PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Refuser le matraquage fiscal est « populiste » pour l’UMPS

matraquage-fiscal impôts Le conseil de Metz-Métropole a discuté ce lundi 7 mars des orientations budgétaires 2016 : augmentation d’impôts en vue !

« Il ne sert à rien de pleurer sur le lait renversé »…

C’est ainsi que les dirigeants de Metz-Métropole évacuent notre interpellation sur le mauvais état des finances (à lire ici). Un peu facile comme formule, alors qu’ils annoncent un nouveau matraquage fiscal !

D’autant que MM. Bohl et Gros sont toujours aussi contents de leurs choix (comme le bus Mettis) qui ont lourdement endetté l’agglomération : la dette a explosé de 874 000 € en 2007 à 198 975 000 € en 2014, soit une augmentation inouïe de + 22 667 % ! Et la course folle continuera, puisque ces champions de l’autosatisfaction ne se remettent jamais en cause.

On ne saura qu’en avril, au vote du budget, quelle est l’ampleur du matraquage des ménages, des propriétaires et des entreprises : tellement inavouable que le vice-président aux finances, Thierry Hory, a préféré masquer les chiffres.

Refusant d’aller compenser la baisse des dotations d’Etat dans la poche du contribuable, nous avons demandé un réexamen des projets en cours :

– le hasardeux Palais des Congrès ? 8,1 Millions € !

– le bétonnage effréné de Metz, soutenu par l’Agglomération ? 11 Millions € pour la ZAC Amphithéâtre !

– le très coûteux et mal mené « plan de conteneurisation » des ordures ménagères ? 24,5 Millions € !

Les propositions du Front National ont été balayées avec mépris comme « instillant un venin populiste » par le maire de Longeville-les-Metz, « extrêmement pénible » pour D Gros, « dénigrement dans une période où il faudrait être unis » selon JL Bohl. Et au top du retournement de veste politique, la responsable de l’UDI N.Colin Oesterlé lance à son président JL Bohl (UDI) « On ne peut pas tromper les gens éternellement » !

Changer de politique devient pourtant urgent ; nos concitoyens ne sont pas des moutons qu’on peut tondre à volonté, ils ont le droit de « pleurer sur le lait renversé » mais surtout de renvoyer les auteurs de ce gâchis ! Beaucoup l’ont compris en 2015, et l’arrogance des « serial-taxeurs » de Metz-Métropole va motiver nos concitoyens qui s’abstenaient ou votaient encore pour l’UMPS, à se tourner eux aussi vers le Front National.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
La Communauté Urbaine de Metz, un "meccano territorial" ?
Metz-Métropole 2016 : hausse d'impôts en vue !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. Quand le lait à bouillie , le lait est foutu ! quand à la l’argent de notre beurre, ils ont de quoi nous faire pleuré ! Si le bon sens , c’est populiste, ben je suis fier de l’être ( ça vient du mot peuple) ! alors à nous de renversé cette majorité dépensière !!!

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :