PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

ZAC du Sansonnet : un « écoquartier » qui bétonne des terres maraîchères face à une caserne délaissée

Conseil municipal du 26 octobre 2017 – Intervention de Françoise Grolet

La ZAC du Sansonnet et ses terres maraîchères

Le bilan annuel de la ZAC du Sansonnet intègre une subvention du programme de l’Union Européenne FEDER géré par la REGION GRAND EST : 149 548 € obtenus sur l’appel à coopération « urbanisme durable » pour cette ZAC dont l’erreur originelle est d’être hors sol et artificielle, c’est dire la conception qu’a l’UE de l’urbanisme durable.

Même si les constructions, les aménagements, sont réalisés de la façon la plus écologique possible de façon à décrocher le label écoquartier, il n’en reste pas moins que cette ZAC est réalisée sur des terres maraîchères, dans un quartier dont la riche histoire fut d’être le potager de Metz, et de faire vivre des générations de familles de maraîchers. Des terres de qualité ont donc été retirées aux maraîchers locaux, des jardiniers ont été même expropriés (le coût des contestations en justice est retracé dans le bilan), pour être bétonnées. Drôle d’urbanisme durable.

Et parallèlement, on nous vend le concept « hors sol » d’agriculture urbaine, de légumes urbains qui poussent en bacs dans les rues. On avait à Metz un quartier dont c’était la spécificité, sur des terres adaptées, et on l’a laissé péricliter. Je rappelle que la ZAC date de 2006, avant la municipalité actuelle.

Mais aujourd’hui on se demande : y a t’il un écologiste dans la salle ?

d’un côté de la route de Lorry… la ZAC en cours de construction

 

…À part pour lancer un appel à voter pour le candidat de Macron (et et maître d’oeuvre des ZAC de Metz ) aux législatives !!! Il semblerait que le bétonnage en cours leur importe peu, à condition qu’il y ait un local à vélos dans les immeubles !

Je ne prône pas pour autant l’immobilisme pour Devant-Les Ponts, au contraire : ce quartier avait besoin d’une évolution en terme d’aménagement urbain, et d’un apport de nouvelle population, puisqu’il est l’un des plus vieillissants de Metz.

 

Alors justement, pourquoi avoir choisi, à l’opposé d’un urbanisme durable, d’implanter au Sansonnet 360 logements, alors que de l’autre côté de la route, la caserne Desvallières attendait un avenir ? Pourquoi bétonner l’un au lieu de réhabiliter l’autre ?

de l’autre côté de la route de Lorry : derrière le mur aveugle, la caserne Desvallières, enfin ce qu’il en reste…

 

Pourquoi privilégier des constructions à durée de vie limitée, du consommable, au lieu de restaurer des bâtiments historiques, qui ont déjà vécu 140 ans et pourraient vivre aussi longtemps – et dont une partie est détruite pour faire de la place… quel gâchis !

A côté, à quoi ressembleront les constructions de la ZAC du Sansonnet dans 100 ans, ou même dans 40 ans ?

Il fallait attendre de disposer de Desvallières et ne pas saturer le marché immobilier, ce qui ralentira sa reconversion. Ce n’est pas comme si Metz devait faire face d’urgence à un afflux de nouveaux habitants chaque année, comme si la vacance immobilière était négligeable !

L’urbanisme durable, ce n’est pas seulement l’évacuation des eaux pluviales et le chauffage urbain, même si cela a son importance, c’est d’abord de respecter la vocation des espaces et de notre patrimoine.

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN/RBM au Conseil municipal de Metz
Conseillère de Metz Métropole
Élue régionale du Grand Est – Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine

Les infos que vous ne lisez pas dans les médias locaux sont sur PourMetz.com

Nouveau siège de Metz Métropole : investir dans le patrimoine durable ou bétonner pour 33 M€ ?
Prix d'Art transfrontalier Robert Schuman à Metz, les frontières que nous voulons
Faîtes le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :