PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Mirabelle TV interroge Françoise Grolet… et les autres candidats à Metz

LOGO_MIRABELLE_TVMUNICIPALES 2014 C’EST PARTI !

Dimanche 28 avril 2013, la rédaction de Mirabelle TV proposait une radiographie du paysage politique messin à un an des élections municipales.

« MUNICIPALES A METZ : LES JEUX SONT-ILS FAITS ? », un documentaire exclusif de 52′ d’Anne-Sophie Pierson

Pour vous faire votre propre idée, ne manquez pas l’interview de Françoise GROLET ci dessous et aussi la petite revue de ceux que la présence du Front National dérange :

 

  • Patrick Thill (UMP) considère le FN comme « un empêcheur pour la droite de gagner les élections »

Faux ! En 2008, sans la présence du FN, la « droite » a perdu la mairie toute seule.

 

  • Pour Nathalie Colin-Oesterlé (Nouveau Centre), le FN est une « menace évidente » qui enjoint de faire très attention à certains sujets comme la sécurité qui « ne doit pas rester le monopole du FN ».

Quel aveu ! Pour cette opposition, dont le seul objectif est de prendre les fauteuils de la majorité, si le FN n’était pas présent à Metz, il n’y aurait nul besoin de se pencher sur le problème de l’insécurité ?

 

  • Antoine Fonté (PS) : « Ils ont des thèmes ringards et sans portée économique réelle »

En toute objectivité, c’est vrai que la gauche municipale brille tellement par ses résultats économiques que les Messins n’ont pas du tout envie d’en changer ! A noter aussi : que signifie pour un socialiste des thèmes « ringards » ? Ce sont tout simplement les préoccupations quotidiennes de chaque messin : sa sécurité, son identité, la gestion de bon père de famille… Réflexe identique chez Aurélie Filippetti, ministre de la Culture  et sa « France ringarde, France moisie« .

 

  • Nathalie Griesbeck (Modem) professe que « si le FN a à ce point pris de l’ampleur, ce n’est absolument pas par les gens qui incarnent ce mouvement, mais par l’absence de réponse des autres ».

Du haut des 9% de son candidat à la présidentielle, François Bayrou, est-on vraiment légitime pour mépriser les gens qui incarnent le Front National ?

 

L’équipe Pour Metz va réserver bien des surprises aux partis du système totalement déconnectés des réalités quotidiennes, et désavoués par le peuple messin. 

 

A Metz, l'aide aux personnes âgées serait-elle un fromage trop appétissant ?
Le FN veut remettre du sens dans une "ville sens dessus dessous"
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
3 commentaires
  1. je rejoins ce qui a été dit: Ces politiciens « classiques » n’ont plus aucune crédibilité.
    Alors c’est quoi pour eux la politique? Mettre un beau costume et s’envoyer des piques à tour de rôle aux conseils municipaux?
    Très utile…
    Avoir de l’expérience, comme le disent les conseillers et opposants en place? Oui, ça c’est vrai, mais mettre l’expérience au service des messins et pas s’en servir pour une certaine notoriété comme le dit Mr Aldrin. Car l’avenir de Metz ne se joue pas sur la capacité qu’auront ses élus à « se la péter », mais bien sur leur capacité à répondre aux besoins des habitants.

    Concernant la sécurité, je crois qu’il n’est même plus besoin de prouver que la délinquance, petite ou grande, va croissante dans notre bonne ville. Alors non effectivement il ne faut pas que la sécurité reste le monopole du Front National. Ce qu’il faudrait surtout c’est qu’il devienne un combat pour chacun, qu’il soit de droite ou de gauche.

    Quant aux thèmes ringards et sans portée économique réelle…
    Parce que l’endettement de la ville c’est ringard? Parce que la sécurité c’est ringard? Parce que la hausse des impôts c’est ringard?
    Ah oui, c’est vrai, il faut absolument donner de l’importance aux jeunes des quartiers « défavorisés » en leur payant un Mettis tout neuf de manière à gagner 7min de trajet entre Borny et Woippy. Il faut aussi payer sur l’argent public une mosquée aux musulmans en l’appelant « centre interculturel »… Ca, ça c’est à la mode, c’est « in », et de toute première importance!

    Ce que dit très bien Mme Grolet, et là où je la rejoins à 100%, c’est que l’UMPS en place à Metz ne défend ni ne se préoccupe des problèmes réels des messins.
    Son questionnaire est une très bonne idée et son programme sera fait en fonction des réponses données. Car le but est bien évidemment de travailler sur les priorités POUR LES MESSINS, et pas sur des réformes ou projets que JE qualifie de « bidons », simplement pour avoir son nom sur une plaque à la construction de telle ou telle inutilité, pour la notoriété.

  2. Absolument, il n’y a pas d’opposition de leur part et quand bien même ils s’opposent, c’est un jeu!
    Au Conseil Municipal l’opposition et les conseillers ne font que prendre la parole pour finalement s’accorder avec les décisions de notre Maire, décisions aberrantes en milliers et en millions d’euros au détriment des vrais besoins des Messins ! Augmentons les impôts et taxes des contribuables pour assouvir des choix stupides de la municipalité en place, … Il faut que cela change et les messins se manifesterons aux urnes dans le bons sens,pour les municipales de 2014…

  3. Ces politiciens professionnels n’ont pas la moindre idée de l’image qu’ils donnent. Prenons nos deux députés UMP cadidats à la candidature, Jacquat et Zimmermann : en tant que députés, ils n’ont absolument pas pris la mesure des attentes des français après 2002 et après 2007. Ils ont continué le même traintrain de propositions de lois sans intérêt, ils ont voté en godillots tout ce que le gouvernement de l’époque proposait. Ils sont inexistants depuis 5 ans dans leur opposition à D. Gros, ils sont inexistants à l’AN dans leur opposition au PS, et ils voudraient nous faire croire qu’ils seront les plus capables dans un an de résoudre les problèmes des messins.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :