PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Caserne Desvallières : les promesses déçues

Intervention audio de Françoise Grolet lors du conseil municipal du 26 février 2015

Dominique Gros insinuant que Françoise Grolet prendrait la parole par électoralisme, l’élue FN lui répond : « M. le Maire, je me suis toujours intéressée à la caserne Desvallières, regrettant qu’elle ne connaisse pas la même réhabilitation exemplaire que la Caserne Grandmaison de Queuleu – qui n’est pas dans mon canton !

Tract des élections cantonales de Dominique Gros en 2011

Tract des élections cantonales de Dominique Gros en 2011

Et si vous voulez que l’on parle des élections cantonales, je peux ressortir votre tract des dernières élections cantonales et lire ce que vous disiez de la caserne Desvallières : « Ce superbe quartier de cavalerie de 3.5 hectares avec son casernement et ses écuries va se transformer en joyau pour Devant-les-Ponts en demeurant le cœur du quartier. Ouverture d’une nouvelle rue, création d’une place commerçante et d’un équipement public, aménagement de logements et de bureaux, la caserne Desvallières transformée mettra ainsi en valeur le patrimoine du quartier. »
Avec une très belle photo… mais quatre ans après, nous n’avons toujours vu aucune réalisation !


Projet Desvallières. vue globale

Projet Desvallières. vue globale

« Ce site est un atout essentiel pour le développement du quartier de par sa superficie, sa qualité architecturale et sa situation urbaine » : tout est dit… et il suffit de chercher sur Google pour trouver par qui :  c’est par la célèbre encyclopédie participative en ligne.

Alors pourquoi cet atout essentiel pour Devant-les Ponts a-t-il été ainsi négligé ?

Parce qu’avec ce rapport, ne nous méprenons pas, l’objectif n’est pas de lancer  le chantier cette année. Il est surtout question d’acter l’enveloppe prévue avant que le financement ne devienne obsolète, puisqu’il s’agit du contrat de plan Etat-région 2007-2013 : sinon le financement sera perdu.


Projet Desvallières. vue globale

Projet Desvallières. vue globale

On sent bien que ce projet déroute la municipalité puisque la partie par laquelle les travaux de démolition devraient commencer en 2016, ce n’est pas les bâtiments principaux à réhabiliter mais ceux de la partie au nord… que vous voulez démolir afin de libérer du foncier pour les promoteurs.
Des bâtiments qui sont condamnés, considérés comme peu intéressants, dont le sol ou la charpente qui seraient délabrés, mais soit dit en passant qui tiennent debout depuis 150 ans.
Laquelle des constructions que vous voulez mettre à la place pourrait en dire autant ?


Projet de la ZAC du Sansonnet à Metz Devant-les-Ponts

Projet de la ZAC du Sansonnet à Metz Devant-les-Ponts

A quelques centaines de mètres de là, vous avez choisi de créer une ZAC sur des terrains, notamment maraîchers (un des derniers maraichers de Devant-les-Ponts, par ailleurs s’en va).  Cette ZAC du Sansonnet doit voir se construire d’ici à 2020, 380 logements.
Si comme l’a dit votre adjoint à l’urbanisme pour expliquer que Desvallières ne soit pas l’objet d’une réhabilitation d’ensemble : « il est impossible de trouver assez de promoteurs pour reconvertir l’ensemble d’un coup y compris avec le parc social », alors pourquoi avoir créé cette ZAC du Sansonnet ? Sur Desvallières il est prévu 300 logements ! 

Ce site a échappé à la destruction partielle qui était projeté par les bureaux d’étude, alors que cette caserne fait partie du patrimoine de notre ville. Elle souffre depuis sa désaffection en 2003 d’un désintérêt général. De nombreuses études, le désamiantage, la dépollution qui est une obligation légale, le gardiennage qui arrive un peu tard pour éviter un certain vandalisme. Alors le vandalisme viendra-t-il des projets immobiliers ?
Malheureusement il n’y a pas de volonté d’agir alors qu’elle s’exprime si fortement, cette volonté politique par une frénésie de nouvelles constructions en dépit de la conjoncture économique et immobilière, la vacance, la réhabilitation nécessaire de friches et du patrimoine Messin.

Devant-les-Ponts attendra encore en 2015… Jusqu’à quand ?

Une école coranique dans une association subventionnée à Metz
Le camping de Metz menacé par les socialistes
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1 commentaire
  1. Ancien du CISM N°3 en 1965/1966 je suis favorable au projet, MAIS uniquement en utilisant les anciennes structures-Je suis d’accord, elles tiennent depuis 150 ans, leur « merde » pourrira avant eux, ils ne pense qu’au FRIC et se soucis pas du passé-On voit le résultat avec la montée des villes et villages bidons!!! J’en dirai pas plus, mais j’en pense pas moins le contraire et d’accord avec l’analyse ci-dessus- le 23/04/2015

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :