PourMetz.com : Remettons Metz dans le Bon Sens

Metz s’offre une TV aux frais du contribuable

Conseil municipal du 7 juillet 2016 : Participation au capital social de la SAEML MIRABELLE TV
Intervention :

Explication de vote :

Mirabelle, c’est un très beau nom, évocateur de Metz et de la Lorraine. C’est une ambition qu’on a envie de soutenir, pour faire connaître et rayonner nos richesses et les initiatives locales…

Mais on se heurte vite aux réalités :

La première est, derrière les annonces séduisantes, l’objectif réel de l’apport de 300 000 € par Metz et Metz Métropole au capital de « TV Weiten ».

Décision prise en catimini à l’agglomération par le bureau des Maires, après un simple passage en commission des finances. Aucun vote en séance publique par l’assemblée communautaire…

Les explications réclamées en Conseil communautaire ont tout de même été intéressantes : on nous a dit que l’entrée au capital de Mirabelle TV vient en contrepartie de son installation à TCRM Blida, où elle est vue comme le point d’orgue du futur « Pôle multimedia ». En somme, on subventionne le déménagement, d’autant qu’on découvre dans les comptes de Mirabelle TV qu’elle est implantée à Woippy en ZRD (Zone de restructuration de la Défense) et qu’elle arrive au terme des 5 ans d’exonération de cotisations patronales… (49 700 € de loyer à Woippy, 80 000 € à Metz-Blida) La municipalité serait-elle prête à tout pour remplir son pôle multimédia, alors qu’on nous répète sur tous les tons qu’il n’y a plus d’argent public ?

La deuxième réalité concerne l’indépendance médiatique. Est-il du ressort d’une collectivité locale de se doter d’une voix officielle ? On a souvent parlé de la presse comme d’un quatrième pouvoir, mais l’exercice de ce pouvoir requiert la séparation des pouvoirs. Qu’en est il pour un media qui sera contrôlé à 50% par un syndicat mixte lui même dépendant du Département… puis à 30% par Metz et son agglomération… et enfin à 15% par le Crédit Mutuel et son groupe de presse EBRA (8% Crédit Mutuel, 5% CIC, 2% Républicain Lorrain ) ?

Quelle sera donc la liberté éditoriale de ce media ? Nous aurons du mal à juger l’évolution, vu que le FN n’est JAMAIS invité hors période électorale, où il y a un contrôle du CSA !
Doit on vous rappeler que le FN est arrivé en tête du premier tour aux dernières élections régionales en Lorraine, en Moselle et à Metz, élections remportées finalement par l’UMPS, et où le PS a sauvé quelques sièges grâce à l’obstination de JP Masseret ?

Dernière question qui dérange : la capacité de Mirabelle TV à répondre aux ambitions que vous annoncez, d’augmenter la production et la diffusion de programmes locaux, qui représente déjà 78% du temps d’antenne.
Quels seront ses moyens, alors que sa situation financière est plus que fragile, et que ses recettes dépendent des subventions publiques : pour son fonctionnement(1,1 million €) + pour des coproductions de programmes (400 000€), + pour sa publicité (200 000 €, en baisse de 20%) ?
Et quid de la subvention de fonctionnement de 1,1 million € dans la conjoncture actuelle, où les collectivités locales ne savent trouver de l’argent frais qu’en augmentant les impôts (Metz et Metz Métropole) ou en réduisant le service public (Département) ? Le Compte-rendu évoque une subvention supplémentaire de 225 000 €, qui la paiera ? Le bilan de Mirabelle TV est déficitaire, la structure est endettée. (Dettes à un an de 605 000€, report de perte de 698 869 € en 2016). Et l’Assemblée Générale de 2014 actait tranquillement le fait que les capitaux propres étaient passés en dessous de la moitié du capital social, ce qui justifierait une mise en redressement… Il y a ensuite eu en 2015 une augmentation de capital de 200 000 € (d’argent public déjà ?).

Quant aux nouveaux 300 000€ d’argent public frais, je cite le rapport de gestion à l’A.G. de Mirabelle TV (24/06/16) : « l’augmentation de capital s’intègre dans le cadre de la poursuite de la consolidation de la structure financière de la société Mirabelle TV« . Tout est dit !

Après les questions, voici nos conclusions :

Pendant que la TV du service public, France 3, recentralise son fonctionnement et affaiblit son ancrage local, les collectivités suppléent à ces carences de programmation locale, au détriment encore une fois des contribuables.

Sur les objectifs de votre pôle media, vous ambitionnez d’entrer en « compétition » avec Strasbourg, notamment dans le domaine de l’image ? Il est question du soutien à venir de la Région ACAL, mais il serait bien naïf de croire que c’est pour nous laisser jouer dans la même cour que l’Alsace, à rebours de la politique menée par Philippe Richert depuis son élection !

Quant au respect du pluralisme sur ce média, nous attendons toute évolution positive alors qu’aujourd’hui, la chaîne de M.Weiten n’invite le Front National qu’en période électorale ! La chaîne est pourtant largement financée par nos électeurs-contribuables, mais je pense que ni eux, ni même les vôtres, n’imaginent qu’on augmente leurs impôts pour cela !

Je reviens pour finir à mon introduction : faire rayonner nos richesses, faire connaître les initiatives locales, c’est un projet que nous pourrions soutenir, mais dans les conditions présentes, financières, d’indépendance, et d’orientation, nous ne le voterons pas.


portrait_groletFrançoise Grolet
Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine
Nouvelle crèche à Metz : à quand un bilan d'étape ?
Tant qu'un Messin dormira dans la rue, nous n'aurons pas d'autre priorité sociale !
Faites le Savoir Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
1 commentaire
  1. TRES bien les reportages locaux ! mais c’est la fonction de France3 non ? Au lieu des séries qu’on peut voir partout ailleurs, France 3 pourrait se consacrer aux infos et fictions locales, on paye la redevance assez CHER pour ça.

Laisser une réponse

Le Maire de Metz ne vous demande pas votre avis. Nous si.

Migrants
Malgré les demandes du groupe Front National, le maire de Metz et son équipe ne veulent pas demander leur avis aux messins par le biais d'un référendum sur la question importante de l'accueil de plusieurs centaines de migrants à Metz et alentours.
Sur ce sujet, même la vieille droite, (ex UMP, UDI, ...) est d'accord avec le maire : il faut accueillir à bras ouverts ces hommes souvent seuls qui ensuite feront venir leurs familles.
Nous vous donnons ici la possibilité de donner votre avis sur l'accueil de nouveaux migrants. N'hésitez pas.

Souhaitez vous que Metz accueille de nouveaux migrants ?

View Results

Loading ... Loading ...

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement des nouvelles Pour Metz

Sélectionner une liste :