PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Nuit Blanche : l’art de désespérer les foules.

PCNfqfkx06KRPs7y6rkVf6xLcFE

Nuit Blanche 2010, à la basilique St Vincent de Metz…

La lecture du Républicain Lorrain du 6 juillet 2013 nous a appris que la Nuit Blanche à venir serait une « fabrique de culture ». En ces temps de doutes et de troubles que vit notre pays, voilà une excellente nouvelle. Dans un passé pas si lointain en effet, des hommes et des femmes ont pu redonner un sens à leur vie, et même survivre, grâce à la culture (« ensemble des connaissances générales d’un individu ») qu’ils avaient pu acquérir par le passé.

Ainsi, à Auschwitz c’est avec la Divine Comédie de Dante que Primo Levi a entrepris d’enseigner l’italien à son ami alsacien Pikolo, et à un moment donné, les deux hommes ont eu le sentiment très fort que cette œuvre concernait tous les hommes qui souffrent. D’après George Steiner, il y avait dans les camps de la mort des «hommes, des érudits, des rabbins qu’on appelait des « livres vivants », qui savaient tellement par cœur qu’on allait les feuilleter. »  Jorge Semprun s’inventait des dialogues imaginaires avec Goethe. Dans le camp de travail de Terezin, le chef d’orchestre Raphaël Schächter s’est évertué pendant dix-huit mois à faire répéter et jouer, avec des instruments faits de bric et de broc, et par des musiciens et des choristes exsangues, le Requiem de Verdi. Les exemples sont légion.

Hkq4lKYPBRPd99BkCpuc75FGoG4

Lorsque les pouvoirs publics piétinent le caractère sacré d’un lieu…

Ce précieux bagage permettait ainsi de se souvenir que la vie n’avait pas toujours été un cauchemar, que la beauté avait existé par le passé, et, peut-être, réapparaîtrait un jour.

Alors bien sûr, nous n’avons pas de camps de la mort aujourd’hui dans notre pays, mais nous avons quand même 2.000 milliards d’euros de dettes, le chômage, la précarité, l’insécurité et une actualité de plus en plus sordide. Que nous propose donc la « fabrique de culture » messine pour nous remonter le moral ? D’après le programme : une salle d’attente en carton ondulé, une sculpture en containers, des cabines téléphoniques transformées en aquariums, une masse sculpturale de cassettes audio attachées à des ballons d’hélium, la décomposition de milliers de roses, un brunch-tricot, un terrain de football à échelle humaine, mais vallonné de bosses et de creux, et toutes sortes de spectacles dont la description ressemble à du psychédélisme version 2013.

ApZkDVNIyiwvTzfWFe6OTAeP6dY

…comment s’étonner que les citoyens oublient la transcendance…

tbuWPm0skRzSb2xSNbQq0DHrWF8

…voire traitent ce lieu sacré avec un total irrespect !

Avec pareil bagage culturel, Primo Levi aurait-il tenu le coup et aurait-il été capable de témoigner ? Comment les plus fragiles de nos compatriotes d’aujourd’hui peuvent-ils trouver matière à s’accrocher à la vie et à reprendre espoir avec la laideur et l’absurde élevés au rang d’ «art » et de « culture » ?

Une bonne nouvelle malgré tout : les hôpitaux Legouest et Mercy étant partenaires de cette Nuit Blanche, les nombreux comas éthyliques qui ne manqueront pas de se produire, comme tous les ans lors de cette soirée, seront d’autant plus rapidement pris en charge.

Pascale

Mettis, révolution ou cadeau empoisonné ?
Débat Public sur la Sécurité à Metz - Vendredi 27/09 - La Grange aux Bois
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. #NB6 : dernière Nuit Blanche itinérante à Metz !Tant mieux, l’art contemporain ça coûte cher au contribuable !

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :