PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Subventions aux associations politisées : La nouvelle majorité de « droite » disperse l’argent public

Sur l’Attribution de subventions dans le cadre du « Plan de Lutte Contre les Discriminations », nous aurions aimé que le Plan soit d’abord orienté vers le Handicap. C’est la première des 25 discriminations répertoriées

Nous saluons malgré tout le projet « Foot pour tous », qui permet à chacun de pratiquer une activité sportive quelque soit sa situation physique avec notamment des manches en rapport avec un handicap. C’est positif et cela va dans le bon sens, mais le montant demeure relativement modeste pour la question du Handicap. Je tiens à citer quelques chiffres afin de rappeler l’ampleur du sujet.

Le Handicap, c’est :

  • 12 millions de Français qui sont touchés. 
  • 80 % des Handicap sont invisibles. 
  • Un taux de chômage de 18 % 763 allocataires de la Prestation Compensatoire du Handicap à Metz 
  • 263 messins bénéficient de (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé) 

Selon une enquête IFOP publiée en janvier par l’APF France handicap, 67% des personnes en situation de handicap éprouveraient des difficultés à se déplacer. 

Conséquence d’infrastructures peu accessibles et le retard accumulé par les villes pour mettre aux normes les espaces publics, comme demandé par la loi « handicap » de 2005. Parmi les principales sources d’insatisfaction : les escaliers et l’absence de rampes d’accès dans les lieux publics ; les trottoirs trop hauts ; les portes trop étroites ; ou encore les voies publiques parsemées d’obstacles. 

Sans oublier l’accessibilité aux transports en communs et récemment un chauffeur de bus me disait que les trappes qui se déploient pour permettre aux personnes handicapés de monter étaient souvent sujet aux disfonctionnements…

Un militant associatif messin m’a d’ailleurs confié la lassitude des associations à manifester à Metz, car elles estiment ne pas être entendues. Je pense par exemple à l’Association des Paralysés de France (APF) qui disposent de locaux à Metz, et qui pourrait certainement être soutenue d’avantage par notre collectivité. 

Le Handicap, parent pauvre de la question des discriminations. A contrario, des associations politisées et communautaristes comme « Couleurs Gaies » bénéficient d’un bon traitement.

C’était déjà le cas sous la mandature précédente de gauche, cette année, l’association a déjà reçu 6 000 € d’argent public et je constate que sur cette thématique comme sur le vote d’une subvention à destination des migrants le mois dernier, que la dérive sociétale se poursuit. 

Le cadeau en question est de 2 000 € afin de financer clip qui sera présenter en avant-première du film “Qu’est-ce que t’el belle” donc nous sommes en plein dans la logorrhée LGBT. Si on voulait vraiment leur rendre service et bien, on s’attaquerait véritablement à l’insécurité et à ses causes, c’est-à-dire les individus issus de l’immigration qui refusent le libre choix de vivre comme bon nous semble en France.

De manière générale, notre groupe est absolument opposé à financer, avec l’argent du contribuable, des associations militante et clientéliste, de surcroit lorsque celles-ci nous combattent. 

Une nouvelle subvention à destination des migrants

J’en termine en ce qui concerne « Culture 21 ». Bis repetita j’ai envie de dire ! On nous demande de voter 1 000 € de plus pour les demandeurs d’asile, c’est-à-dire bien souvent des clandestins, ceux, il faut le marteler qui violent la loi du peuple français et qui déposent un dossier pour obtenir le statut de réfugié pour se maintenir sur notre territoire, procédure que leur conseil les passeurs qui connaissent les failles administratives de notre système. Je rappelle que c’est près de 75 % des dossiers qui sont déboutés chaque année. Le droit d’asile a été dévoyé et le Rassemblement National le dit depuis des années et nous sommes maintenant rejoint dans nos analyses par toute une partie de la classe politique. 

Je cite un rapport du Sénat : https://www.senat.fr/rap/r12-130/r12-1300.html « le droit d’asile a parfois été utilisé par certains étrangers comme un moyen de se maintenir légalement sur le territoire national, au moins de façon provisoire. Des filières de passeurs et de trafiquants ont pu prospérer ».  En 2019, la majorité des réfugiés étaient issus de Géorgie, d’Albanie, de Guinée et d’Afghanistan… C’est pour répondre à ceux qui se réfugient si je puis dire derrière une façade pseudo-humaniste, ils ne sont en définitifs que les idiots utiles des passeurs qui marchandent la vie humaine en faisant croire que nos capacités d’accueil sont illimitées et que la France est un Eldorado. 

 Il faut donc cesser de distribuer, là-haut aussi, l’argent public à tout-va, car on entretient de facto le flux de la misère. 

Grégoire LALOUX – Conseiller municipal de Metz – Conseiller métropolitain – Coordinateur régional de Génération Nation Grand Est


Des renforts pour la police municipale, mais aussi dans les écoles : intervention de M-C Voinçon
Régulation des populations de chats errants à Metz
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :