laissant ses salariés sur le carreau suite à une condamnation aux Prudhommes : Un partenaire de la Ville dont les pratiques s’avèrent bien peu conformes avec leur idéal humaniste !

Mention spéciale pour l’association qui veut produire du vin à la Patrotte (« Fruits et vin de Metz ») : c’est bien sympathique, mais quel effet d’aubaine… beaucoup de jardiniers mériteraient d’être ainsi subventionnés ! Face au critère « promouvoir les enjeux de citoyenneté et de laïcité », l’association se sent obligée de s’excuser : « la vigne permet de produire du vin mais aussi du raisin comme fruit de consommation : chacun doit accepter ses différences » !!!


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Devant le désarroi des habitants en Outre-Seille, des actions ?
Matraquage des automobilistes avec le véhicule LAPI à Metz ?
Faites le savoir Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someoneShare on Facebook0
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :