PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Conseil municipal de Metz : un élu PS méprise ses concitoyens.

Instantané du Conseil municipal de Metz (séance du 25/04/13)

Répondant à un tweet : « Le FN local est particulièrement présent ce soir dans le public… », l’adjoint au maire de Metz chargé de la Jeunesse Thomas SCUDERI écrit :

Oui, présence choc du FN. Des candidats qui ne connaissent rien à la politique – ils viennent a la grande école !

Rappelons à ce jeune adjoint socialiste que, parmi les « candidats qui ne connaissent rien à la politique », se trouvaient tout de même deux Conseillers régionaux de Lorraine, Françoise GROLET et Thierry GOURLOT (qui a également été pendant 6 ans conseiller municipal de Metz).

Quant aux autres, sur quoi se fonde M. Scuderi pour affirmer qu’ils ne connaissent rien à la politique ? Et quand bien même ils ne connaîtraient pas les arcanes et subtilités de la politique ! La politique devrait elle rester éternellement la chasse gardée d’une petite nomenklatura ? On sent que cela arrangerait bien les affaires de la caste UMPS à Metz, « grande école » des copains et des coquins !

Je ne peux laisser passer sans réagir des propos aussi prétentieux touchant l’équipe qui m’entoure. Quel mépris surprenant de la part d’un responsable politique, envers des citoyens engagés qui ont l’immense mérite de sacrifier temps et confort personnels pour se préoccuper des affaires publiques… Des militants (quelle que soit leur cause d’ailleurs) qui ont ainsi le sens du bien commun et la volonté d’agir pour leurs concitoyens ont le droit d’être traités avec respect par un élu titulaire d’une fonction exécutive, surtout en direction de la jeunesse.

Pour conclure, T. Scuderi devrait balayer devant sa porte. Alors même que notre équipe suit attentivement les dossiers du conseil municipal, l’adjoint de Dominique Gros est pris en flagrant délit de discussion sur le réseau social Twitter pendant les délibérations, l’heure d’envoi des messages en fait foi (20h21 et 20h53, la séance ayant duré de 18h à 23h). Comme disait un ancien baroudeur de ma connaissance, « quand on veut grimper au cocotier, il faut pas avoir le caleçon brenneux ».

Cette petite mise au point démontre en tous cas que, dans cette élection municipale de mars 2014, notre liste sera l’empêcheur de tourner en rond à Metz.

Capture d’écran 2013-05-17 à 00.32.39

 

 

Yann Arthus-Bertrand a t'il filmé Metz-Bellecroix vu du ciel ?
Cérémonies du 8 mai 1945 : comme notre place d'Armes paraît vide !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
2 commentaires
  1. Comme l’a si bien dit Marine Le Pen, nous ne voulons plus de cette politique, nous voulons une AUTRE politique.
    Pour ne pas avoir l’esprit aussi pollué que le votre, cher Mr Scuderi, il suffit simplement d’avoir un oeil neuf.
    Alors oui, beaucoup de jeunes, beaucoup de nouveaux sans nécessairement l’expérience acquise par les groupes UMPS qui ont si bien profité de cette dite expérience, que tout Votre bateau coule… 🙂
    Et bien, nous disons tant mieux! Du sang frais qui n’a pas l’esprit embué et corrompu, qui souhaite TOUT reprendre à zéro pour repartir de plus belle… Tant mieux!!!
    Car, chez Mr Scuderi, nous ne souhaitons pas faire du bricolage avec la ville de Metz, mais bien repartir de zéro, sur des bases saines 🙂
    A bon entendeur.

  2. Suite aux propos de M.Scuderi et étant moi même présente au côté de Françoise Grolet et Thierry Gourlot ainsi que d’autres personnes de l’équipe pour Metz au Conseil Municipal du 25 avril 2013, je tiens à préciser:
    M.Scuderi a et pour ma part, selon sa biographie, le même niveau d’études et dans le même domaine, la comptabilité et gestion.
    Sa prétention de connaître la politique mieux que d’autres et notamment les personnes du Front National est utopique!
    Quant à venir à la grande école, ce n’est certes pas la sienne et qu’il fréquente où je vais suivre les cours, qu’il ne s’en inquiète pas!
    M.Scuderi manque cruellement d’humilité.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :