PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Budget 2016 Metz : + pour la culture, – pour l’action sociale

Le budget de Metz pour 2016 était au menu du Conseil municipal du 17 décembre 2015, pour un montant total de 208 millions 954 493 euros. Après avoir examiné les recettes (à lire ici), s’est posée la question : que fera la municipalité socialiste avec cet argent ? 

Françoise GROLET est intervenue au nom du groupe Front National RBM :

« J’en viens maintenant aux dépenses.

Votre « plan d’économies » est parfois bien mystérieux… malgré les documents, on n’a pas de réelle lisibilité sur les coupes opérées et leurs conséquences.

Les effectifs doivent baisser de 130 agents en 3 ans : mais quels agents ?

En voyant les suppressions déjà réalisées en 2015, c’est bien ce qu’on craignait : sur 32 postes, l’essentiel sont des postes techniques : 6 aux espaces verts, 5 aux espaces publics et à la logistique… Et sont supprimées aussi 8 assistantes maternelles : comme on n’imagine pas que le taux d’encadrement ait été baissé, on suppose qu’il s’agit des suites du départ du secteur Petite enfance du CCAS vers la Ville. Une opération planifiée donc, sans rapport avec votre affichage d’économies.

Nous verrons donc en 2016 pour les 30 suppressions suivantes, mais je suis dubitative ! On nous a expliqué qu’il s’agissait de rationaliser en supprimant des heures supplémentaires. Mais les heures supplémentaires, c’est aussi du pouvoir d’achat pour les agents. Et rogner sur l’emploi, à ce niveau (catégories B et C), c’est aussi rogner sur la qualité du service public, c’est faire plus vite et avec moins de moyens. Un concierge dans chaque école, c’est indispensable ! Les chèques vacances pour les agents, c’est bien, mais des conditions de travail correctes sont la priorité.
La Police municipale est « sanctuarisée », dit le Rapport, c’est bien trouvé : mais on peut aussi dire que vous gelez les effectifs… en des temps où ils devraient augmenter !

La chasse au gaspillage ne suffira pas : c’est vrai qu’il y a toujours ce réflexe d’économies à avoir – réflexe qui semble bien nouveau chez vous comme à Metz Métropole – Ce sera efficace 1 an, 2 ans, mais on ne peut recommencer chaque année les mêmes sacrifices pour les services. Sauf à le faire au détriment des services rendus.

Il y a aussi de mauvaises économies : vous rognez encore sur l’action sociale !

Je ne parle pas là de certains dispositifs plus ou moins onéreux, comme la fameuse Politique de la Ville, dont il serait utile de faire un bilan exhaustif, pour chiffrer leur rapport coût/efficacité. Je parle du budget du Centre communal d’action sociale, qui lui n’a pas la chance d’être « priorisé » comme la culture. Nous l’avons appris au Conseil d’Administration du CCAS, du 15 décembre dernier, mais rien n’est dit à la p13 du rapport. C’est grave ! Le CCAS perd donc 530 000 € sur trois ans, et dès cette année 214 000 € de moins, soit 11% de son fonctionnement (La subvention Ville passe de 5,025 M€ à 4,811 M €).

Pourtant, qui peut ignorer la montée de la précarité à Metz ? Cette baisse est énorme, dans un contexte où Metz a perdu 3,3 % d’habitants entre 2007 et 2012, et cela continue, mais la population des + 60 ans a augmenté de 25,6%. Or ils sont bien le coeur de métier du CCAS ! Les familles monoparentales augmentent également. Le taux de pauvreté progresse lui aussi, de 21% (14% en Moselle), touchant d’abord les – de 30 ans. Et que dire du chômage endémique : + 16,12% depuis 2012 ! 11 000 personnes à soutenir (9427 cat A, 3351 cat B et C), c’est énorme.

Bref la misère augmente, et le budget social diminue ! Et c’est le moment que vous choisissez, en plus, pour engager le CCAS, ses moyens et son personnel, dans la préparation de l’arrivée des migrants syriens !

Pour la culture, une certaine culture, le robinet des subventions reste ouvert !

L’an dernier, le Conseil votait une énième rallonge pour un énième dispositif culturel intitulé « Je veux un artiste chez moi« . J’avais exprimé le fait, M. le Maire, qu’il y a peut être des priorités, qui se trouvent dans la réponse aux urgences sociales, et cela avait suscité votre colère.

Car pour vous, la culture serait aussi vitale que manger ou se chauffer. C’est votre avis ! Je n’ai jamais dit, comme cela a été insinué, qu’il fallait supprimer le budget culture, mais que son volume était excessif. Je le maintiens, mais vous, vous décidez donc pour 2016 que le budget culture sera exempté des économies à faire !

Et ce budget augmente, même sans le volet culture de TCRM Blida : + 0,7%. Avec cette structure, on atteint + 5,83% d’augmentation (8,5 M€ à 9 M€, + 480 000 €). Pas d’effort donc, pas pour tous, puisqu’il y a une redistribution des moyens à l’intérieur de l’enveloppe et que par exemple « Metz en scènes » voit son budget rogné.
En revanche, votre politique de création de nouvelles structures culturelles qu’il faudra bien faire fonctionner année après année, votre frénésie d’événementiel, créent des charges supplémentaires qui obligeront à une fuite en avant budgétaire ». 

Françoise Grolet

Présidente du groupe Front National RBM au Conseil municipal de Metz 

Vote du budget 2016 à Metz : respectez nos électeurs !
Revue de presse du conseil municipal de Metz du 17 décembre 2015
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
1 commentaire
  1. Metz, c’est le Titanic. La mairie nous joue de la musique pendant que le navire est en train de couler ! Un grand classique pour nous faire croire qu’on est dans le meilleur des mondes. Cela dit, force est de constater qu’au PS on aime bien s’amuser, même lorsqu’il y a des icebergs sur notre route. Mais aucun élus PS n’est assez malin pour les éviter. Le choix est fait, celui de faire couler les contribuables, ceux qui sont dans le besoin, ceux qui sont à la rue pour construire un monde de bisounours bobos.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :