PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

À Metz (PS), les migrants et Roms passent avant les personnes âgées !

Intervention de Françoise Grolet au conseil municipal de Metz, le 15 décembre 2016 : Budget Primitif 2017. Motion Recettes – Motion Dépenses.

Intervention :

Explication de vote :

L’austérité mise en place par la municipalité socialiste dans le budget 2017 s’en prend à la solidarité : cela, bizarrement, ne fait l’objet d’aucune communication.

Le budget du Centre communal d’action sociale (CCAS), déjà amputé de 223 000 € en 2016, se voit retirer —70 000 €, induisant 7% de baisse des charges.
Cela correspond à des réalités : la fermeture d’un foyer logement pour personnes âgées à Metz. Vous allez me reprendre… « il ne faut pas dire fermeture mais reprise » ! Arrêtez donc la langue de bois : s’il y a économie, il y a bien suppression de service. Les personnes âgées ne sont pas expulsées de leur logement, encore heureux ! Mais elles se retrouvent dans des appartements « secs » puisque le foyer logement est bel et bien supprimé, avec les services qu’il impliquait, notamment une présence humaine.

Cela ne sera pas la seule atteinte à la solidarité, on l’a appris hier en Conseil d’administration : vous impliquez le CCAS, tout en diminuant son budget, dans deux charges supplémentaires. La première est une participation à l’accompagnement social et professionnel des familles roumaines du bidonville Louis le Débonnaire : 50 000 € sur 2 ans sur un budget de 150 000 € pour 30 personnes ! La seconde est la mise en oeuvre du financement, avenue de Blida, du campement « transitoire » des supposés demandeurs d’asile – du transitoire qui n’en finira jamais avec vos politiques d’appel d’air -.

Qu’on nous explique comment, avec moins de moyens et plus de charges, le CCAS de Metz pourra répondre à la demande de plus en plus pressante de nos concitoyens, frappés par le chômage (17% des 15-64 ans) , le vieillissement et la précarité !

Ce qui restera de ce budget 2017, à côté des mauvaises économies, c’est l’argent facile que vous vous procurez par l’emprunt, et pas qu’un peu : doublement de la dette mobilisée en 2 ans, de 10,3 M€ en 2015 à 22,3 M€ pour 2017. Soit + 350% depuis 2008 ! En termes d’augmentation, Metz rejoint sur le podium Metz-Métropole, dont les contribuables, leurs enfants et petits-enfants payent votre très cher Mettis.

Pour les Messins, leurs enfants et petits-enfants, du moins ceux qui ne fuiront pas la ville et ses impôts locaux, c’est la double peine : ils financeront aussi votre très cher Palais des Congrès.

portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Association Quattropole : 100 000 € pour quel résultat ?
Budget 2017 de Metz : les socialistes contre le service public et l’emploi.
Faites le Savoir Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Sondage Migrants

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :