PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Conseil municipal de Metz : « La dette à deux dos »

Lire l’article intégral sur La Semaine

L’examen des comptes de la ville pour l’exercice 2015 a débouché sur une double empoignade lors de la séance du 26 mai. En cause : la progression de la dette et la manne financière octroyée par l’UEM, comparée par l’opposition à « la cour des miracles ».

“Une suffisance insupportable”

« Je me pose la question de savoir si c’est la même personne qui est deuxième vice-présidente du conseil départemental où ont été votés 10 millions d’euros pour le centre des congrès, ironise Dominique Gros. Silence sur cette histoire, vous avez un minimum de sérieux à avoir… Il y a des sujets sur lesquels vous feriez mieux de ne pas vous aventurer ! » « Je ne vous permets pas de me dire ça ! » l’interrompt NCO. « Je gère une ville avec les atouts et les différences qui sont les nôtres. Quand je suis dans l’opposition, j’essaie de comprendre les positions de chacun », poursuit le maire. « Vous êtes d’une suffisance insupportable… » soupire Nathalie Colin-Oesterlé.

« Pour diminuer les impôts, il faudrait vendre le capital de l’UEM. Je ne le ferai pas et j’appelle mes successeurs à ne pas le faire, termine le maire. Si nous n’avions pas l’UEM, nous aurions les impôts de Nancy ». Nancy où le montant de la dette dépasse le millier d’euros par habitant quand à Metz il s’élève à 344 euros. « On s’en tire pas mal », retient Dominique Gros.

« Mais il faut rappeler le taux d’endettement sur la métropole. 4 euros par habitant en 2007, 874 euros en 2014 », intervient la frontiste Françoise Grolet.

Au fait, qu’avait dit Jean-Michel Toulouze en préambule de tout ça ? « Nous sommes maîtres de notre destin ».

La stratégie franco-allemande de Metz reste à construire
Soutenir les jeunes sportifs, au FC Metz comme dans les clubs
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :