PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Bilan d’activité 2017 : à Metz, on paye plus pour moins de service public !

Bilan d’activité 2017 de la Ville de Metz – Intervention de Françoise Grolet au Conseil municipal du 27/09/2018

Le Bilan d’activité d’une ville, c’est l’esprit du service public qui s’exprime. 

Passons l’inévitable couplet d’autosatisfaction politique signé Dominique Gros… Ensuite, on retrouve cet esprit du service public dans le mot de la Directrice Générale des Services. Je mesure les efforts qu’elle souligne,  fournis par les différents services en 2017 (et ce ne sont pas des efforts transitoires). 

Aux agents, il a été beaucoup demandé – et ce n’est pas transitoire – entre les transferts de compétences à la Métropole,  et l’austérité budgétaire qui a fait supprimer 30 postes dans les services.

Votre bilan est loin d’être satisfaisant :

  • Le commerce. Exactement les mêmes mots que l’an dernier :  Observatoire, veille et information… Suivi et analyse en continu… Alors, pouvez-vous nous donner les vrais chiffres sur les difficultés du commerce de centre-ville ? Notamment, malgré vos promesses, cette Fournirue sinistrée que vous ne voulez pas voir ? Et quelles actions allez-vous mettre en place suite à ces analyses ?
  • Une ville sûre ? Pas sûr ! On nous parle de « Mission de Prévention situationnelle »…  Je continue de demander le renforcement des effectifs de police municipale en raison de la dégradation de la fréquentation de notre ville. Par exemple, nous proposons toujours – je le rappelle – la création d’une brigade canine à Metz.
  • Les ordures. Avec le chiffre dérisoire de 568 PV de contravention pour dépôt d’ordures sur voie publique, on se moque du monde ! On pourrait dresser autant de PV par rue chaque année, dans certains quartiers. J’ai recherché, il y  a eu 1265 PV en 2016, pourquoi une telle baisse ? Même remarque pour la brigade propreté : 558 Timbres Amende pour non-respect des conditions de collecte et des emplacements, en  2017 il y en avait eu 1 219 !
  • Le stationnement. 2017, c’est une année noire, avec l’extension du stationnement payant de 2 800 places à 4 900 places. Mais je sais que je parle à un sourd… sourd malgré la cacophonie sur les zonages… sur le stationnement résidentiel… sur les abords de la cathédrale… sur les bugs de la verbalisation… il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !
  • La propreté Je note l’augmentation de l’enlèvement de graffitis, mais il y a un grand absent : pas un mot sur l’affichage sauvage ! Monsieur le maire, je vous ai souvent interpellé sur votre laxisme. Et au dernier conseil, vous n’avez pu aligner que « 3 procédures consécutives à du nettoyage ont été engagées à l’encontre d’organisateurs d’événements festifs ». TROIS ! Et l’affichage sauvage récurrent des agitateurs de gauche ???

Il faut enfin juger du niveau de service public à travers le prix qu’il coûte au contribuable 

Les chiffres sont têtus : Metz, 6e sur 6, investit 331 € par habitant, la moyenne est de 467 €.

En revanche, elle dépense plus que les autres pour fonctionner : avec sa 3e place, 1329 € par habitant, elle n’est pas « dans la moyenne »  (comme le dit le document), puisque la moyenne est à 1300 €.

Enfin, pour la dette, si Metz est bien tout en bas du classement, je note que vous faites beaucoup d’efforts pour remonter… 88 € par habitant il y a 10 ans, 429 € cette année, et vous empruntez encore et encore. Et Metz Métropole, en récupérant une partie du fardeau, masque la réalité de l’endettement. Et je n’évoquerai même pas les impôts…

Payer + pour –  de service public, ainsi s’explique ce qu’on entend beaucoup à Metz : 10 ans, ça suffit, vivement 2020 !

Inauguration de l'Agora - une condition essentielle : la sécurité du quartier
Nos propositions handicap/Seniors : des ambassadeurs de l'accessibilité pour Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :