PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Françoise Grolet : « Vous rallumez la guerre scolaire à Metz ! » !

Dans le débat sur le Budget Primitif 2015 de la ville de Metz au Conseil municipal du 19 décembre 2014, Françoise Grolet a pris position pour le maintien des subventions aux établissements privés d’enseignement. 

« Encore une économie malvenue, Monsieur le maire, c’est la suppression de 120 000 € de subventions aux écoles privées !
Une suppression pure et simple pour l’Etablissement Jean XXIII parce qu’il n’est pas sur le territoire messin (donc, nous a t’on expliqué, on n’est pas tenus réglementairement) et pour Maternelles des écoles privées messines, au prétexte que l’école n’est obligatoire qu’à 6 ans.

C’est formidable, vous rallumez la guerre scolaire !

On me répondra que c’est un choix que doivent assumer les familles qui ont les moyens financiers !
C’est ignorer – mais cela ne m’étonne pas de votre part – que de plus en plus de parents non aisés inscrivent leurs enfants dans le privé par nécessité ! Pour que leurs enfants échappent à un environnement rendu trop… sensible, ou pour parler vrai : trop difficile par la faute de vos politiques !

D’autres parents ont tout simplement des contraintes horaires professionnelles, qui sont devenues encore moins compatibles avec la réforme des rythmes scolaires…

Ce ne sont donc pas quelques privilégiés que vous touchez, mais une partie des Messins. Ces coupes budgétaires sont d’autant plus injustes que parallèlement, la Ville finance le dispositif Parcours de Réussite Educative (PRE) pour certains quartiers seulement, qui lui, favorise la scolarisation anticipée dès 2 ans pour socialiser et intégrer les enfants des quartiers dits « sensibles ». Deux poids et deux mesures !

Réécouter : Conseil Municipal du 18 décembre 2014, Budget Primitif 2015

Dominique Gros organise le déclin du CCAS de Metz
Austérité à la Ville de Metz : D. Gros complice des esclavagistes modernes ?
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Bonjour à tous,
    J’espère que Jean XXIII refusera alors les élèves de Metz pour la même raison imbécile . Monsieur Gros se sert de sa petite fonction pour régler des comptes avec les « riches-qui-placent-leurs-enfants-dans-le -privé  » ça les apprendra tiens à gagner leur vie ! Pauvre France gérée par des cons , je pourrais lui dire en face si l’occasion se présente . En Bretagne les écoles privées sont légion et croyez moi la plupart des parents qui y mettent leurs enfants sont loin d’être riches . Ah ces riches qu’on apprécie simplement pour les presser comme des citrons , l’argent n’a pas d’odeur, comme les imbéciles d’ailleurs sinon on marcherait avec des masques !!
    Bonnes fêtes à vous tous et à vos familles (sauf celle de monsieur Gros qui doit certainement refuser cette fête de Noël comme ses acolytes malfaisants , d’ailleurs ce jeudi il va se rendre à son travail , un jour comme un autre !! chiche ).
    à bientôt .
    j.pierre Hemmerlin

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :